À écouter d’abord

Étude 125 : l’évangile from Gilles Serviteur on Vimeo.

Voici l’évangile comme vous ne l’avez probablement jamais entendu….

et pourtant, c’est le véritable évangile.

Ce vidéo explique la base de notre foi.

Étude 117 : Paul et la Loi from Gilles Serviteur on Vimeo.

Voici une vidéo qui explique ce que dit Paul sur la loi.

Étude 183 : fondation des prophètes from Gilles Serviteur on Vimeo.

Il est écrit que celui qui aime YHWH, est celui qui suit ses lois et ses commandements.

Mais il est aussi dit que nous n’avons plus de sacrifices à faire à cause du sacrifice de Yashoua.

Quelle loi doit-on suivre alors?

Étude 144 : L’accomplissement de la loi dans l’Amour from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 169 : La souffrance qui réjouit from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 198 : L’amour sacrificiel from Gilles Serviteur on Vimeo.

Vidéos : Études 101 à 120

Étude 101 : L’étoile du Roi from Gilles Serviteur on Vimeo.

Études 102 : Hébreux 10 : l’alliance et l’apostasie from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 103 : Guerre : vénus rencontre la lune from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 104 : Iésus ou Yashoua from Gilles Serviteur on Vimeo.

Etude 105 : Ashera et noël from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 106 : Répondre à l’appel from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 107 : Si vous êtes 2 ou 3… from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 108 : YHWH from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 109 : Calendrier 2012 from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 110 : Chrétiens vs Nazaréens from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 111 : Pourquoi la souffrance? from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 112 : Suis-je le gardien de mon frère? from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 113 : Circoncision, tsitsit et lapidation from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 114 : Qui m’a établi juge parmi vous? from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 115 : Délivrance et Esprit-Saint from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 116 : L’église invisible from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 117 : Paul et la Loi from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 118 : Quel soir prendre la pâque from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 119 : 3 ans et demi ou 7 ans? from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 120 : Douleur et humiliation from Gilles Serviteur on Vimeo.

Écrit : Calendrier 2012

Calendrier des Fêtes de l’Éternel pour

l’année 2012

La Pâque

Fête des

Pentecôte

pains ss levain

6-Apr

7 au 13 avril

27-May

(05 au soir)

(13 inclus)

Fête des

jour des

Fêtes des

Dernier Grand

Trompettes

Expiations

Tabernacles

Jour

16-Sep

25-Sep

30-Sep

7-Oct

Veuillez noter que

chacune de ces

Fêtes débutent

la veille au soir

au coucher du soleil

La Pâque qui n’est pas un Shabbat commandé doit, elle être prise le 05

avril entre les deux soirs

Écrit : Le rachat de nos frères?

Le rachat de nos frères?

Depuis quelques jours je lisais un volume en anglais, tout à fait intéressant, mais comme c’est de l’anglais j’y mets beaucoup plus de temps que pour un autre livre. Ce matin toutefois je me suis ennuyée de ma Bible de la Sainte Parole. Aussi intéressant que sois mon livre et même s’il s’agissait d’enseignements sur la Parole il s’est créé en moi une soif, un désir; lire Sa Parole à Lui et j’ai été abreuvée comme on peut s’y attendre en ouvrant notre bible.

Je vous partage le sujet de mes réflexions. J’ai ouvert là où j’en étais la dernière fois : II Chroniques. L’histoire des rois de Juda avec leurs bonnes œuvres et leurs folies.

Nous somme donc dans II Chron. 29

Ézéchias a marché la majeure partie de sa vie dans les voies de l’Éternel (c’est à la fin que cela s’est gâché pour ceux qui ne le connaîtrait pas)

Comme son père, Achaz, était un mauvais roi en Juda la première étape pour Ézéchias a été de convoquer les sacrificateurs et les lévites afin qu’ils purifient le Temple de tous les objets impurs, consacrés à d’autres dieux. II Chron. 29;3-19.

Une fois le Temple nettoyé on recommence à y offrir des sacrifices en l’honneur de YHWH.

En continuant notre lecture nous voyons au verset 24 que l’on amène le bouc expiatoire

« Les sacrificateurs les égorgèrent, et répandirent leur sang au pied de l’autel en expiation pour les péchés de tout Israël; car c’était pour TOUT Israël que le roi avait ordonné l’holocauste et le sacrifice d’expiation. »

Ézéchias était roi sur Juda et l’on peut considérer qu’il n’avait aucune responsabilité morale ou spirituelle par rapport à Israël. Depuis fort longtemps déjà, le royaume était divisé en deux, Juda et Israël, se battant parfois l’un contre l’autre et parfois s’alliant l’un à l’autre (pas toujours selon la volonté de l’Éternel non plus d’ailleurs)

Ici le roi offre un holocauste pour tout le pays, un sacrifice d’expiation. Je me suis demandée, à haute voix d’ailleurs, si ce sacrifice avait eu un impact pour Israël.

La réponse ne se fait guère attendre.

Le roi, ses chefs, et toute l’assemblée décident de célébrer la Pâque au 2e mois (comme il est permis en Nombres 10-11) puisque le temple n’était pas encore purifié pour le 1er mois. On y convoque aussi Israël

II Chron. 30 :6 « Les coureurs allèrent avec les lettres du roi et de ses chefs dans tout Israël et Juda. Et, d’après l’ordre du roi, ils dirent: Enfants d’Israël, revenez à l’Éternel, l’Élohim d’Abraham, d’Isaac et d’Israël, afin qu’il revienne à vous, reste échappé de la main des rois d’Assyrie. »

Une grande partie du peuple s’est moquée du message des coureurs qui appelait à la repentance et au retour d’Israël à son Élohim. Versets 7-10

Verset 13 : « Un peuple nombreux se réunit à Jérusalem pour célébrer la fête des pains sans levain au second mois: ce fut une immense assemblée. »

Verset 17- 20 : « Comme il y avait dans l’assemblée beaucoup de gens qui ne s’étaient pas sanctifiés, les Lévites se chargèrent d’immoler les victimes de la Pâque pour tous ceux qui n’étaient pas purs, afin de les consacrer à l’Éternel.

Car une grande partie du peuple, beaucoup de ceux d’Éphraïm, de Manassé, d’Issacar et de Zabulon, ne s’étaient pas purifiés, et ils mangèrent la Pâque sans se conformer à ce qui est écrit. Mais Ézéchias pria pour eux, en disant: Veuille l’Éternel, qui est bon, pardonner à tous ceux qui ont appliqué leur coeur à chercher Élohim, l’Éternel, l’Élohim de leurs pères, quoiqu’ils n’aient pas pratiqué la sainte purification!

L’Éternel exauça Ézéchias, et il pardonna au peuple. »

Résumons : Un roi obéissant à l’Éternel offre un sacrifice d’expiation pour TOUT le peuple d’Israël. Il convoque toutes les tribus à célébrer la Pâque. La majeure partie ignore la sainte convocation et pourtant une partie répond positivement et se présente pour chercher la face de l’Éternel.

Parce que cet homme est obéissant, l’Éternel reçoit favorablement le sacrifice d’expiation. Cela permet, ensuite, spirituellement, que l’Esprit de notre Seigneur touche le cœur de gens d’Israël qui ne sont plus enseignés depuis longtemps dans les lois de Moïse. Depuis tellement longtemps, en fait, qu’ils ignorent les lois de la purification. C’est toujours l’obéissance du roi Ézéchias qui permet, que sa prière soit exaucée et qu’Élohim pardonne sa faute au peuple.

C’est l’Éternel qui décide qui Il appelle, c’est par le Sang de Yashua Ha’Mashia que la chose est possible et que nous pouvons nous approcher de notre Père parce qu’Il (Yashua) a été le bouc expiatoire sacrifié pour nous.

Nos prières et notre obéissance revêtent une grande importance pour le salut de nos frères qui sont appelés. Entre être appelé et entrer dans l’obéissance à la Parole il y a une grande différence et pour certains cela peut même sembler un fossé quasi infranchissable.

À l’instar du roi Ézéchias, qui a eu à cœur le sort de ses frères, nous devons aussi nous tenir à la brèche. Nous ne connaîtrons peut-être jamais l’impact de notre obéissance à la Torah mais c’est sans importance. Ce qui est certain c’est que cela contribue au salut de d’autres et que c’est de notre responsabilité.

II Tim. 3;16-17 « Toute Écriture est inspirée de YHWH, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme d’Élohim soit accompli et propre à toute bonne oeuvre. »

Comme toutes les leçons bibliques, l’histoire du roi Ézéchias, n’a pas été écrite inutilement.

Soyez tous pleinement bénis en Yashua Ha’Mashia

Julie

Écrit : L’étoile du Roi

l’Étoile du roi, par Gilles Serviteur

Source : synthesebiblique.com

De Cham, dont le nom Sémite veut dire soleil, dont les chamans, l’ésotérisme, l’horoscope, la sorcellerie, somme toute, la religion impie sous toutes formes et tous noms tire son accroissement après le déluge. Cham, donc, a traversé le déluge avec la science et la vénération des astres basés sur le zodiaque. Vous vivez ces choses aujourd’hui. Elles ont influencé votre société occidentale comme orientale, comme celle du midi. Les gens ont les yeux voilés. Mais, nous parlons, et la Bible parle, pour ouvrir les yeux de l’Église. Pour plusieurs qui m’écoutent, ce n’est pas une chose nouvelle. Ils savent que Cham est le grand-père de Nimrod, celui-là même qui bâtit Babylone, et domina par la force et la religion impie, ceux qui l’entouraient.

Le zodiaque, ses signes dans le ciel, ont dominé le paganisme. La science qui en découle a soutenu l’idolâtre religion babylonienne. Mais, je vous le demande, les astres ne devraient-ils pas enseigner autre chose puisqu’ils ont été placés dans les cieux par Yahwé, notre Père, afin que les hommes puissent les voir ?

Yahwé a placé sept grandes planètes visibles afin que même l’homme païen qui ne connaissait pas le principe des sept jours de la création ou qui ne s’en souciait surtout pas, mette quand même sept jours dans une semaine pour faire la semaine.

Même l’homme païen, dans sa recherche de l’absolu, inspiré par satan, divisa la semaine en sept, un jour pour chaque planète. L’homme impie, adorateur du soleil, nomma le premier jour « jour du soleil », « sunday » pour les Anglais. Et, avant le déluge comme après, il rendit un culte en ce jour. La Rome religieuse a conservé ce culte. Le monde païen a donc traversé les siècles en cachant sous le nom de « chrétien », le paganisme.

L’ironie est qu’ils ont la Bible entre leurs mains et ils vivent quand même le paganisme. Est-ce que la Bible enseigne que nous devons marcher dans l’impiété ? Est-ce qu’elle enseigne cela ? Eh non, elle enseigne la véritable piété. Prenez note de Lévitique 23. Pour ceux qui ne l’ont pas lu, ce pourrait être un choc, mais c’est la véritable piété dans laquelle marchait l’Église primitive.

Donc, les êtres humains peuvent prendre des paroles saintes et en tordre le sens pour faire sortir le contraire de ce qu’elles affirment. C’est fort. Ce sont les contrefaçons inspirées par satan.

Donc, bien que je parle du zodiaque qui soutient une science religieuse idolâtre, peut-être pourrait-on étudier les étoiles, éclairé par la Bible, et que quelques signes témoigneraient de certains événements surprenants.

Si vous prenez la Bible, ne restez pas prisonnier des principes de la philosophie impie qui en a tordu le sens. De même, si vous regardez les astres et le zodiaque, ne restez pas pris dans l’horoscope et les enchantements religieux de ce monde.

Veuillez prendre Daniel 2 : 48-49 : « Ensuite le roi éleva Daniel, et lui fit de nombreux et riches présents ; il lui donna le commandement de toute la province de Babylone, et l’établit chef suprême de tous les sages de Babylone (il n’y a pas d’hésitation, le chef suprême). Daniel pria le roi de remettre l’intendance de la province de Babylone à Schadrac, Méschac et Abed-Nego. Et Daniel était à la cour du roi ».

Daniel, secondé par Schadrac, Méschac et Abed-Nego, a régné sur les sages et sur Babylone. Ils ont régné sur les mages, les prêtres de Babylone.

Les quatre hommes étaient versés dans les Écritures saintes et ils appuyaient leur vie et leur raison d’être, sur celles-ci. Ils régnaient sur les mages de Babylone, ces gens qui recherchaient l’absolu de la vie humaine en étudiant les luminaires dans le ciel. Un peu comme faisaient les philosophes grecs. Yahwé, l’Élohim de Daniel, Schadrac, Méschac et Abed-Nego, n’a pas laissé ses serviteurs ignorants face à la véritable signification que pouvaient avoir les astres dans leur mouvement en rapport avec l’oeuvre de salut pour l’être humain. Est-ce qu’ils avaient étudié les astres avant d’arriver à Babylone ? La lumière du Pentateuque, les livres inspirés à Moïse et les Psaumes ne les laissèrent pas aveugles à ce propos.

Cependant, avant de continuer, sachez que ce n’est pas une science nécessaire aux chrétiens. Soyez sages. Ne perdez pas vos précieuses heures dans l’étude des astres et prenez garde aux sciences qui peuvent en découler. La contrefaçon est toujours liée à l’idolâtrie.

Prenez Genèse 1 : 14 : « Élohim dit : Qu’il y ait un luminaire dans l’étendue du ciel, pour séparer le jour d’avec la nuit ; que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années; … »

La Parole ne mentionnne rien en vain. Les luminaires dans le ciel sont des signes pour l’homme, pour marquer les époques. De quelles époques parle-t-on ici ? Des époques données à l’homme puisqu’on parle à l’homme, époques dans le plan salvateur pour l’être humain. Aucune vénération à faire aux astres et leurs dieux mythologiques, comme les anciens. Mais, les astres, la lune en particulier, donne la base du calendrier saint comme elle donne la base des calendriers païens. Vous devez rester avec le calendrier saint.

Prenez Actes 27 : 9 : « Un temps assez long s’était écoulé, et la navigation devenait dangereuse, car l’époque même du jeûne était déjà passée ».

Il est écrit ici que l’époque du jeûne était déjà passée; on parle ici de la fête des expiations, le Yom Kippour. L’Église primitive le savait très bien.

Pour l’église impie d’aujourd’hui, ça ne fait plus aucun sens. Mais pour l’Église primitive qui suivait la vraie piété, cela les éclairait comme une horloge qui donne l’heure. Ils savaient de quoi il était question ici.

Psaumes 104 : 19 : « Il a fait la lune pour marquer les temps; … »

Comme vous pouvez le voir, il révèle, il dit, vous ne la voyez pas pour rien. La lune marque les temps, les mois, les époques de l’année. L’époque de telle ou telle fête biblique qui annonce le plan salvateur de l’homme.

Psaumes 19 : 1 à 5 : « Au chef des chantres. Psaume de David. Les cieux racontent la gloire de Yahwé ( Les cieux révèlent les époques à l’homme), et l’étendue manifeste l’oeuvre de ses mains. Le jour en instruit un autre jour, la nuit en donne connaissance à une autre nuit. Ce n’est pas un langage, ce ne sont pas des paroles dont le son ne soit point entendu (donc, on peut voir un langage et une parole dans ces choses) : leur retentissement parcourt toute la terre, leurs accents vont aux extrémités du monde… »

L’étendue des cieux manifeste l’oeuvre de Ses mains. Ici, vous pouvez le voir dans la grandeur et la puissance, mais aussi dans l’oeuvre d’environ 7000 ans qu’il fait pour notre salut. Ce sont nos époques et c’est à l’homme qu’il parle. L’oeuvre de ses mains est écrite dans la Bible. Celle-ci révèle que les cieux racontent sa gloire. Oh ! Il parle d’instruction durant le jour et de connaissance durant la nuit. Vous apprenez, vous instruisez. Connaissance de quoi ? Pourquoi la nuit est différente ? Cette connaissance n’est point de paroles dont le son ne soit point entendu. Daniel connaissait et il a enseigné. Schadrac, Méschac et Abed-Négo devaient connaître aussi. Mais de quoi parle-t-il ? Puisque l’horoscope, la magie, la sorcellerie, l’ésotérisme et le paganisme s’appuient sur le zodiaque et que ces sciences sont condamnées ? De quoi parle le ciel, les astres ? Est-ce que ce sont ces paroles dont le son a été entendu ? Mais non, vous comprenez bien que non. Satan est séducteur. Il a fait des contrefaçons de la vérité.

Prenez 1 Jean 2 : 18-19 : « Petits enfants, c’est la dernière heure, et comme vous avez appris qu’un antéchrist vient, il y a maintenant (c’est-à-dire près de 2000 ans) plusieurs antéchrists : par là nous connaissons que c’est la dernière heure. Ils sont sortis du milieu de nous (ils se disaient chrétiens et ils ont sans doute été baptisés), mais ils n’étaient pas des nôtres (ils glissaient et parlaient de l’impiété et les choses séductrices); car s’ils eussent été des nôtres, ils seraient demeurés avec nous (ils seraient demeurés dans la vérité), mais cela est arrivé afin qu’il fût manifeste que tous ne sont pas des nôtres ».

Ce sont des dirigeants d’une église qui enseignent le mensonge des livres religieux et philosophiques païens. C’est une fausse « chrétienté ».

Ils ont fait la même chose avec le zodiaque qu’ils ont amené dans l’église avec leurs pensées païennes, leurs instructions. Si le zodiaque a une telle constance et que la Bible appelle ces luminaires des signes pour les époques, c’est que ces signes n’appuient pas l’ésotérisme, mais nul doute la révélation de l’évangile.

Songez : les signes commencent par la vierge et se terminent par Léo, le roi. C’est un message qui a été perverti et cette perversion ésotérique a été essaimée par les Babyloniens à travers le monde. Mais rappelez-vous du prophète Daniel et de ses amis hébreux. Ils furent un temps chefs des mages à Babylone. Certainement, ils ont appris et enseigné la vérité concernant les étoiles. Ceux qui étaient sages parmi les mages à Babylone, comprirent et ce flambeau de vérité se perpétua de génération en génération. Peut-être même ces gens qui devenaient des mages étaient-ils des Hébreux et même fils ou filles de Daniel, Shadrach, Méshach et Abed-Négo.

Cela explique pourquoi certains mages sont venus d’Orient jusqu’en Judée pour chercher le Messie pour l’honorer et l’adorer. Oh ! C’était quelque chose d’impossible.

Prenez Matthieu 2 : 1 et 2 : « Yashua étant né à Bethléem en Judée, au temps du roi Hérode, voici des mages (des prêtres, des rois) d’Orient arrivèrent à Jérusalem, et dirent : Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Car nous avons vu son étoile en Orient, et nous sommes venus pour l’adorer ».

S’ils avaient été des mendiants, personne ne se serait soucié d’eux. Ces mages devaient avoir un caravansérail, des serviteurs, de la richesse, car ils ont amené de la richesse pour honorer le Seigneur. C’est visible lorsque des rois entrent dans une ville. La population était bousculée, mais non seulement la population, mais même Hérode, le roi. Il ne se serait pas soucié de petits personnages sans argent, sans valeur. Non, il se passait quelque chose en ville.

Cette recherche pour adorer un enfant juif que l’on proclame roi alors qu’il n’a pas de trône est une aberration la plus totale pour l’intellect humain. Que se passe-t-il ? Et, pourtant, ces rois mages étaient affirmatifs : le roi des Juifs venait de naître dans un laps de temps qu’il dit qu’ils allaient définir. Est-ce que des mages, ou imaginez des prêtres Égyptiens ou Babyloniens, voudraient l’avis d’Israël et voudraient honorer un de leur roi qui ne l’est pas encore. Est-ce que cela est logique pour vous ? Songez à Moïse qui a affronté les mages égyptiens : est-ce qu’ils voulaient l’avis de Moïse et d’Israël ? Pas du tout ! Non, vraiment quelque chose d’énorme se passait à ce moment à Jérusalem.

Prenez le verset 3 : « Le roi Hérode, ayant appris cela, fut troublé (imaginez : c’était quelque chose de tellement gros qu’il avait peur de perdre son trône, car des mages d’Orient venaient, avec une gloire, pour instaurer un autre roi à Jérusalem. Que ferait la nation ?), et tout Jérusalem avec lui ».

Comment ce message, cette révélation surprenante, pouvaient-ils venir d’Orient, par de purs inconnus, qui plus est, des hommes rois qui étudient les signes dans les luminaires des cieux. Qu’est-ce que les étoiles avaient pu leur dire ?

Versets 4 à 6 : « Il (Hérode) assembla tous les principaux sacrificateurs et les scribes du peuple, et il s’informa auprès d’eux où devait naître le Messie. Ils lui dirent : À Bethléem en Judée ; car voici ce qui a été écrit par le prophète : Et toi, Bethléem, terre de Juda, tu n’es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, car de toi sortira un chef qui paîtra Israël, mon peuple ».

L’écriture parlait de cette royauté, mais ces mages possédaient un autre signe pour connaître le temps et trouver l’endroit où était l’enfant roi, ce que ne pouvaient même pas faire les scribes du temps qui pourtant étudiaient, toute leur vi,e la Parole. Quelle science pouvait donner ainsi le temps et la précision à ce point ? Qui étaient ces mages ?

Si ces hommes voulaient adorer le roi hébreu, c’est qu’ils nourrissaient leur esprit des paroles de la Thora et des prophètes hébreux. Les descendants de Daniel, Shadrach, Méshach et Abed-Négo. Yahwé avait préparé la vie et le chemin de ces hommes de loin et l’Esprit-Saint avait éclairé l’esprit de ces hommes. Ceux-ci avaient également appris comment les cieux pouvaient témoigner des actes divins.

Verset 12 : « Puis, divinement avertis en songe de ne pas retourner vers Hérode, ils regagnèrent leur pays par un autre chemin ».

Ces hommes étaient guidés, inspirés, par l’Esprit du Seigneur. Une étoile inhabituelle est apparue en Orient. Inspirés par l’Esprit, éclairés par les écrits des prophètes hébreux, ils reconnurent que c’était l’étoile du roi des Juifs.

Regardez de nouveau au verset 2. Il est écrit : « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Car nous avons vu son étoile en Orient… » Pas n’importe laquelle ! La sienne. Divinement et par les écrits, nous le savons, c’est elle. Et c’était le temps, le moment. Personne, ni même les scribes, ne le savaient en Israël. Eux, le savaient.

Parmi tous les luminaires dans le ciel de la nuit, comment ont-ils fait pour reconnaître que celui-ci représentait cela ? Leurs connaissances des écritures saintes, leurs connaissances de la véritable science des astres et l’Esprit qui les avertit en songe nous font savoir, hors de tout doute, que ces hommes étaient des saints. Ils marchaient dans les voies, dans les lois enseignées par Daniel, Shadrach, Méshach, Abed-Négo et venant de Moïse et des prophètes. Ils marchaient sous la gouvernance de Yahwé.

Une parole biblique peut annoncer un évènement et par dualité annoncer un autre évènement dans le futur. La parole parle aussi par analogie, par symbole.

Nombres 24 : 17 à 19 : « Je le vois, mais non maintenant, je le contemple, mais non de près (c’est quelque chose qu’il voit arriver de loin). Un astre sort de Jacob, un sceptre s’élève d’Israël. Il perce les flancs de Moab, et il abat tous les enfants de Seth. Il se rend maître d’Édom, il se rend maître de Séir, ses ennemis. Israël manifeste sa force. Celui qui sort de Jacob règne en souverain, il fait périr ceux qui s’échappent des villes ».

Comme vous pouvez le voir, celui qui règne de Jacob règne en souverain et on parle ici d’un astre et d’un sceptre.

Genèse 49 : 8 à 10 : « Juda (il s’agit de la tribu de Juda), tu recevras les hommages de tes frères; ta main sera sur la nuque de tes ennemis. Les fils de ton père se prosterneront devant toi. Juda est un jeune lion. Tu reviens du carnage, mon fils ! Il ploie les genoux, il se couche comme un lion, comme une lionne : qui le fera lever (qui osera) ?  Le sceptre ne s’éloignera point de Juda, ni le bâton souverain d’entre ses pieds, jusqu’à ce que vienne le Schilo (c’est-à-dire celui à qui appartient le sceptre), et que les peuples lui obéissent ».

Psaume 110 : 1 à 4 : « Psaume de David. Parole de l’Éternel à mon Seigneur (alors, on voit Yahwé qui parle à Yashua) : assieds-toi à ma droite, jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied. L’Éternel étendra de Sion le sceptre de ta puissance : domine au milieu de tes ennemis ! Ton peuple est plein d’ardeur (et comme vous pouvez le voir, c’est à partir de la tribu de Juda. Humainement, Yashua a été juif, descendant de Juda), quand tu rassembles ton armée; avec des ornements sacrés, du sein de l’aurore ta jeunesse vient à toi comme une rosée. L’Éternel l’a juré, et il ne s’en repentira point : tu es sacrificateur pour toujours, à la manière de Melchisédek (et l’on parle ici d’autorité, d’être sur le trône à la droite de Yahwé, de régner et d’être au-dessus de ses ennemis. On parle également du symbole de Melchisédek. C’est écrit également dans les cieux, vous allez le constater) ».

Hébreux 5 : 4 à 6 : «  Nul ne s’attribue cette dignité, s’il n’est appelé de Yahwé, comme le fut Aaron. Et le Messie ne s’est pas non plus attribué la gloire de devenir souverain sacrificateur (c’est Yahwé qui la lui a donnée, c’est le Père tout-puissant. Il n’avait pas cette autorité, c’est Yahwé qui lui a donné pour être au-dessus des ennemis), mais il la tient de celui qui lui a dit : Tu es mon Fils, je t’ai engendré aujourd’hui ! Comme il dit encore ailleurs : Tu es sacrificateur pour toujours, selon l’ordre de Melchisédek ».

Melchisédek vous le retrouvez parmi les sacrificateurs qui sont dans les cieux.

Revenons à Nombres, chapitre 24 afin de vous rappeler ce que nous avons vu un peu plus tôt : nous avons vu qu’un astre sort de Jacob. Un sceptre s’élève d’Israël. Une façon de dire la même chose avec deux symboles différents. Une étoile aussi nommée un sceptre, sortira de Jacob.

Dans Genèse 49, nous apprenons que ce sceptre sortira de la tribu de Juda et le Psaume 110 nous le montre comme un lion : le Messie. Ce lion est de l’ordre de Melchisédek qui veut dire roi de justice ou le roi juste.

Les païens, adorateurs des astres et leurs représentants mythologiques, ont pris la planète Jupiter pour en faire le père des dieux. Le dieu des dieux mythologiques. Cette planète est appelée Sédek en Hébreu ayant le sens de juste ou saint. Elle est liée au Messie roi juste. Mais chez les hommes, satan a toujours fait les contrefaçons de la vérité.

Maintenant, l’étoile la plus lumineuse de la constellation de Léo, le lion (et n’oubliez pas que le lion est le symbole de la tribu de Juda), est appelée « Régulus » qui veut dire roi ou en Hébreu, Mélek.

J’en arrive à nos ordinateurs d’aujourd’hui. Avec eux, nous pouvons calculer les positions exactes à des moments précis d’il y a des milliers d’années. Le 12 septembre lors de la fête des trompettes en l’an 3 avant Yashua Ha Maschia, la conjonction de Régulus (Mélek) et Jupiter (Sédek), se mit à se lever comme un seul astre formant Melchisédek pour apparaître entre les pieds de Léo (on peut signifier Juda) sur l’horizon oriental. La conjonction entre Régulus (Mélek) et Jupiter (Sédek) se produit à peu près tous les quatre-vingts ans. Cependant, cette année-là, en une seule année, la conjonction se produisit encore deux fois au moment des fêtes de Pourim et Shavouot, c’est-à-dire la Pentecôte.

Apocalypse 12 : 1 à 5 : « Un grand signe parut dans le ciel (un signe, le signe d’une époque, d’un temps) : une femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, et une couronne de douze étoiles sur sa tête. Elle était enceinte, et elle criait, étant en travail et dans les douleurs de l’enfantement. Un autre signe paru encore dans le ciel; et voici, c’était un grand dragon rouge, ayant sept têtes et dix cornes, et sur ses têtes sept diadèmes. Sa queue entraînait le tiers des étoiles du ciel (ces étoiles représentent les anges déchus), et les jetait sur la terre. Le dragon se tint devant la femme qui allait enfanter, afin de dévorer son enfant, lorsqu’elle aurait enfanté. Elle enfanta un fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer (on parle de Yashua). Et son enfant fut enlevé vers Yahwé et vers son trône ».

Cette symbolique est une dualité et nous reviendrons plus tard à la naissance physique de Yashua. Pour l’instant, sachez que symboliquement, la femme représente l’Église.

Apocalypse 19 : 7 et 8 : « Réjouissons-nous et soyons dans l’allégresse, et donnons-lui gloire; car les noces de l’Agneau sont venues, et son épouse (l’Église) s’est préparée, et il lui a été donné de se revêtir d’un fin lin, éclatant, pur. Car le fin lin, ce sont les oeuvres justes des saints (qui font partie de cette Église) ».

Il y aurait beaucoup d’autres passages, mais nous n’irons pas plus loin, car nous avons beaucoup de choses à dire.

Genèse 3 : 15 : « Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité : celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon ».

Comprenez : ce n’est pas une femme humaine et ce n’est pas Ève qui a fait cela avec satan. Mais dans sa postérité, ces choses arriveront. Il y aura toujours inimitié entre la femme, la véritable Église, et le serpent, satan.

Éphésiens 1 : 22 : « Il a tout mis sous ses pieds, et il l’a donné pour chef suprême à l’Église… (on parle du Seigneur à qui Yahwé a tout remis sous les pieds) ».

Vous voyez, avec Yashua en tête, la femme, l’Église, écrasera satan.

Matthieu 19 : 28 : « Yashua leur répondit : Je vous le dis en vérité, quand le Fils de l’homme, au renouvellement de toutes choses (c’est-à-dire quand il régnera dans son royaume sur cette terre), sera assis sur le trône de sa gloire, vous qui m’avez suivi, vous serez de même assis sur douze trônes, et vous jugerez les douze tribus d’Israël ».

Ce sont les douze étoiles de la femme qui, à partir de ces trônes, règnent sur les nations. Vous voyez après que satan a été lié et chassé, la femme, l’Église, dominera dans le royaume et dirigera les nations avec Yashua.

Apocalypse 5 : 10 témoigne de ces choses : « … tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Élohim, et ils régneront sur la terre ».

Cependant, il y a un autre symbolisme à entrevoir pour nos jours.

Veuillez prendre Apocalypse 12, versets 5 et 6. C’est grand, c’est très grand ce qui se dit là : « Elle enfanta un fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer. Et son enfant fut enlevé vers Yahwé et vers son trône (nous l’avons vu : Yashua fut enlevé vers Yahwé). Et la femme s’enfuit dans le désert, où elle avait un lieu préparé par Yahwé, afin qu’elle y fût nourrie pendant mille deux cent soixante jours ».

Le Messie est enlevé sur le mont des Oliviers devant ses disciples. Qui est donc cette femme ? Je ne crois pas ici que nous parlions de Myriam après l’enlèvement de Yashua, car elle a été prise en charge par Jean. S’est-elle enfuie dans le désert pour se sauver ? Peut-être, ce n’est pas écrit. Mais la femme ici symbolise autre chose. Et la parole le révèle.

Continuons au verset 7 : « Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent, mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel. Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui ».

C’est tout près d’arriver, c’est de notre temps. Présentement, il y a un endroit où satan nous accuse. C’est écrit : il est notre accusateur dans les cieux. Il sera projeté par terre.

L’Ancien Testament témoigne de ces choses. Prenez Daniel 12 : 1 : « En ce temps-là se lèvera Micaël, le grand chef, le défenseur des enfants de ton peuple; et ce sera une époque de détresse, tel qu’il n’y en a point eu de semblables depuis que les nations existent jusqu’à cette époque. En ce temps-là, ceux de ton peuple qui seront trouvés inscrits dans le livre seront sauvés ».

On parle de notre époque, de nous. Jamais il n’y a eu des armes de destruction comme aujourd’hui et jamais la terre n’a autant souffert de destruction de la part des hommes qu’ aujourd’hui.

Apocalypse 12 : 12 : « C’est pourquoi réjouissez-vous, cieux, et vous qui habitez dans les cieux. Malheur à la terre et à la mer ! Car le diable est descendu vers vous, animé d’une grande colère, sachant qu’il a peu de temps ».

Il a peu de temps. C’est environ 2000 ans après le départ du Messie. Satan a peu de temps aujourd’hui. Il le sait.

Au verset 13 : « Quand le dragon vit qu’il avait été précipité sur la terre, il poursuivit la femme qui avait enfanté l’enfant mâle ».

Mais que représente cette femme ? Il y a longtemps que Myriam est morte, ce n’est pas elle ! Que représente le fils ? Yashua est monté au ciel depuis environ 2000 ans. Comment cette femme, qui n’est pas Myriam, aurait-elle pu enfanter de nouveau Yashua ? Parce que vous devez saisir les symboles qu’ils représentent. La femme est la véritable Église poursuivie par la fausse chrétienté soumise à la religion babylonienne conduite par satan.

Cette femme a enfanté dans les douleurs la véritable chrétienté de l’Église première de même que la véritable adoration que porte le Fils au Père. Le Messie, disparu des fausses églises, est réapparu au sein de ses véritables adorateurs. Voilà ce qui se passe. Et le dragon connaît ces adorateurs.

Apocalypse 12 : 17, au début : « Et le dragon fut irrité contre la femme, et il s’en alla faire la guerre aux restes de sa postérité… ».

À quelle femme le dragon fait-il sa colère ? Quelle postérité cette femme a-t-elle engendrée ? Une postérité telle que le dragon lui fait la guerre. Cette femme est l’Église qui enseigne la véritable repentance au nom de Yashua.

À la fin du verset 17 : « … à ceux qui gardent les commandements de Yahwé (c’est-à-dire la loi donnée à Moïse en Israël, la loi de la piété et de la moralité) et qui ont le témoignage de Yashua ».

Cette postérité se trouve à être les derniers restes de l’Église vivant au temps de la fin.

Apocalypse 3 : 8 : « Je connais tes oeuvres. Voici, parce que tu as peu de puissance (dans les derniers temps, elle a peu de puissance), et que tu as gardé ma parole (oui, il a gardé les commandements, la loi de Yahwé), et que tu n’as pas renié mon nom (il a gardé le nom de Yashua, il a gardé sa sainteté), j’ai mis devant toi une porte ouverte, que personne ne peut fermer (la vie éternelle pour cette Église) ».

Maintenant, revenons aux symboles d’Apocalypse 12 aux versets 1 à 5.  Il est fait mention d’un grand signe paru dans le ciel, de la femme enveloppée du soleil, la lune sous ses pieds, du fils qu’elle enfante et qui doit paître toutes les nations et lorsqu’il est enlevé vers Élohim, vers son trône.

En l’an 3 avant Yashua, le soleil se trouvait dans le signe de la vierge durant 20 jours soit entre le 27 août et le 15 septembre. Cependant, durant toute cette période, la lune a été sous les pieds de la vierge seulement une heure et demie et cela s’est produit au moment même où la fête des trompettes a débuté. Cette année-là, le Messie naissait et les shofars sur les murs de Jérusalem annonçaient sa venue dans la gloire pour diriger toutes les nations avec un sceptre de fer afin d’amener la véritable justice sur terre. Car la fête des trompettes, à la 7e trompette, annonce la 2e venue du Messie.

Éclairés par les Écritures saintes et sans doute par certaines révélations divines, les mages d’Orient ont sûrement été bousculés par ce qu’ils voyaient dans la voûte céleste. Mais, ce n’était pas tout. Plusieurs choses se passaient dans les cieux. Les mages ne se sont pas déplacés pour rien.

Matthieu 2 : 7 : « Alors Hérode fit appeler en secret les mages, et s’enquit soigneusement auprès d’eux depuis combien de temps l’étoile brillait ».

L’étoile spécifique brillait depuis un bon moment. Assez pour que les mages la reconnussent et se préparent. Et, peut-être durant des mois ou peut-être même une année, se préparaient pour le voyage. C’était en ce temps-là, un voyage long et périlleux. Il fallait aussi les recommandations, le laissez‑passer, de leur roi. Ils ne pouvaient sortir du royaume avec des richesses sans détenir de laissez-passer.

Au verset 9 : « Après avoir entendu le roi, ils partirent. Et, voici, l’étoile qu’ils avaient vue en Orient marchait devant eux jusqu’à ce qu’étant arrivée au-dessus du lieu où était le petit enfant, elle s’arrêta ».

C’est spécial. Comme vous pouvez le constater, cette étoile était beaucoup plus proche de la terre que n’importe quel autre au point qu’elle pointait même la révélation où se trouvait le Messie Yashua. Peut-être y avait-il un faisceau, mais ce n’était pas habituel.

Au verset 16 : « Alors Hérode, voyant qu’il avait été joué par les mages, se mit dans une grande colère, et il envoya tuer tous les enfants de deux ans et au-dessous qui étaient à Bethléem et dans tout son territoire, selon la date dont il s’était soigneusement enquis auprès des mages ».

Hérode s’était soigneusement enquis auprès des mages de l’âge de l’enfant et donc de l’apparition de la mystérieuse étoile. On ne parle plus du 27 août au 15 septembre, mais bien approximativement de deux ans. Voilà pourquoi ce dernier tua les enfants de deux ans et moins. Il ne voulait pas manquer son coup.

Luc 2 : 6 et 7 : « Pendant qu’ils étaient là, le temps où Myriam devait accoucher arriva, et elle enfanta son fils premier-né. Elle l’emmaillota, et le coucha dans une crèche (voyez : c’est dans une crèche qu’elle l’a couché), parce qu’il n’y avait pas de place pour eux dans l’hôtellerie ».

À la naissance de Yashua, Joseph et Myriam n’avaient pas de maison ni même une chambre d’hôtel.

Retournons dans Matthieu 2 : 10 et 11 : « Quand ils (les mages) aperçurent l’étoile, ils furent saisis d’une très grande joie. Ils entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Myriam, sa mère, se prosternèrent et l’adorèrent; ils ouvrirent ensuite leurs trésors, et lui offrirent en présent de l’or, de l’encens et de la myrrhe (ils étaient riches, c’était une royauté qui venait vers le Messie) ».

Imaginez : l’étoile était tellement basse et précise qu’ils surent dans quelle maison Il était, ils ne se trompèrent pas, ils entrèrent. Le temps avait passé aussi. Joseph et Myriam avaient maintenant une maison. Le Messie n’avait pas plus de deux ans. Vous voyez d’ailleurs ici que l’on ne parle plus d’un nouveau-né, mais plutôt d’un petit enfant.

L’union des luminaires Melchi et Sédek dont nous avons parlé un peu plus tôt était surprenante et annonçait très certainement la venue du Messie libérateur à la 7e trompette et sa naissance, quelques jours plus tard, soit le 1er jour de la fête des Tabernacles à Succoth. Si vous désirez plus de précisions sur le jour de la naissance de Yashua Ha Mashia, veuillez écouter mon étude sur la naissance et la circoncision de Yashua, numéro 94.

Si vous calculez l’union de Régulus et Jupiter, cela ne dura pas plus d’un mois, on parlait de 20 jours. Cependant, avec précision, les mages d’Orient ont parlé de près de 2 ans et Hérode est allé dans ce sens.

Matthieu 2 : 8 : « Puis il les envoya à Bethléem, en disant : allez, et prenez des informations exactes sur le petit enfant; quand vous l’aurez trouvé, faites-le-moi savoir, afin que j’aille aussi moi-même l’adorer ».

Ah oui ! Et l’on parle ici d’un petit enfant, pas d’un nouveau-né.

Au verset 10 : « Quand ils aperçurent l’étoile, ils furent saisis d’une très grande joie… »

L’étoile, presque deux ans après la naissance du Messie, était encore là et les mages s’en réjouissaient.

Donc, un autre astre, l’étoile du roi, marquait d’un signe l’époque de la naissance de la visitation miraculeuse des mages et de leurs cadeaux symboliques.

Pour ceux qui ont été imprégnés par l’ésotérisme, la divination, en s’appuyant sur le zodiaque, je vous invite à ne plus vous approcher de ce qui touche au zodiaque, car satan a fait de telles contrefaçons que ce qui pourrait pour vous paraître saint pourrait être une grande abomination aux yeux de Yahwé.

Deutéronome 4 : 19 : « Veille sur ton âme, de peur que, levant tes yeux vers le ciel, et voyant le soleil, la lune et les étoiles, toute l’armée des cieux (le zodiaque), tu ne sois entraîné à te prosterner en leur présence et à leur rendre un culte : ce sont des choses que l’Éternel, ton Élohim, a données en partage à tous les peuples, sous le ciel tout entier ».

Mais comme ça ne devait pas être un partage pour Israël, ce ne doit pas être non plus le partage de l’Église.

Jean 20 : 30 et 31 : « Yashua a fait encore, en présence de ses disciples, beaucoup d’autres miracles, qui ne sont pas écrits dans ce livre. Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Yashua est le Messie, le Fils de Yahwé, et qu’en croyant vous ayez la vie en son nom ».

Ce qui est écrit est suffisant pour que nous ayons la foi et la vie en son nom. Prenons garde de ne pas nous perdre dans une des sciences abominables de satan.

Vidéos : Études 81 à 100

Discours 81 : Pentecôte et Prémices from Gilles Serviteur on Vimeo.

Discours 82 : Le troisième temple from Gilles Serviteur on Vimeo.

Discours 83 : Les unions sacrées devant l’Éternel from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 84 : L’empreinte du Père from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 85 : La Délivrance from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 86 : Le don des langues from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 87 : Les prophètes from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 88 : La Prostituée chevauche la Bête from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 89 : Le pain du désert from Gilles Serviteur on Vimeo.

Études 90 : Le zodiaque et Galilée from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 91 : Osée parle à l’Église from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 92 : La Bible… message d’Élohim? from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 93 : Car le Père est plus grand que moi from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 94 : La naissance et la circoncision de Yéshoua from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 95 : Fête des Trompettes 2011 from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 96 : Fête des Expiations 2011 from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 97 : Néhémie et la fête des Tabernacles 2011 from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 98 : Le Témoignage from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 99 : La Femme selon la Bible from Gilles Serviteur on Vimeo.

Étude 100 : L’homme, sa religion, et les fruits qui conduisent à salut from Gilles Serviteur on Vimeo.

Écrit : L’Enlèvement

L’ENLÈVEMENT

par Gilles Serviteur / Source : synthesebiblique.com

Je veux tout d’abord vous faire remarquer que nous sommes aux portes d’une grande tribulation. Nous voyons présentement des désastres plus nombreux et plus violents survenir sur la terre et les gens s’alarment. Même dans l’église, les gens s’alarment et se posent des questions.

Aussi, ils parlent beaucoup d’enlèvement. Il y a différents enseignements à ce niveau. Plusieurs parlent d’enlèvement pré-tribulation (avant la tribulation) et d’autres de post-tribulation (après la tribulation). Si nous nous en tenions aux opinions, nous demeurerions confus. Qui a raison ? Qui a tort ? Sur quoi et sur qui puis-je m’appuyer et me fier ?

Notre Maître connaît ces choses. Il a parlé de la grande tribulation. C’est Lui qui nous a expliqué comment les choses se termineraient. Mais, avant qu’elles se terminent vraiment, pour le bien de la terre et le nôtre, il y aurait des catastrophes, une grande tribulation.

Lorsque l’on parle d’enlèvement, nous faisons allusion au moment où le Messie Yeshua revient sur terre. Pour être éclairé, il nous faut chercher dans la Parole, la Bible, la lumière. C’est la seule qui nous enseigne et qui fait autorité pour connaître le dessein d’Élohim, ce qui doit arriver.

Apocalypse 13 :1 : « Puis je vis monter de la mer une bête qui avait dix cornes et sept têtes, et sur ses cornes dix diadèmes, et sur ses têtes des noms de blasphème ».

Lorsque la Bible fait mention « de la mer », elle parle des nations. Lorsqu’elle parle de la bête qui monte, elle parle d’un système, d’une union de royaumes, d’une union politico-religieuse, qui dominera juste avant la venue du Messie. Elle usurpera l’autorité, la place d’Élohim.

Prenez le verset 5, à la fin : « …et il lui fut donné (la bête) le pouvoir d’agir pendant quarante-deux mois (elle aura autorité durant 1260 jours ou 3 ans et demi) ».

Au verset 7 : « Et il lui fut donné de faire la guerre aux saints, et de les vaincre ».

Les saints sont ceux qui ont cessé de pécher, de transgresser les lois morales et de piété données à Moïse. Ils marchent comme leur Maître, Yeshua. La bête politico-religieuse fait la guerre aux saints, car elle ne les aime pas.

Daniel 12 :1 et 2 : « En ce temps-là se lèvera Micaël, le grand chef, le défenseur des enfants de ton peuple; et ce sera une époque de détresse telle qu’il n’y en a point eu de semblables depuis que les nations existent jusqu’à cette époque. En ce temps-là, ceux de ton peuple qui seront trouvés inscrits dans le livre seront sauvés. Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, et les autres pour l’opprobre, pour la honte éternelle ».

Daniel ne saisissait pas et ne comprenait pas cette révélation donnée pour nous afin que nous sachions.

Nous pouvons nous poser la question : Quand se lèvera Micaël, le grand chef, le défenseur des enfants du peuple d’Élohim ? C’est à une époque de détresse telle qu’il n’y en a jamais eu et qu’il n’y en aura jamais plus. Durant cette époque de détresse, ceux qui seront inscrits dans le livre seront sauvés. À ce moment, durant cette époque; dans le temps de la grande détresse.

Apocalypse 9 :1 à 11. La Parole révèle, à plusieurs endroits, que les saints seront présents durant cette tribulation : « Le cinquième ange sonna de la trompette. Et je vis une étoile qui était tombée du ciel sur la terre (c’est aussi un symbole. L’étoile représente aussi un ange et s’il est tombé du ciel c’est qu’il représente un ange déchu. Un ange qui n’a plus de place dans la sainteté d’Élohim. Et, par l’autorité de Yahvé, il a été jeté sur la terre). La clef du puits de l’abîme lui fut donnée, et il ouvrit le puits de l’abîme. Et il monta du puits une fumée, comme la fumée d’une grande fournaise; et le soleil et l’air furent obscurcis par la fumée du puits. De la fumée, sortirent des sauterelles, qui se répandirent sur la terre (nous voyons donc cet ange qui amène les gens à la guerre. Nous voyons le résultat des armes atomiques, chimiques et de plusieurs autres armes destructrices d’aujourd’hui, lesquelles obscurcissent le soleil, la lune, et qui engendrent des catastrophes sur la terre); et il leur fut donné un pouvoir comme le pouvoir qu’ont les scorpions de la terre. Il leur fut dit de ne point faire de mal à l’herbe de la terre, ni à aucune verdure, ni à aucun arbre, mais seulement aux hommes qui n’avaient pas le sceau d’Élohim sur le front (ces armes existent aujourd’hui. Elles sont bactériologiques, chimiques. Elles attaquent l’être humain en laissant la nature tranquille). Il leur fut donné, non de les tuer, mais de les tourmenter pendant cinq mois; et le tourment qu’elles causaient était comme le tourment que cause le scorpion, quand il pique un homme.

En ces jours-là, les hommes chercheront la mort, et ils ne la trouveront pas; ils désireront mourir, et la mort fuira loin d’eux. Ces sauterelles ressemblaient à des chevaux préparés pour le combat (comprenez : l’apôtre Jean voit quelque chose qui le dépasse. Il voit une technologie et des armes dont il n’a aucune idée. Il ne sait pas comment les exprimer. Il le dit comme il peut les comparer); il y avait sur leurs têtes comme des couronnes semblables à de l’or, et leurs visages étaient comme des visages d’hommes. Elles avaient des cheveux comme des cheveux de femmes, et leurs dents étaient comme des dents de lions. Elles avaient des cuirasses comme des cuirasses de fer, et le bruit de leurs ailes était comme un bruit de chars à plusieurs chevaux qui courent au combat (ce sont comme de puissants hélicoptères qui font un bruit comme un vacarme de chevaux). Elles avaient des queues semblables à des scorpions et des aiguillons, et c’est dans leurs queues qu’était le pouvoir de faire du mal aux hommes pendant cinq mois. Elles avaient sur elles comme roi l’ange de l’abîme (c’est-à-dire l’étoile qui vient de tomber du ciel sur terre, l’ange destructeur), nommé en hébreu Abaddon (destruction), et en grec Apollyon (destructeur).

Apocalypse 16 :14 : « Car ce sont des esprits de démons, qui font des prodiges, et qui vont vers les rois de toute la terre, afin de les rassembler pour le combat du grand jour de l’Élohim tout-puissant.

Ces anges déchus qui sont envoyés ou détachés, amènent présentement les rois, les royaumes à la guerre. Et ces royaumes en ce moment s’arment pour cette guerre, cette grande destruction. C’est annoncé.

Apocalypse 6 :9 à 11 : « Quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l’autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la Parole d’Élohim et à cause du témoignage qu’ils avaient rendu. Ils crièrent d’une voix forte, en disant : Jusques à quand, Maître saint et véritable, tardes-tu à juger, et à tirer vengeance de notre sang sur les habitants de la terre ?

(Comprenez : c’est une métaphore un peu comme l’on voit dans Hébreux 12 :24 lorsqu’il est dit que le sang d’Abel le juste crie devant Élohim. Oui, Abel est mort depuis longtemps, mais il crie encore devant Élohim. Élohim le voit. Élohim voit ces gens qui ont été immolés et qui crient encore devant Lui, devant son autel, même s’ils ne sont pas là).

Une robe blanche fut donnée à chacun d’eux; et il leur fut dit de se tenir en repos quelque temps encore, jusqu’à ce que fût complet le nombre de leurs compagnons de service et de leurs frères qui devaient être mis à mort comme eux ».

Ils vont mourir durant la grande tribulation, cette grande tribulation qui vient bientôt. La bête n’aime pas les saints, ceux qui gardent la loi de la Torah et le témoignage de Yéshoua, elle les fera mourir. C’est ce que la Parole nous annonce.

Apocalypse 20 :4 à 6 : « Et je vis des trônes ; et à ceux qui s’y assirent fut donné le pouvoir de juger. Et je vis les âmes de ceux qui avaient été décapités à cause du témoignage de Yeshua et à cause de la Parole de d’Élohim (car ils ont gardé la sainteté qui est la loi, les commandements d’Élohim), et de ceux qui n’avaient pas adoré la bête ni son image (c’est l’idolâtrie), et qui n’avaient pas reçu la marque sur leur front et sur leur main. Ils revinrent à la vie, et ils régnèrent avec le Messie pendant mille ans. Les autres morts ne revinrent point à la vie jusqu’à ce que les mille ans fussent accomplis. C’est la première résurrection. Heureux et saints ceux qui ont part à la première résurrection ! La seconde mort n’a point de pouvoir sur eux; mais ils seront sacrificateurs d’Élohim et du Messie, et ils régneront avec lui pendant mille ans ».

Ceux qui ont été décapités n’ont pas vénéré le système politico-religieux de la bête. Ils ne sont pas « partis » avant la tribulation; ils ont été « dedans ».

Que dit le Seigneur ? On lui a posé la question. « Seigneur, qu’arrivera-t-il ? » Que dit le Maître ?

Matthieu 24 :7 à 9 : Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume, et il y aura, en divers lieux, des famines et des tremblements de terre (nous voyons ces choses arriver). Tout cela ne sera que le commencement des douleurs. ALORS, ON VOUS LIVRERA AUX TOURMENTS, et l’on vous fera mourir; et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom ».

Voilà ce qui est dit pour les saints d’aujourd’hui qui se préparent, et qui voient ces choses arriver, qui voient ces tremblements de terre un peu partout dans le monde et les royaumes qui montent à la guerre.

Prenez les versets 21 à 24 : « Car alors, la détresse sera si grande qu’il n’y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent (on parle de la même chose qui a été dite à Daniel au verset 12, chapitre 1), et qu’il n’y en aura jamais. Et si ces jours n’étaient abrégés, personne ne serait sauvé; mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés (les saints sont encore là). Si quelqu’un vous dit alors : le Messie est ici, ou : Il est là, ne le croyez pas. Car il s’élèvera de faux messies et de faux prophètes; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus ».

Les élus, les saints sont encore présents durant la grande tribulation. Et, à cause d’eux, la grande tribulation sera abrégée.

Matthieu 24 :3 : « Il s’assit sur la montagne des oliviers. Et les disciples vinrent en particulier lui faire cette question : dis-nous, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde ? »

Aux versets 29 à 31 : « Aussitôt après ces jours de détresse, le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées (nous l’avons vu plus haut : les sauterelles sortiront, la fumée apparaîtra et le soleil et la lune ne donneront plus de leur éclat). Alors, le signe du Fils de l’homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l’homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et grande gloire. Il enverra ses anges AVEC LA TROMPETTE RETENTISSANTE, et ils rassembleront ses élus des quatre vents, depuis une extrémité des cieux jusqu’à l’autre ».

Après que le soleil et la lune ne donneront plus de leur éclat, après les grands jours de détresse sur la terre, le Messie reviendra et Il rassemblera ses élus. C’est ce que l’on appelle « l’enlèvement ». APRÈS toutes ces choses.

Ce n’est pas seulement révélé à un seul endroit dans la Parole mais à plusieurs endroits.

Prenez Marc 13 :19 et 20 : « Car la détresse, en ces jours, sera telle qu’il n’y en a point eu de semblable depuis le commencement du monde qu’Élohim a créé jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais. Et, si le Seigneur n’avait abrégé ces jours, personne ne serait sauvé; mais il les a abrégés, à cause des élus qu’il a choisis (les élus seront encore dans le monde) ».

Aux versets 24 à 27 : « Mais dans ces jours, après cette détresse, le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances qui sont dans les cieux seront ébranlées. Alors, on verra le Fils de l’homme venant sur les nuées avec une grande puissance et avec gloire. Alors, il enverra les anges, et il rassemblera les élus des quatre vents, de l’extrémité de la terre jusqu’à l’extrémité du ciel ».

Après cette grande détresse, après ces signes énormes dans le ciel, des signes que tous pourront voir. Aujourd’hui on entend : « Ah ! Les signes sont arrivés ! » Mais peu nombreux sont ceux qui les voient. Non ! Vous allez voir le soleil et la lune qui ne donneront plus de leur lumière. Tous ceux qui seront vivants le verront, ce sera évident. La majorité des humains seront terrifiés. Et, après ces choses, le Maître viendra chercher ses élus.

La Parole ne se contredit pas, vous devez l’écouter et la croire même si vous êtes déçus, vous devez l’accepter.

Actes 2 :16 à 21 : «  Mais c’est ici ce qui a été dit par le prophète Joël : Dans les derniers jours, dit Élohim, je répandrai de mon Esprit sur toute chair; vos fils et vos filles prophétiseront, vos jeunes gens auront des visions, et vos vieillards auront des songes. Oui, sur mes serviteurs et sur mes servantes, dans ces jours-là, je répandrai de mon Esprit; et ils prophétiseront. Je ferai paraître des prodiges en haut dans le ciel et des miracles en bas sur la terre, du sang, du feu, et une vapeur de fumée (on parle encore de la guerre, de ces sauterelles, de ces armes puissantes qui exécuteront ces choses);

LE SOLEIL SE CHANGERA EN TÉNÈBRES,

ET LA LUNE EN SANG,

AVANT L’ARRIVÉE DU JOUR DU SEIGNEUR, de ce jour grand et glorieux. Alors, quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé ».

Voulez-vous le relire ? Est-ce écrit : après l’arrivée du jour du Seigneur? Non ! Toutes ces choses arriveront avant l’arrivée de notre Maître, de ce jour grand et glorieux que l’on appelle « l’enlèvement ».

Les gens sont endormis par des pasteurs qui leur enseignent que l’enlèvement peut arriver n’importe quand… mais ce n’est pas ce que disent Yéshoua ni la Bible! Yéshoua ne reviendra pas tant et aussi longtemps que la détresse ne sera pas passée et que le soleil et la lune n’aient changé d’éclat.

Qui viendra dire au Maître : « Tu as tort ! ». Non, ma Bible, et la vôtre sans doute, dit aussi : avant : l’arrivée du jour du Seigneur, cette détresse arrivera, les signes dans les cieux arriveront.

Armez-vous de la vérité…

Il y a également les sept trompettes. Mais à quelle trompette le Messie revient-il ? La Parole nous le révèle.

Prenez 1 Thessaloniciens 4 :16 et 17 : « Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette d’Élohim, descendra du ciel, et les morts en le Messie ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur ».

La Parole révèle quand est cette trompette. Quel signe faut-il voir ? Vous savez voir les signes dans le ciel et dire : demain il fera beau ou il ne fera pas beau; mais vous ne pouvez pas reconnaître les signes des temps que le Seigneur a écrit dans la Parole. C’est elle qui révèle quand se produira l’enlèvement. Est-ce que ça peut être demain ? La réponse est non : est-ce que vous voyez les signes que vous venez de lire ?

Prenez 1 Corinthiens 15 :51 à 53 : « Voici, je vous dis un mystère : nous ne mourrons pas tous, mais tous nous seront changés, en un instant, en un clin d’oeil, À LA DERNIÈRE TROMPETTE. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés (ceux qui sont encore vivants durant la grande tribulation). Car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité ».

À LA DERNIÈRE TROMPETTE! De quelle trompette parle Paul ? La Bible se révèle : elle parle de ces signes, de ces symboles, de ces métaphores. Vous devez la croire. Ce n’est pas une question de religion, de théologie, mais de vérité.

Apocalypse 8 :6 : « Et les sept anges qui avaient les sept trompettes se préparèrent à en sonner ».

Ces sept trompettes sont des malheurs qui arrivent sur la terre.

Apocalypse 11 :15 : « Le septième ange sonna de la trompette (c’est la dernière trompette après les malheurs qu’elles ont déclenchés sur la terre). Et il y eut dans le ciel de fortes voix qui disaient : le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Oint; et il régnera aux siècles des siècles ».

Après les détresses, après les six premières trompettes. L’apôtre Paul annonçait ces choses, c’était dans son évangile, c’est un mystère qu’il a connu et qu’il a vu. Vous devez croire l’apôtre Paul, l’apôtre Jean et le Messie qui témoignent de ces choses. APRÈS ces jours de détresse, après que le soleil ne donne plus de sa lumière, la lune se transforme en sang, après cela arrive le Seigneur…

Le Seigneur viendra donner la récompense à Ses élus, à ceux qui auront persévéré jusqu’à la fin, à la dernière trompette.

Pourquoi les gens ne veulent pas entendre ces choses. Pourquoi préfèrent-ils un autre évangile ? Pourquoi ne veulent-ils pas entendre ce que Paul et Jean ont écrit dans ce qu’ils ont été inspirés et ont vu ?

Jean 15 :20 : Notre Maître nous dit : « Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite : Le serviteur n’est pas plus grand que son maître. S’ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront aussi (c’est une promesse); s’ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre ».

La majorité des églises aujourd’hui ont adopté une pensée contraire à celle enseignée par le Maître, laquelle était assumée par la première Église et les premiers apôtres. Comment ces choses peuvent-elles être arrivées? Pourquoi une telle théologie ?

Vous avez appris des choses qui vous ont été enseignées. C’est une science. Vous avez cru cette science, mais ce n’est pas ce qui est dit dans la Parole.

La Parole révèle dans 1 Timothée 6 :20 : « O Timothée, garde le dépôt (la vraie vérité, la vraie Parole), en évitant les discours vains et profanes (ils sont vains, car ils sont profanes), et les disputes de la fausse science dont font profession quelques-uns, qui se sont ainsi détournés de la foi ».

Voilà pourquoi votre foi n’est pas basée sur la Parole d’Élohim. Cette fausse science débutait déjà il y a près de 2000 ans. Et, aujourd’hui, cette science a pris autorité parmi les gens qui s’appellent « chrétiens » et elle chasse ceux qui parlent de la vérité et elle les persécute.

C’est ce qui a été annoncé et c’est ce qui arrive. Mais vous devez croire à la vérité et marcher dans la vérité.

Cette fausse science a développé une logique sur laquelle a été bâtie la foi d’un grand nombre et si vous êtes de « bons chrétiens » dit elle, vous ne souffrirez pas : vous échapperez à la grande tribulation.

Cependant, ce qui est promis n’est pas que nous échapperons à la persécution, mais bien plutôt que nous obtiendrons la vie éternelle dans le royaume. Tous ceux qui sont demeurés fidèles durant le combat. Pas l’inverse ! Vous devez croire, voir clair et ne pas refuser la vérité.

Matthieu 24 :8 et 9 : « Tout cela ne sera que le commencement des douleurs. Alors, on vous livrera aux tourments, et l’on vous fera mourir; et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom ».

Vous ne passerez pas à côté; ou vous n’êtes pas un vrai serviteur d’Élohim.

Marc 13 :8 et 9 : « Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume; il y aura des tremblements de terre en divers lieux, il y aura des famines. Ce ne sera que le commencement des douleurs. Prenez garde à vous-mêmes. On vous livrera aux tribunaux, et vous serez battus de verges dans les synagogues (ici c’est « Sunagôgê » en Hébreux; en grec c’est «ekklesia » et ce qui signifie l’assemblée. Ce sont des gens qui ne veulent pas croire, qui ont embrassé la fausse science et qui voudront faire mourir ceux qui marchent vraiment dans la vérité); vous comparaîtrez devant des gouverneurs et devant des rois, à cause de moi, pour leur servir de témoignage.

Au verset 13 : « Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom, mais celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé.

Après ces jours de détresse, ces persécutions, ces signes dans le ciel, le Maître revient. Et ceux qui persévéreront jusqu’à la fin seront sauvés.

Luc 21 :10 : « Alors il leur dit : Une nation s’élèvera contre une nation, et un royaume contre un royaume; il y aura de grands tremblements de terre, et, en divers lieux, des pestes et des famines; il y aura des phénomènes terribles, et de grands signes dans le ciel ».

Versets 12 à 19 : « Mais, avant tout cela, on mettra la main sur vous, et l’on vous persécutera; on vous livrera aux synagogues, on vous jettera en prison, on vous mènera devant des rois et devant des gouverneurs, à cause de mon nom. Cela vous arrivera pour que vous serviez de témoignage. Mettez-vous donc dans l’esprit de ne pas préméditer votre défense; car je vous donnerai une bouche et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront résister ou contredire. Vous serez livrés même par vos parents, par vos frères, par vos proches et par vos amis, et ils feront mourir plusieurs d’entre vous. Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom. Mais il ne se perdra pas un cheveu de votre tête; par votre persévérance vous sauverez vos âmes ».

C’est la véritable réalité du chrétien, la véritable promesse du Maître Yeshua. Par notre persévérance durant ces temps mauvais, nous sauverons nos âmes. Écoutez l’avertissement de la Parole. Écoutez ce qu’elle vous dit. C’est pour aujourd’hui.

1 Pierre 2 :20 et 21 : « En effet, quelle gloire y a-t-il à supporter de mauvais traitements pour avoir commis des fautes ? Mais si vous supportez la souffrance lorsque vous faites ce qui est bien, c’est une grâce devant Élohim. Et c’est à cela que vous avez été appelés, parce que le Messie aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces… »

Est-ce que vous suivez les traces du Messie ou suivez-vous la voie de son ennemi qui vous enseigne un autre chemin, une porte large dans laquelle vous ne souffrirez pas ?

Romains 8 :16 et 17 : « L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants d’Élohim. Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers d’Élohim, et cohéritiers du Messie, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d’être glorifiés avec lui ».

Oui vous êtes glorifiés avec le Messie Yeshua. Mais peut-être préférez-vous que votre chemin et vos pas soient les plus éloignés possible de la véritable persécution de ceux qui portent la vérité.

Philippiens 1 :29 et 30 : « … et cela de la part d’Élohim, car il vous a été fait la grâce, par rapport au Messie, non seulement de croire en lui, mais encore de souffrir pour lui, en soutenant le même combat que vous m’avez vu soutenir, et que vous apprenez maintenant que je soutiens ».

C’est une grâce de souffrir les souffrances que le Messie a connues pour nous.

Matthieu 5 :11 et 12 : « Heureux serez-vous, lorsqu’on vous outragera, qu’on vous persécutera et qu’on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi. Réjouissez-vous et soyez dans l’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans les cieux; car c’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui ont été avant vous ».

1 Pierre 4 :1 : « Ainsi donc, le Messie ayant souffert dans la chair, vous aussi armez-vous de la même pensée ».

Que dit la Parole ? Que dit l’apôtre Pierre ? Il nous dit : armez-vous de la pensée de souffrir comme votre Maître a souffert. Et que dit la Parole ? Que c’est une grâce de partager les souffrances du Maître.

L’église aujourd’hui, en majorité, est désarmée. Elle n’a d’espoir que d’échapper à la croix offerte. Elle travaille fort pour y échapper. Et je crois que plusieurs sont zélés dans leur religion, car leur science religieuse leur a démontré habilement qu’ils vont échapper à la persécution. Ils échappent aussi au sens de plusieurs passages bibliques. Ils ne veulent pas accepter la vérité que je viens de vous dire.

Mais je préfère m’armer de la pensée de souffrir et marcher avec mon Seigneur. Les chrétiens ne cherchent pas à s’armer de l’onction de l’Esprit pour demeurer fidèles devant la persécution. Ils se laissent convaincre du contraire et Satan est heureux de voir ces vierges folles qui ne sont pas prêtes pour l’heure du combat.

Apocalypse 15 :2 : « Et je vis comme une mer de verre, mêlée de feu, et ceux qui avaient vaincu la bête, et son image, et le nombre de son nom, debout sur la mer de verre, ayant des harpes d’Élohim ».

Apocalypse 14 :9 à 13 : « Et un autre, un troisième ange les suivit, en disant d’une voix forte : Si quelqu’un adore la bête et son image, et reçoit une marque sur son front ou sur sa main (c’est le royaume, le système politico-religieux qui s’en vient bientôt), il boira, lui aussi, du vin de la fureur d’Élohim, versé sans mélange dans la coupe de sa colère, et il sera tourmenté dans le feu et le soufre, devant les saints anges et devant l’Agneau. Et la fumée de leur tourment monte aux siècles des siècles; et ils n’ont de repos ni jour ni nuit, ceux qui adorent la bête et son image, et quiconque reçoit la marque de son nom. C’est ici la persévérance des saints, qui gardent les commandements d’Élohim (la loi sainte) et la foi de Yeshua. Et j’entendis du ciel une voix qui disait : Écris : Heureux dès à présent les morts qui meurent dans le Seigneur ! Oui, dit l’Esprit, afin qu’ils se reposent de leurs travaux, car leurs oeuvres les suivent ».

Ils ont persévéré jusqu’à la fin dans la sainteté en gardant le témoignage de la vérité.

Apocalypse 7 :9 : « Après cela, je regardai, et voici, il y avait une grande foule, que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue. Ils se tenaient devant le trône et devant l’Agneau, revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains.

Aux versets 13 à 17 : « Et l’un des vieillards prit la parole et me dit : Ceux qui sont revêtus de robes blanches, qui sont-ils, et d’où sont-ils venus ? Je lui dis : Mon seigneur, tu le sais. Et il me dit : Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation (ils ne sont pas « partis » avant, ils ont fait partie de ceux qui ont persévéré jusqu’à la fin) ; ils ont lavé leurs robes, et ils les ont blanchies dans le sang de l’Agneau (ils ont mêlé leur sang à celui de leur Maître). C’est pour cela qu’ils sont devant le trône d’Élohim, et le servent jour et nuit dans son temple (Amen. Puissions-nous être là). Celui qui est assis sur le trône dressera sa tente sur eux; ils n’auront plus faim, ils n’auront plus soif, et le soleil ne les frappera point, ni aucune chaleur. Car l’Agneau qui est au milieu du trône les paîtra et les conduira aux sources des eaux de la vie, et Élohim essuiera toute larme de leurs yeux ».

L’Église véritable, par l’oeuvre du Saint-Esprit qui éclaire, met la croix sur ses épaules aujourd’hui et se prépare à blanchir sa robe dans le sang de l’Agneau. Voilà ce que fait l’Église véritable. Voilà ce qu’elle dit véritablement et voilà pourquoi la fausse église veut la frapper et la chasse de ses assemblées.

L’ennemi n’aime pas les gens qui parlent de la vérité. Mais croyez à la Parole d’Élohim et croyez ces choses qui viennent, elles sont à nos portes. Soyez parmi les vierges sages qui prennent réellement la puissance du Saint-Esprit et s’arment de la pensée de souffrir et s’arment de la pensée de marcher dans la sainteté jusqu’à la mort, quoiqu’il arrive. Marchez avec votre Seigneur et soyez ceux qui sont fidèles dans la vérité. Rien d’autre n’a d’importance. Il en va de votre vie éternelle.

Matthieu 5 :13 : «  Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on ? Il ne sert plus qu’à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes ».

Le sel des vierges folles sera foulé et jeté. Le Messie vient de parler de persécutions. Si cette persécution n’est pas dans « votre évangile », alors le sel que vous amenez n’a pas la saveur du Seigneur. Non, il n’a pas la saveur d’Élohim et il ne parle pas du véritable évangile.

Armez-vous, ayez la vraie foi dont se revêtaient les premiers apôtres.

2 Pierre 1 :1 : « Simon Pierre, serviteur et apôtres du Messie Yeshua, à ceux qui ont reçu en partage une foi du même prix que la nôtre, par la justice de notre Élohim et du Sauveur le Messie Yeshua ».

Que votre foi soit du même prix que celle des premiers apôtres, de la première Église. Si vous avez à vivre la tribulation, vous aurez la force de la vivre par la foi qu’Il vous donne. Et, si le Maître, votre Sauveur, vous en épargne, vous aurez quand même été prêts et Il le sait, Il sonde les coeurs.

Paul nous a dit un mystère à l’effet qu’il y aura encore des élus vivants lorsque le Messie reviendra. Certaines personnes réussiront à passer au travers la tribulation. Il dit que ceux qui sont morts ressusciteront premièrement et que « nous » qui serons restés vivants serons transformés dans un corps spirituel.

Sophonie 2 :3 : « Cherchez l’Éternel, vous tous, humbles du pays (les véritables qui se sont humiliés et qui marchent avec leur Élohim), qui pratiquez ses ordonnances (les saints) ! Recherchez la justice, recherchez l’humilité ! Peut-être serez-vous épargnés au jour de la colère de l’Éternel ».

Que notre grand Élohim vous bénisse ! Armez-vous de la pensée de souffrir, mais armez-vous aussi de la vérité, la véritable Parole. Elle est la nourriture sainte, la seule qui peut vous apporter la vie. Ne la rejetez pas !

Soyez bénis par notre grand Maître, notre grand Élohim et son Oint, le Messie Yeshua, que nous voulons servir.

Écrit : Délivrance

par Gilles Serviteur

Source : synthesebiblique.com

Que le Maître tout-puissant vous bénisse, le Seigneur de gloire, le Père de Yeshua, notre Maître, notre Seigneur, envoyé parmi nous pour donner la lumière. Que cette lumière puisse vous éclairer et nous éclairer.

Aujourd’hui, j’ai envie de dire que cette étude est comme une délivrance pour le peuple sur beaucoup de ténèbres qui ont été mises il y a déjà 2000 ans. Je vous demanderais, vu l’importance de la lumière de la Parole, de ce qu’elle veut nous donner, de ce qu’elle éclaire, d’écouter l’étude jusqu’à la fin.

L’important c’est le poids des paroles. Satan a voulu enlever la signification des mots et l’importance et le poids des paroles pour mettre autre chose dans le coeur des gens.

2 Corinthiens 11 :4 : « Car, si quelqu’un vient vous prêcher un autre Yeshua (que les Latins ont appelé Jésus) que celui que nous avons prêché (ici, c’est un Seigneur, un Jésus avec d’autres coutumes, il a des coutumes sociales et cultuelles des païens et non pas de la Thora. Ce Jésus suit les fêtes païennes, la philosophie païenne et toutes ces choses et tous ces gens disent : amen ! C’est la nouvelle religion que Paul voyait arriver), ou si vous recevez un autre esprit que celui que vous avez reçu (car l’Esprit qui est donné, que l’apôtre Paul amenait, donné par le Seigneur, est l’Esprit-Saint qui vous amène à la véritable repentance, cesser de transgresser la loi du Maître, de pêcher. Mais ce nouvel esprit vous dit : Ce n’est pas grave ! Vous pouvez pêcher, Jésus a tout fait), ou un autre évangile que celui que vous avez embrassé, vous le supportez fort bien (ce nouvel évangile vous promet que vous avez, de toute façon, une âme éternelle, que vous ne mourrez pas, que vous vous retrouverez au ciel. Il vous promet le ciel alors que le véritable évangile vous promet la vie éternelle par la résurrection et ce monde et que le royaume d’Élohim régnera sur ce monde. Voilà la promesse de nos pères. Mais tout cela a été enlevé)».

Verset 13 : « Ces hommes-là (qui enseignent ces choses) sont de faux apôtres (vous pouvez dire de faux prêtres, de faux pasteurs, de faux évêques), des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres du Messie ».

Ils sont dans la religion chrétienne ! Ils se disent « chrétiens », ils sont top chrétien. Ils l’étaient dans ce temps-là et ils le sont aujourd’hui. Voilà ce que voyait l’apôtre Paul. C’est un autre ministère, mais un ministère qui s’appelle « chrétien ». Ils prennent le nom de Jésus. Mais c’est un autre Jésus, un autre esprit et un autre évangile. C’est la chrétienté que nous voyons aujourd’hui. Mais c’est un autre évangile, un autre Jésus.

Et lorsque le Seigneur parle de ceux qui font des miracles en son nom, ils ne s’y voient pas. Ces gens diront plus tard qu’ils ont fait un ministère au nom de Jésus. Mais Yeshua n’appuiera pas leurs dires et je vais vous le montrer à la fin de l’étude.

Verset 14 : « Et cela n’est pas étonnant, puisque satan lui-même se déguise en ange de lumière ».

Il fait croire qu’il est le Messie, qu’il est Jésus. Il est l’autre Jésus.

Verset 15 : « Il n’est donc pas étrange que ses ministres se déguisent en ministres de justice (donc, en ministres top chrétiens. Déjà ce ministère s’installait il y a près de 2000 ans, c’était l’homme impie. Le clergé impie qui enseigne l’impiété dans le monde chrétien, dans le temple d’Élohim qui est l’Église). Leur fin sera selon leurs oeuvres (parce que leurs oeuvres sont mauvaises. Ce sont par leurs oeuvres et leurs fruits que vous pouvez les reconnaître. Nous en parlerons davantage un peu plus loin) ».

Vous avez dans ce qu’on appelle aujourd’hui « la chrétienté », une multitude d’églises différentes. Ne voyez pas ici des bâtiments, mais bien des dirigeants et leurs disciples. Une palette de couleurs différentes. Et s’il y a près de 2000 ans, il y avait déjà une multitude de faux apôtres du Messie, de faux pasteurs, de faux prêtres, des apôtres trompeurs, un ministère de satan au « nom de Jésus », combien plus aujourd’hui. Et on parle de quand les apôtres Paul et Jean étaient encore vivants, les apôtres voyaient ces choses et par la suite, ils sont morts. Combien ces gens ont pris aujourd’hui la place et dominent-ils. Combien aujourd’hui, il n’y a à peu près plus que ces gens qui dominent la chrétienté.

Le Seigneur enseigne de nos jours à un reste, un petit reste, mis à part et très méprisé. Ce reste a à être délivré de l’enseignement de cultes théologiques, philosophiques et cultuels païens, enseignés par ces faux dirigeants qui travaillent depuis 2000 ans pour que les ténèbres dominent dans l’Église. Ces choses proviennent de ces gens qui se déguisent en anges de lumière, et cette fausse église a appelé « chrétienne » cette fausse science promulguant les traditions idolâtres païennes, la philosophie et l’occultisme qui en découlent. Ces choses, par la puissance séductrice de satan, ont gagné leurs lettres de noblesse dans ce que l’on appelle le « monde chrétien ». Et, c’est dans ce péché impie que de fausses réponses sont données aux questions douloureuses des humains. Et les gens vont vers ces gens. Il y a multiples faux prophètes. Il y a multiples fausses personnes qui ont de la puissance, mais qui ne proviennent pas spécialement du Seigneur.

Ceux qui se disent « chrétiens » et qui écoutent ces faux ministres seront frappés, blessés parce que cette religion de « puissance » qui idolâtre la puissance et leurs connaissances spirituelles, ce péché donc, demeure devant le trône du Créateur et ouvre la porte aux accusations de satan et aux épreuves, même pour ceux qui veulent marcher dans la droiture. Vous ne devez pas aller chercher la délivrance par ces gens. Ce sont ces gens qui ont apporté le malheur et la malédiction dans l’Église.

La réponse de leur pasteur, donc de leur dirigeant qui marche de façon impie ou avec la puissance occulte, avant le malheur, sera d’être davantage zélé pour leur religion, pour leurs prières et leurs rituels. Et, cette religion qui soutient l’impiété des rites païens provient de Babylone. Cette impiété, avalée par Rome, pour être imposée à tout ce que l’on appelle « chrétien », parfois, s’appuie sur des concepts occultes.

La Bible révèle deux facettes de l’adoration pour les chrétiens : en Esprit et en vérité. Et, à cause de la séduction, les chrétiens d’aujourd’hui n’en saisissent ni la signification, ni la profondeur, ni la nécessité de leur union afin d’être une force.

Le péché est aussi séparé en deux grandes sections : l’impiété et l’impureté. Celles-ci se divisent, se chevauchent et s’entrecroisent de plusieurs manières. Satan veut séduire ainsi tous ceux qui sont appelés à la sainteté. Les pièges sont parfois si subtils et si bien organisés que certains péchés semblent être la force « chrétienne » de certaines personnes sur lesquelles on voudrait s’appuyer. L’impiété est chevauchée par l’occultisme. La vénération de l’un est la force de l’autre.

Éclairé par l’Esprit Saint et enrichi de la connaissance de la Parole d’Élohim qui est la Thora (pour l’Église primitive leur lumière était la Thora et doit l’être aussi encore aujourd’hui), comme de véritables adorateurs en Esprit et en vérité, l’Église primitive à Jérusalem avait le discernement afin que l’impiété et l’occultisme, et ses pouvoirs parfois surprenants, ne puissent séduire leur assemblée. L’apôtre Paul était celui qui éclairait les païens à ce sujet en dehors de Jérusalem.

Songez à la puissance de l’occultisme en Égypte. Lorsque Moïse arriva devant Pharaon pour faire sortir le peuple d’Israël, que s’est-il passé ? La même chose pour l’Église s’est passé. Ces sorciers qui faisaient alliance avec de puissants démons arrivaient à commander des prodiges pour terrifier, séduire et soumettre le peuple. Ces grands prêtres égyptiens et tous les Égyptiens vénéraient les astres des cieux selon leur disposition à certains moments de l’année. Cette science impie, qui par procuration vénère les démons et vous devez le savoir, a touché tous les peuples après le déluge à partir de Babylone.

Seul le peuple d’Israël en fut libéré par la connaissance de la Loi qui dit ce qui est bien ou mal, ce qui est piété ou impiété. À vous de vous repentir ou non. La Parole de Yahvé donnée à Moïse enseignée par les prophètes bibliques et les douze apôtres doit être votre guide.

Les jours fériés de la Rome catholique vénèrent les mêmes jours selon les solstices, les équinoxes et le zodiaque. Aussi incroyable que cela puisse vous paraître, certaines personnes agissent avec les mêmes forces dans les centres « chrétiens », cachées sous le nom de Jésus, ce faux Jésus. Si certaines personnes aujourd’hui ont été éclairées à ce sujet, le piège de la séduction de la puissance occulte parmi ceux qui se nomment ministres de Christ, est toujours bien vivant.

2 Timothée 2 :16 à 18 : « Évite les discours vains et profanes; car ceux qui les tiennent avanceront toujours plus dans l’impiété (que voyons-nous dans cette étude ? Qu’est-ce qu’il y a à éviter ? Deux fois Paul parle de la même chose. La profanation et l’impiété. De manière différente, mais la profanation et l’impiété touchent toutes les traditions impies, les rites impies selon le soleil, les cultes et toutes les choses que fêtent aujourd’hui la « chrétienté » qui se croit chrétienne et qui marche avec l’impureté et tout ce qui est occulte dans le monde. Et il dit à Timothée : ne touches pas à ces choses, c’est vain. Lorsque l’Église primitive entendait cela, elle savait très bien ce que cela voulait dire quand l’on parle de profanation et d’impiété. Ça comprenait également la magie et l’occultisme. Ils le savaient, mais aujourd’hui, les gens courent après ce genre de puissance, sans savoir que ceux qui donnent ces choses portent de mauvais fruits et vivent l’impiété que vivaient les prêtres païens de ce temps-là), et leur parole rongera comme la gangrène. De ce nombre sont Hyménée et Philète (de ce nombre ! Imaginez : il y a près de 2000 ans, il y en avait beaucoup dans l’Église qui jouaient avec la profanation et l’impiété et la puissance des démons), qui se sont détournés de la vérité (et qu’est-ce qu’ils enseignaient eux ?), disant que la résurrection est déjà arrivée, et qui renversent la foi de quelques-uns».

Hyménée et Philète et tous ces gens-là introduisait la profanation et l’impiété dans l’Église. Et, lorsque l’apôtre Paul disait qu’Hyménée et Philète enseignaient que la résurrection était déjà arrivée, Hyménée et Philète ne disaient pas que Abraham, Isaac, Jacob, David, Moïse se promenaient à Jérusalem et qu’ils étaient déjà ressuscités. Ils disaient qu’ils étaient déjà au ciel avec une âme immortelle, déjà avec le Seigneur. Car l’âme immortelle vient du monde païen et sort des temples grecs, romains et babyloniens, alors que le Messie dit que l’âme est mortelle. Dans Ézéchiel 18 :4 et 20 vous pouvez le voir.

« … et qui renversent la foi de quelques-uns »… Aujourd’hui, presque toute l’Église croit à l’âme immortelle et leur foi est renversée à cause de la résurrection et ces choses-là. Ils ne comprennent pas qu’ils ont été enseignés par les discours vains et profanes de l’impiété et ils donnent le pouvoir à ceux qui pratiquent l’occultisme à ce moment-là, car c’est beaucoup là-dessus qu’ils s’appuient. Satan cache la vérité.

2 Timothée 3 :5 : « … ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. Éloigne-toi de ces hommes-là ».

Ils renient la Parole donnée du Créateur afin de savoir ce qui est piété et impiété, occultisme et vérité sainteté. Ils ont accepté le courant païen, mais ils paraissent très religieux et ils prennent le nom de Jésus.

Qu’ont donc fait ces gens pour séduire l’Église ? Certains étaient déjà des ministres de l’occultisme, ils ont simplement juxtaposé le nom du Seigneur à leur manifestation en tordant certaines paroles bibliques. Et, malheureusement, le peuple n’a pas fait comme les gens de Bérée. Ils ne se sont pas appuyés sur la vérité pour connaître vraiment si ces gens venaient du Seigneur. Et ils n’ont pas regardé les fruits. Ils ont préféré les signes à la vérité. Paul en a témoigné.

2 Thessaloniciens 2 :7 : « Car le mystère de l’iniquité agit déjà; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu ».

Paul voyait la profanation, l’impiété, les mystères, toutes les traditions impies, les rites impies selon le zodiaque, le calendrier païen et toutes les choses qui bouleversaient les gens selon l’occultisme, entré dans l’Église. Paul dit : « …il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu ». Celui qui le retenait parmi les églises païennes était lui-même, l’apôtre Paul. Il savait que lorsqu’il mourrait ces gens domineraient dans l’Église et c’est ce qu’ils ont fait.

Et c’était ça il y a 2000 ans. Paul empêchait que ces choses se répandent dans l’Église.

Allez voir dans Actes 20 :29 et 30 : « Je sais qu’il s’introduira parmi vous, après mon départ, des loups cruels qui n’épargneront pas le troupeau, et qu’il s’élèvera du milieu de vous des hommes qui enseigneront des choses pernicieuses pour entraîner les disciples après eux ».

C’est le clergé impie. L’apôtre Paul le voyait et déjà il s’installait. C’est Paul qui empêchait que le clergé domine dans l’Église et qui donnait la lumière. Cependant, il savait que lorsqu’il mourrait, il ne pourrait plus le faire et que ces gens attendaient sa mort. C’est ce qu’il a dit aux Thessaloniciens.

Retournons à 2 Thessaloniciens 2 :8 : « Et alors paraîtra l’impie (c’est le clergé impie dont nous venons de parler, ces gens qui veulent dominer), que le Seigneur Yeshua détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il anéantira par l’éclat de son avènement ».

Le clergé impie ! Il n’apparaîtra pas aujourd’hui. Ne l’attendez pas aujourd’hui ! Il est déjà apparu depuis à peu près 2000 ans. Paul le voyait. Les premiers apôtres en parlaient. Et il se nomme « chrétien » et tous les gens disent : amen !

Et, lorsque quelqu’un ose en parler, il le calomnie et le chasse. Le Seigneur avait averti. Vous pourrez le voir dans Jean 16 : 1 et 2 : « Je vous ai dit ces choses, afin qu’elles ne soient pas pour vous une occasion de chute. Ils vous excluront des synagogues (le mot « synagogue » n’a pas été bien traduit, car on devrait plutôt lire le mot assemblée); et même l’heure vient où quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Élohim ».

Voilà ce que dit le Seigneur. Ce sont ces gens qui font ces choses. Paul a averti que lors de son retour, le Seigneur écrasera ce clergé, l’homme impie, appelé symboliquement « Babylone ».

Apocalypse 18 :2 : « Il cria d’une voix forte, disant : Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande ! Elle est devenue une habitation de démons, un repaire de tout esprit impur, un repaire de tout oiseau impur et odieux ».

Au verset 20 : « Ciel, réjouis-toi sur elle ! Et vous, les saints, les apôtres, et les prophètes (les vrais), réjouissez-vous aussi ! Car Élohim vous a fait justice en la jugeant ».

Car elle prenait le faux nom de chrétien, cette fausse chrétienté, et elle faisait mourir les envoyés d’Élohim. Et la Parole dit : « réjouissez-vous » les vrais envoyés d’Élohim, ceux qui se sont réellement repentis et qui marchent dans la vérité.

La Parole parle à cette fausse chrétienté tant dans l’Ancien Testament que dans le Nouveau Testament. C’est la même idolâtrie, la même profanation.

Esaïe 47 :1 : « Descends, et assieds-toi dans la poussière, vierge, fille de Babylone ! (Quand on parle de Babylone, on ne parle pas simplement d’une puissance physique, on parle de la puissance spirituelle, occulte, impie, religieuse, et elle prend le nom subtil des choses saintes que le Créateur amène) assieds-toi à terre, sans trône, fille des Chaldéens ! On ne t’appellera plus délicate et voluptueuse.

Verset 9 : « Ces deux choses t’arriveront subitement, au même jour, la privation d’enfants et le veuvage; elles fondront en plein sur toi, malgré la multitude de tes sortilèges, malgré le grand nombre de tes enchantements ».

Il parle de l’église païenne qui domine et qui se dit « chrétienne », qui a commencé avec les sortilèges et les enchantements et qui continue aujourd’hui par cette puissance et par cette force. Le Seigneur montre ici comment les sortilèges, les enchantements et l’occultisme ont soutenu et formé la fausse chrétienté. Et voilà pourquoi les gens sont attachés à l’impiété et aux signes plus qu’à la vérité.

Le début de l’Église primitive, la véritable Église, a été appuyé par Yahvé et Yeshua avec des miracles, des délivrances et des prodiges. Mais vous devez comprendre que l’apparition de la fausse église qui se dit « chrétienne » s’est fait aussi par le clergé impie, par des prêtres sorciers qui, par la puissance de satan, ont fait aussi des miracles, des signes et de prodiges mensongers comme ils ont fait face à Moïse en Égypte. Vous ne pouvez pas dire que ces choses ne sont pas arrivées, elles sont écrites. Ils ont cette puissance. Les démons ont fait la même chose pour bâtir leur propre église, au nom de Jésus, mais un faux Jésus, un faux évangile, avec un faux esprit. Des miracles et des prodiges mensongers afin que ceux qui se diront « chrétiens » par la suite marchent et enseignent dans le mensonge. Voilà pourquoi ces choses se sont passées.

Nous retournons dans 2 Thessaloniciens 2 :9 : « L’apparition de cet impie (voyez ici le clergé païen qui enseigne dans l’Église) se fera, par la puissance de satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers … ».

C’est l’occultisme, la fausse délivrance, les faux miracles et prodiges et cela attirent les gens, mais les amènent à vivre dans l’impiété et ils continuent à vivre dans l’impureté, car ce n’est pas l’Esprit Saint qui les délivre. Vous ne devez pas rester attachés à ces choses.

Comme lorsque Moïse a fait sortir le peuple d’Égypte, les prêtres sorciers, avec la puissance de satan, ont fait des signes, des miracles et des prodiges mensongers. Au cours des temps, ce genre d’églises qui se sont appuyées sur ce même genre de signes, des dirigeants, avec une certaine puissance, se sont élevés parmi les chrétiens. L’apôtre Paul a témoigné de ces choses. Ces gens agissent avec la puissance de l’occultisme, je le répète, et se disant « chrétiens », ils proclament le faire au nom du Seigneur Jésus, mais ce n’est pas le même Jésus, ce n’est pas le même esprit.

Même si vous me disiez : « Ces choses ne peuvent pas arriver, pas dans l’Église ». Même dans l’Apocalypse, le Seigneur témoigne comment ces gens ont dominé et ont séduit.

Apocalypse 2 :14 : « Mais j’ai quelque chose contre toi, c’est que tu as là des gens attachés à la doctrine de Balaam, qui enseignait à Balak à mettre une pierre d’achoppement devant les fils d’Israël, pour qu’ils mangeassent des viandes sacrifiées aux idoles (on parle d’idolâtrie, celle dans l’Église, qui était amenée par des gens comme Balaam, le faux prophète, puissant faux prophète et étonnant !) et qu’ils se livrassent à l’impudicité ».

Quand vous suivez ces choses, et avec le mauvais esprit, dans l’Église, il y a toutes sortes d’impuretés, d’adultères et de conséquences mauvaises. Et on se dit : « Comment se fait-il que ???? Mais une chance que nous sommes sous la grâce ! ».

Vous n’avez aucune idée de ce qu’est la véritable grâce qui vous amène à marcher dans la sainteté, dans la pureté et vous serez justifiés par les oeuvres que vous faites au nom de Yeshua. Si vous demeurez dans le péché, vous serez parmi les vierges folles et la porte du royaume ne vous sera pas ouverte. Ayez la véritable repentance.

Et, à cause du conseil de Balaam, les fils d’Israël se sont livrés à la débauche et à l’idolâtrie. De la même manière que les Balaam sont entrés dans l’Église, c’est la même chose aujourd’hui. La majorité des églises ne vivent que les cultes païens, idolâtres, leur philosophie et l’impureté.

Yeshua témoigne ici de puissants prophètes impies dominant dans l’Église. Voilà ce qu’il dit ! Ils se disent du Seigneur, de Jésus, mais leurs enseignements et leurs fruits sont mauvais. Mais l’Église est séduite, de nombreuses personnes appuient ces ministères à cause de leurs oeuvres de puissance et leurs surprenantes prophéties. Elles croient aux signes et non pas aux fruits.

Dans une autre Église, celle de Thyatire, le Seigneur lui dit dans Apocalypse 2 :20 : « Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu laisses la femme Jézabel, qui se dit prophétesse, enseigner et séduire mes serviteurs, pour qu’ils se livrent à l’impudicité et qu’ils mangent des viandes sacrifiées aux idoles ».

On parle encore de l’idolâtrie et de l’impureté et de la débauche dans l’Église. Yeshua révèle que des personnes possédant des esprits de devins et des esprits séducteurs sont dans le ministère de certaines églises. Et les gens sont aveugles.

1 Jean 2 :18 : « Petits enfants, c’est la dernière heure, et comme vous avez appris qu’un antéchrist vient, il y a maintenant plusieurs antéchrists : par là nous connaissons que c’est la dernière heure ».

Au début du verset 19 il est écrit : « Ils sont sortis du milieu de nous… »

Comprenez : ils sont dans l’Église, c’est le clergé impie dont l’apôtre Paul a témoigné, ils ont la puissance de satan, ils agissent comme les sorciers égyptiens qui font de faux miracles, de fausses délivrances, de faux prodiges. Ils font des choses prodigieuses, mais elles ne viennent pas du Seigneur.

Déjà il y a 2000 ans, cette fausse église voyait le jour. Ces antéchrists agissaient et les premiers apôtres les reconnaissaient et les voyaient. C’est un ministère de l’ennemi qui déjà agissait dans leur temps. Mais cela ne les délivrait pas de l’idolâtrie de ce monde et ne les amenait pas au salut. Et, encore aujourd’hui, c’est la même chose, car ce sont eux qui ont fondé les églises que vous voyez aujourd’hui. Si vous leur parlez de la vérité c’est pourquoi ils vous chasseront, ils ne vous aiment pas. Ils n’aiment pas les vérités bibliques, mais ils aiment plutôt les choses qui viennent du paganisme.

C’était la base de Babylone la grande et, déjà les antéchrists l’habitaient. Et les premiers apôtres les ont vus. Cette Babylone qui sera détruite bientôt est ancienne. N’attendez pas qu’ils apparaissent maintenant ! Ils étaient là et ils sont encore plus puissants aujourd’hui. Ils ont autorité sur ceux qui veulent prendre la Parole et ils leur enseignent le mensonge en tordant le sens de la Parole.

Puisque je parle d’effets de puissance, quelles sont les directives bibliques pour une véritable délivrance ? Car s’il y a le faux, il y a aussi le vrai. Quand Moïse est arrivé avec le vrai, il y a eu le faux après. L’Église a été de même.

Marc 16 :9 : « Yeshua, étant ressuscité le matin du premier jour de la semaine, apparut d’abord à Marie de Magdala, de laquelle il avait chassé sept démons ».

Nous voyons que Yeshua avait chassé.

Luc 8 :2 : « Les douze étaient avec lui et quelques femmes qui avaient été guéries d’esprits malins et de maladies : Marie, dite de Magdala, de laquelle étaient sortis sept démons… ».

Le Seigneur avait chassé les sept démons qui étaient sortis.

Matthieu 17 :18 à 20 : « Yeshua parla sévèrement au démon, qui sorti de lui, et l’enfant fut guéri à l’heure même. Alors, les disciples s’approchèrent de Yeshua, et lui dirent en particulier : pourquoi n’avons-nous pu chasser ce démon (le Seigneur leur avait montré à chasser) ? C’est à cause de votre incrédulité, leur dit Yeshua ».

Il n’a pas raconté diverses choses. Il n’a pas dit : « Il y a des transferts que je n’ai pas fait » et il n’a pas commencé à monter une science. Cette science-là, c’était les sorciers et les prêtres qui leur montraient pour impressionner les gens.

Yeshua leur a dit qu’il y avait une raison pour laquelle ils n’avaient pu chasser et cette raison était leur incrédulité.

Au verset 20, Yeshua leur dit : « Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à cette montagne : transporte-toi d’ici là, et elle se transporterait; rien ne vous serait impossible. Mais cette sorte de démon ne sort que par la prière et par le jeûne ».

On parle ici de chasser des démons. La montagne dont le Seigneur parle c’est la montagne de Samarie (Shémer). Shémer veut dire « le Seigneur de la montagne ». Le Seigneur de la montagne païenne c’est satan. Vous pourriez chasser tous les démons pour que la montagne sainte du Sinaï qui est la loi, la véritable piété, puisse entrer dans les coeurs de ces gens. Voilà ce que vous pourriez faire. Voilà ce qu’il est en train de dire.

« Mais cette sorte de démon ne sort que par la prière et par le jeûne ». Le Maître nous apprend que l’incrédulité peut être une barrière qui nous empêche de chasser certains démons. Il ne parle pas d’une science spirite, il parle de chasser. La demande de la foi, par le jeûne et la prière, est la solution. Voilà ce qu’il est en train de montrer. Et, nous apprenons également, que nous devons parler sévèrement aux démons. Il n’est pas question d’avoir de conversation avec eux.

Marc 1 :32 à 34 : « Le soir, après le coucher du soleil, on lui amena tous les malades et les démoniaques. Et toute la ville était rassemblée devant sa porte. Il guérit beaucoup de gens qui avaient diverses maladies ; il chassa aussi beaucoup de démons, et il ne permettait pas aux démons de parler, parce qu’ils le connaissaient ».

Nous voyons ici que, pour la délivrance, nous n’avons pas besoin que les démons parlent. Il est déjà arrivé qu’il ait demandé le nom d’un démon, mais ça s’arrête là. Le Seigneur leur disait d’ailleurs de se taire. Tout ce que le démon vous dirait serait mensonger et vous conduirait, si vous ne prenez pas garde, à une science que l’on appelle occultisme. La forteresse d’orgueil pour ceux qui ramasseraient cette connaissance occulte devient une religion impressionnante devant les hommes. Elle séduit et amène les hommes à pécher. Les démons le savent. L’attrait est puissant, l’idolâtrie redoutable. Oui, car elle devient imperceptible puisqu’elle se cache derrière une apparence religieuse et qu’elle semble faire du bien. Dans nos sociétés, elle travaille sous le libellé « chrétien ». Et les premiers apôtres l’ont vue, que ce soit Paul, Jean, Pierre et Jude, et ils ont témoigné de ces personnages impies qui commençaient à diriger dans l’Église.

Et nous voyons aussi que le Seigneur chasse les démons. Il n’enseigne aucun transfert d’esprit humain ou d’âme, il chasse. Voilà pourquoi vous n’avez pas pu chasser parce que vous manquiez de foi, vous devez prier. Ce sont les démons qui donnent les autres directives.

Le Seigneur a bien transféré des démons dans des pourceaux (porcs) à un moment donné, mais ces porcs ne sont pas restés vivants. Et ce n’était pas dans d’autres humains et c’était symbolique. J’en parlerai dans un autre enseignement.

Jamais il n’a enseigné de faire entrer un esprit dans un homme. Son message c’était de chasser.

Luc 4 :33 à 35 : « Il se trouva dans la synagogue un homme qui avait un esprit de démon impur, et qui s’écria d’une voix forte : Ah ! Qu’y a-t-il entre nous et toi, Yeshua de Nazareth ? Tu es venu pour nous perdre (c’était pour perdre les démons, pour les envoyer dans l’abîme). Je sais qui tu es : le Saint d’Élohim. Yeshua le menaça, disant : tais-toi, et sors de cet homme. Et le démon le jeta au milieu de l’assemblée, et sortit de lui, sans lui faire aucun mal ».

Qu’a fait le Seigneur ? Il lui a dit : tais-toi ! Je ne veux pas connaître ton histoire, sors de cet homme. Mes disciples, faites ce que je vous ai montré et enseigné. Délivrez. Comment ? Non pas par une fausse science. Faites comme moi je fais.

Matthieu 12 :22 : « Alors on lui amena un démoniaque aveugle et muet, et il le guérit, de sorte que le muet parlait et voyait.

Marc 5 :6 : « Ayant vu Yeshua de loin, il accourut, se prosterna devant lui, et s’écria d’une voix forte : Qu’y a-t-il entre moi et toi, Yeshua, Fils d’Élohim Très-Haut ? Je t’en conjure au nom d’Élohim, ne me tourmente pas. (Pourquoi le démon disait cela ?) Car Yeshua lui disait : Sors de cet homme, esprit impur !

Vous pouvez demander au démon quel est son nom, c’est tout. « Sors de cet homme », chasser seulement.

Au verset 9 : « Et, il lui demanda : Quel est ton nom ? Légion est mon nom, lui répondit-il, car nous sommes plusieurs ».

Comme je vous dis, après cela, il intima à cet esprit impur de sortir de ce corps. Le Maître nous apprend et nous donne l’exemple que les disciples doivent demander au démon de sortir d’un homme. Vous n’avez jamais vu l’inverse dans la bouche du Messie ni des disciples, soit de faire entrer l’esprit dans un homme. Si l’on vous apprend de prendre autorité pour faire entrer l’esprit dans un homme, même si vous appelez cet esprit « une âme », et que la raison semble louable ou non, cette inspiration n’est pas du Seigneur Yeshua, mais elle provient des démons. Les hommes les ont écoutés et c’est de l’occultisme déguisé en chrétienté.

Dans Matthieu 12 :33, le Seigneur nous dit à la fin du verset : « … car on connaît l’arbre par le fruit ».

Comprenez que ces gens ne portent pas de bons signes. Ils surprennent par les signes, par des prodiges, par des façons de délivrer, mais ils portent également de mauvais fruits. Il n’y a pas de patience, pas d’amour. Habituellement, ceux qui agissent ainsi cherchent la domination des esprits humains ou autres qui les entourent.

Et, on les reconnaît par les rivalités, les querelles, les trahisons, les disputes, les animosités et toutes les choses semblables. Vous pourrez aller voir dans Galates 5 du verset 19 à 21.

Au verset 20, il dit même au début de ce verset de ceux qui font de la magie. Avant même de parler des animosités, des disputes, les rivalités et les choses semblables ! Il dit que ces gens pratiquent la magie. Ce sont les choses occultes de puissance. Nous voyons donc que ces « chrétiens » vivent l’occultisme et qu’ils en ont fait une religion dite « chrétienne ». On reconnaît l’arbre à ses fruits. Vous devez reconnaître, vous devez faire attention. Les pièges sont là, il y a une puissance, mais pas pour la vérité.

Ils s’élèvent parmi les hommes, mais ceux qui produisent de tels fruits, n’hériteront pas le royaume des cieux, nous avertit l’apôtre Paul.

Maintenant, le monde de la médecine et la médication. Vous pouvez trouver sur le marché, des dictionnaires à propos des médicaments et leurs effets. Je veux surtout révéler ici leurs effets secondaires. Parfois, les effets secondaires sont si désastreux qu’il est préférable de garder sa maladie comme elle est. Parfois, un médicament peut apporter une « certaine » guérison chez un patient, mais pour la même maladie chez un autre patient, elle apporte la mort.

C’est un peu comme si votre corps était une maison. Une maison avec plusieurs portes et appartements et c’est comme si la maladie a encore un certain pouvoir sur vous, mais elle est déplacée ou elle accepte de se déplacer dans un autre appartement de votre corps, de votre maison, produisant une certaine guérison, mais, par déplacement, elle produit aussi des effets secondaires.

Il y a un domaine spirituel lié à la médecine. Elle est plus vieille qu’Hypocrate. Ces gens idolâtraient ces démons et avaient compris ses principes. Il y a 3000 ans, comme aujourd’hui, elle était, et est toujours, consacrée au dieu Esculape, pour les Romains, et Asclépios, pour les Grecs. Allez voir le fondement et vous trouverez ces choses. C’est encore comme cela aujourd’hui.

Pourquoi vous dire ces choses ? Pour vous faire comprendre un principe qui existe dans le monde spirituel et je ne vous dis pas que je connais tous les principes, mais je vous parle de ce que je vois. Le Messie révèle que satan ne chasse pas satan (Marc 3 :23). Alors, pourquoi autant d’exorciseurs au travers des siècles ? Pourquoi arrive-t-il des choses étonnantes et des soi-disantes « délivrances » ? Parce que c’est du donnant donnant. À cause du pouvoir idolâtre politico-religieux qu’ils obtiennent parmi les hommes, les démons, pour l’avancement de leur royaume et la destruction de la vérité, acceptent non pas de partir de la personne, mais bien de déménager d’appartement. Les gens sont étonnés de la puissance du spirite occulte ou du « prophète chrétien » procédant à la délivrance, la personne ne montrant plus les signes de la démence en elle. Cependant, si vous la suivez, je suis sûr que vous trouverez les effets secondaires, d’autres signes que l’on n’aime pas d’avantage.

L’ennemi a encore un droit sur la personne. Et, ce n’est pas de cette façon que le Seigneur accomplit une délivrance. Mais cela surprend et ceux qui ne sont pas attachés à la vérité ne sont pas délivrés de ces fausses religions, de ces gens qui agissent avec la puissance des démons.

À la naissance de l’Église, satan a voulu la séduire et la Bible parle de sa réussite de la majorité. Un reste est réchappé, méprisé. Et la Bible témoigne de l’apostasie qui a dominé dans ce que l’on appelle le monde chrétien.

Retournons dans 2 Thessaloniciens 2 :3-4: « Que personne ne vous séduise d’aucune manière; car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant (Paul savait qu’il mourrait et que ces faux chrétiens, ces gens occultes, domineraient dans l’Église), et qu’on ait vu paraître l’homme du péché (le clergé impie), le fils de la perdition, l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Élohim ou de ce qu’on adore, jusqu’à s’asseoir dans le temple d’Élohim, se proclamant lui-même Élohim ».

C’est ce qu’ils ont fait. Le temple d’Élohim c’est l’Église sur terre et ils ont souillé ce qui était saint. Seul un reste demeure dans la sainteté, seul un reste est éclairé.

2 Timothée 4 :3-4 : « Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine (ils ne supporteront pas ce que je vous dis); mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs (et qui marcheront selon les livres païens et non pas la Thora, la Parole du Créateur), détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables (les mythes païens) ».

Matthieu 24 :24 : « Car il s’élèvera de faux messies et de faux prophètes; (que vont-ils faire ?) ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus (même le reste appelé à la vérité) ».

Ils font quoi ? Ils jouent avec l’occultisme, les démons. Ils font des délivrances, des prodiges, des miracles. Est-ce que le Seigneur glorifie ces gens ? Vous avez eu une religion de puissance et beaucoup vous ont écouté, mais non, ces gens sont dans la fausseté, dans l’impiété, dans la mort.

Le Seigneur avertit son peuple qu’il appelle à la repentance. Si vous n’avez pas l’amour de la vérité, vous serez séduits par ces dirigeants dits « chrétiens » qui font des prodiges, des miracles, des délivrances. Le Seigneur révèle que ces gens prennent son nom, mais les miracles et les prodiges qu’ils font ne viennent pas de Lui mais viennent des démons.

Actes 8 :9 à 13 : « Il y avait auparavant dans la ville un homme nommé Simon, qui, se donnant pour un personnage important, exerçait la magie (l’occultisme) et provoquait l’étonnement du peuple de la Samarie. Tous, depuis le plus petit jusqu’au plus grand, l’écoutaient attentivement, et disaient : Celui-ci est la puissance d’Élohim, celle qui s’appelle la grande. Ils l’écoutaient attentivement, parce qu’il les avait longtemps étonnés par ses actes de magie. Mais, quand ils eurent cru à Philippe, qui leur annonçait la bonne nouvelle du royaume d’Élohim et du nom de Yeshua, le Messie, hommes et femmes se firent baptiser (étonnant). Simon lui-même crut, et, après avoir été baptisé, il ne quittait plus Philippe, et il voyait avec étonnement les miracles et les grands prodiges qui s’opéraient ».

Au verset 18 : « Lorsque Simon vit que le Saint-Esprit était donné par l’imposition des mains des apôtres, il leur offrit de l’argent (c’est ce qu’il connaissait, c’était son pouvoir), en disant : accordez-moi aussi ce pouvoir, afin que celui à qui j’imposerais les mains reçoive le Saint-Esprit. Mais Pierre lui dit : que ton argent périsse avec toi, puisque tu as cru que le don d’Élohim s’acquérait à prix d’argent ! Il n’y a pour toi ni part ni lot dans cette affaire, car ton coeur n’est pas droit devant Élohim. Repens-toi donc de ta méchanceté, et prie le Seigneur pour que la pensée de ton coeur te soit pardonnée, s’il est possible; car je vois que tu es dans un fiel amer et dans les liens de l’iniquité. Simon répondit : Priez vous-mêmes le Seigneur pour moi, afin qu’il ne m’arrive rien de ce que vous avez dit ».

Vous voyez ici vous avez une grande partie des gens qui disent « je crois » et qui se font baptiser, mais qui veulent dominer par l’occultisme et qui ont dominé par l’occultisme, car ils marchent encore dans les liens du péché. Et les premiers apôtres ne sont pas là pour les empêcher et pour montrer la vérité au peuple.

Simon possédait le pouvoir de l’occultisme, il désirait la domination et s’il était prêt à donner de l’argent c’est qu’il savait que ça amènerait de l’argent et lui donnerait de la gloire, au nom de Jésus, au nom du Seigneur.

Les magiciens agissent avec les esprits de démons qui font des prodiges comme nous le voyons dans Apocalypse 16 :14. Même ceux qui me diraient : « Mais ce n’est plus comme ça ou ça n’a pas été… », regardez bien.

Apocalypse 16 :14 : « Car ce sont des esprits de démons, qui font des prodiges… »

Ce sont ces esprits qui ont agi en Égypte contre Moïse, ce sont ces esprits qui ont séduit l’Église après que les premiers apôtres soient morts. Ils ont dominé par la puissance et les prodiges.

Actes 19 :13 à 16 : « Quelques exorcistes juifs ambulants essayèrent d’invoquer sur ceux qui avaient des esprits malins le nom du Seigneur Yeshua, en disant : Je vous conjure par Yeshua que Paul prêche ! Ceux qui faisaient cela étaient sept fils se Scéva, Juif, l’un des principaux sacrificateurs. L’esprit malin leur répondit : je connais Yeshua, et je sais qui est Paul ; mais vous, qui êtes vous ? Et l’homme dans lequel était l’esprit malin s’élança sur eux, se rendit maître de tous deux, et les maltraita de telle sorte qu’ils s’enfuirent de cette maison nus et blessés ».

Voilà ! Plusieurs vont me dire : « Nous ne pouvons pas prendre le nom du Seigneur pour chasser des démons. Regarde ce qui arrive ».

Je voudrais faire remarquer trois choses :

Premièrement, le monde spirite, le monde occulte, a, dès le début, voulu les avantages de dominer les chrétiens. Vous le voyez avec ces exorcistes et avec Simon;

deuxièmement, ce monde-là a appris à parler d’un « autre Jésus » afin qu’ils ne soient pas touchés et qu’ils puissent apporter quand même et séduire;

troisièmement, vous devez saisir un autre principe : plus vous êtes proche de l’activité sainte du Père Créateur, proche des parvis de sainteté, plus vous risquez un jugement si vous avez péché. Une fois par année, le souverain sacrificateur entrait dans le saint des saints, il était devenu coutume d’attacher une corde à lui, je crois à sa cheville, car si le sacrificateur dans l’année, portait des péchés durant sa vie et qu’il ne mourrait pas, ce n’était pas toujours le cas lorsqu’il entrait dans le saint des saints. Le Maître n’aime pas que l’on se moque de sa sainteté.

Ce qui arriva à Ananias et Saphira aussi comme nous le voyons dans Actes 5 :1 à 11. Ils mentirent et moururent immédiatement en face de l’apôtre Pierre. Ils étaient en plein milieu de l’Église. Mais, dites-moi combien de chrétiens et de soi-disant chrétiens, ont menti sans mourir immédiatement de ces jours-là jusqu’au nôtres ? Vous devez appliquer la même logique. L’Esprit de sainteté était en puissance dans ces régions à ce moment-là et il ne fut pas permis que les fils du sacrificateur Scéva déshonorent le nom de Yeshua.

Aujourd’hui le nom de « Jésus » est associé au chapelet, au scapulaire, aux statues, au nom de Marie, par certains hommes qui font des pratiques exorcistes, et ils ne meurent pas immédiatement.

Prenez Luc 10 :1 : « Après cela, le Seigneur désigna encore soixante-dix autres disciples, et il les envoya deux à deux devant lui dans toutes les villes et dans tous les lieux où lui-même devait aller ».

Au verset 17 : « Les soixante-dix revinrent avec joie, disant : Seigneur, les démons mêmes nous sont soumis en ton nom ».

Ces soixante-dix avaient fait ce qu’ils avaient appris. Le Maître chassait les démons et ils ont chassé les démons. Mais ils n’ont pas écouté ou lu la science spirite pour le faire.

Actes 19 :19 (on parlait des exorcistes, ce qui est arrivé après, les gens ont été bousculés): « Et un certain nombre de ceux qui avaient exercé les arts magiques, ayant apporté leurs livres, les brûlèrent devant tout le monde : on en estima la valeur à cinquante mille pièces d’argent ».

Comprenez : Si les soixante-dix s’étaient fié à cette science occulte écrite dans ces livres, sans doute auraient-ils parlé du besoin de transfert d’âme, transfert d’esprit, d’âme prisonnière qu’il faut libérer d’un démon qui ne serait pas à la bonne place pour le lier, le libérer. Quand on libère une personne, le Messie ne nous a pas parlé de transfert ainsi, il n’y a rien de biblique là-dedans, je vous assure. Si vous faites ces choses, si vous avez appris ces choses, c’est à partir de ces livres qui ont été brûlés par les gens qui ont été enseignés de la vérité. C’est à partir de ces livres païens que vous avez été enseignés et c’est dans ces liens que vous jouez. C’est pour cela que les gens qui sont là-dedans, portent de mauvais fruits. Parce que c’est par l’inspiration des démons qu’ils font ces choses-là.

Si vous avez agi dans l’occultisme ainsi, la repentance, et la totale renonciation à cette puissance qui est idolâtrée, est une nécessité.

Je répète : quelles sont les directives bibliques pour la délivrance d’une personne ?

Marc 16 :17 : « Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom, ils chasseront les démons;… ».

Ne cherchez pas de science occulte, des gens qui voient dans le spirite. L’occultisme croit et enseigne à une âme immortelle, que l’on croit ici et là, alors que la Bible enseigne que l’âme c’est le corps allié à l’esprit de l’homme et le souffle qu’Élohim lui a donné. La Bible affirme que l’âme qui pèche mourra (Ézéchiel 18 :4 et 20). La Bible nous dit qu’elle n’est pas immortelle et qu’elle ne s’en va pas au ciel ou en enfer. Ce sont les livres païens qui ont dit ces choses et qui ont parlé de ce ciel et de cet enfer que ceux qui se disent « chrétiens » témoignent

Genèse 2:17 : « … mais tu ne mangeras pas de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras ».

Oui, le Seigneur nous a dit : « je vous ai donné la vie, mais vous mourrez si vous en mangez ».

Genèse 2 :7 : « L’Éternel Élohim forma l’homme de la poussière de la terre (il l’a formé de quoi ? D’un esprit vivant, d’une âme qui vivait près de lui au ciel ? Non, l’homme ne vivait pas. Et là, il va lui donner la vie), il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant ».

C’est nephesh. Si vous traduisez nephesh, c’est un être animé qui respire et qui peut mourir. Il peut arrêter d’être animé. La vie éternelle ne lui appartient pas. Mais les hommes ont cru satan qui leur a enseigné, dès le début, l’âme immortelle.

Regardez Genèse 3 :4 et 5 : « Alors le serpent dit à la femme : Vous ne mourrez point (ce n’est pas vrai que vous êtes poussière, ce n’est pas vrai que vous retournerez à la poussière, ce n’est pas vrai ce qu’Élohim vous a dit); mais Élohim sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal ».

Il les a séduits, il a mis l’orgueil, il a posé la base de sa fausse religion. L’orgueil est l’âme immortelle : Vous ne mourrez pas. Le reste est venu. Vous voulez avoir le ciel comme satan veut avoir le ciel, alors que l’Évangile vous dit que vous aurez la terre. Satan veut avoir le ciel alors il dit aux hommes qu’ils ne mourront pas et qu’ils auront le ciel.

La base de sa religion était là et l’être humain a cru satan. La base de sa religion occulte est l’âme immortelle.

Les hommes n’imaginaient pas, et n’imaginent toujours pas, combien les démons sont rusés. Les esprits malins se font passer pour des « âmes d’hommes » et font développer une science qui a séduit ceux qu’on appelle « chrétiens ». Cependant, le Seigneur Yeshua est clair : ils chasseront des démons. On ne parle pas de jouer avec l’âme immortelle et autres. Non, ne touchez pas à ce monde occulte et démoniaque. Chassez-les ces démons-là. Ne cherchez pas des liens et des connaissances occultes, car cela ne provient pas du livre saint qu’est la Bible. Mais, encore une fois, cela provient des livres occultes qui ont été brûlés dans Actes 19 :19.

1 Jean 2 :25 : « Et la promesse qu’il nous a faite, c’est la vie éternelle ».

C’est la promesse ! Quelle promesse croyez-vous ? Celle de satan qui dit que vous ne mourrez pas ? Le Seigneur dit : « Vous mourrez, mais la promesse que je vous donne c’est la vie éternelle », donc vous ne l’avez pas tout de suite. C’est la promesse, la résurrection, le Seigneur est mort pour cela. Satan a fait croire que vous avez déjà la vie éternelle, une âme immortelle, et c’est la base de son occultisme avec laquelle il joue. Et vous jouez avec les démons en croyant que vous jouez avec l’âme de votre père, de votre mère, etc. La Bible ne dit pas ces choses. Les démons, par inspiration, tordent le sens de la Parole et comme les gens aiment la puissance et tout ce qui y est relié, ils se laissent séduire facilement.

J’en arrive donc à ce dont je vous parlais un peu plus tôt. Prenez 2 Thessaloniciens 2 :9 à 12 :

« L’apparition de cet impie (le clergé impie) se fera, par la puissance de satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers (encore une fois c’est l’occultisme, on joue avec les démons), et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent (ils se disent « chrétiens » mais ils marchent dans l’iniquité et ils aiment ça) parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés (ils préfèrent les prodiges, les signes, les miracles et l’occultisme qui témoigne du mensonge à la vérité de la Parole d’Élohim). Aussi Élohim leur envoie une puissance d’égarement (ils ont de la puissance! Vous êtes parfois étonnés : « Comment se fait-il qu’ils aient de la puissance ? Ils ne comprennent pas ce qui se passe, c’est pour leur malheur et ce sont des prodiges mensongers, mais ils ont quand même une puissance), pour qu’ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice, soient condamnés ».

Ceux qui croient à la vérité ont un prix à payer et eux ne sont pas prêts à payer ce prix-là. Le Seigneur vous dit que vous allez sur la croix, l’apôtre Paul dit que ceux qui sont de véritables apôtres sont destinés à la boucherie, à mourir. Est-ce que les apôtres d’aujourd’hui disent cela ?

Les « apôtres » d’aujourd’hui disent : « Vous aurez la richesse, c’est ce que le Seigneur a promis tout comme les anciens prophètes avaient de la richesse ». Mais ce n’est pas ce dont la Bible parle, ce n’est pas ce qu’elle dit. Êtes-vous prêts à payer le prix de la vérité ?

L’Ancien Testament, tout comme le Nouveau Testament, sont clairs. Le peuple d’Israël, tout comme l’Église, était éclairés. Si vous rejetez la Thora qui éclairait les premiers apôtres, alors vous êtes séduits.

Deutéronome 18 :10 et 11 : « Qu’on ne trouve chez toi (on parle de l’Église) personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de magicien, d’enchanteur, personne qui consulte ceux qui évoquent les esprits ou disent la bonne aventure, personne qui interroge les morts ».

Êtes-vous aux prises avec une situation douloureuse ? Ne consultez pas ceux qui disent voir dans le spirituel, qui disent que doit être déplacé tel esprit ou telle âme. Ce n’est pas la réponse. Mais c’est toujours de cette façon qu’ils agissent.

Matthieu 7 :22 et 23 : « Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? N’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? Et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors, je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité ».

L’iniquité est la traduction de awon qui veut dire offenser la loi de l’Éternel à propos de la piété et de l’impiété et à propos de l’impureté. Voilà ce que dit le Seigneur à propos de ces gens.

Les premiers apôtres ont témoigné des dirigeants impies qui se servaient de la puissance occulte pour dominer un monde appelé « chrétien ». Et, le Seigneur Yeshua a témoigné, qu’à la résurrection, ces personnes mettront de l’avant leur ministère de puissance. Ils se sont servis des puissances occultes en prenant le nom du Seigneur Jésus. Voilà ce que la Bible révèle. Et, non seulement, ils n’impressionneront pas le Seigneur comme ils ont impressionné les hommes, mais ils se feront fermer la porte du salut, car ils ont pris plaisir à l’injustice tandis qu’ils étaient glorifiés par la puissance de certains démons et qu’ils n’ont pas eu l’amour de la vérité.

Mais, vous, ayez l’amour de la vérité et accomplissez la volonté du Père dans votre vie chrétienne et ne marchez pas dans l’iniquité et ne touchez à rien de ce qui peut relever de l’occultisme.

Soyez bénis !

Écrit : Calendrier 2011

Calendrier 2011

Aujourd’hui, je vais parler des fêtes du calendrier biblique pour l’année 2011.

2011 spécifiquement parce que je vais donner quelques dates.

Mais les fêtes du calendrier sont en vigueur depuis toujours et elles sont pour nous.

Lévitique 23 :1-2 :

« L’Éternel parla à Moïse, et dit : Parle aux enfants d’Israël (aujourd’hui, c’est l’Église), et tu leur diras : Les fêtes de l’Éternel, que vous publierez, seront de saintes convocations. Voici quelles sont mes fêtes ».

Nous allons arrêter ici un instant parce qu’il y a beaucoup à dire.

Premièrement, ce sont les fêtes de celui qui a inspiré la Bible, Yahvé Sébaot l’Élohim d’Israël, le Créateur de tout et de tous.

Il n’y a pas d’être plus intelligent et connaissant toutes choses que lui. Il n’y a donc pas de plus grande sagesse que de suivre ses directives.

Ecclésiaste 12 :15 :

« Écoutons la fin du discours : crains Élohim et observe ses commandements. C’est là ce que doit faire tout homme ».

Nous allons parler aussi des commandements à propos de la piété, le véritable culte.

Il n’est pas intelligent de dire ou de chanter que nous aimons l’Élohim de la Bible et en même temps de mépriser ce qui lui appartient comme cultes et en plus, de choisir ce qu’Il déteste.

Reprenons cette phrase qui nous éclaire sur la piété au verset 2 de Lévitique 23 :

« … Les fêtes de l’Éternel, que vous publierez… ».

Dans quel centre chrétien avez-vous vu ou entendu les fêtes de Yahvé publiées ?

Pourquoi le déteste-t-on ainsi ? Oui, car les gens qui enseignent la Bible, mais rejettent sa piété méprisent et rejettent ceux qui publient les fêtes de l’Éternel et qui les vivent.

Pourtant, le Maître de l’univers nous dit :

« … (Mes fêtes) seront de saintes convocations ».

Ce n’est pas n’importe quoi, ce sont les convocations incontournables écrites noir sur blanc dans la Bible.

Les convocations du Père de tous ceux qui sont de véritables chrétiens.

Lorsque Yeshua pria le Père dans Matthieu 6 :10, il dit :

« … que ta volonté soit faite sur la terre … ».

Que tous ceux qui sont disciples de Yeshua et qui veulent accomplir la volonté du Père, publient et vivent les saintes convocations.

Que tous ceux qui entendent le Père relèvent leur tête lorsqu’il leur dit :

« Voici quelles sont mes fêtes » et qu’ils puissent dire à leur Père Créateur : AMEN ! Seigneur, AMEN ! Que ta volonté se fasse sur terre comme elle se fait dans les cieux !

Voici donc pour une phrase, et il y en a plusieurs dans Lévitique 23. Malgré la richesse de tout ce qui est dit, je vais chercher à être le plus concis possible et le plus clair possible.

La première fête annoncée est le Shabbat,

le repos hebdomadaire, et il n’est vraiment pas difficile à trouver.

Vous le verrez dans Lévitique 23 :3. Au verset 4 il dit :

« Voici les fêtes de l’Éternel, les saintes convocations, que vous publierez à leurs temps fixés ».

Au verset 5 :

« Le premier mois (on parle du premier mois biblique)… »

Exode 12 :1-2 :

« L’Éternel dit à Moïse et à Aaron dans le pays d’Égypte : Ce mois-ci sera pour vous le premier des mois; il sera pour vous le premier des mois de l’année ».

Chapitre 13 au verset 4 :

« Vous sortez aujourd’hui, dans le mois des épis ».

L’orge est en épis et le lin est en fleurs en Judée à ce moment-là.

Le mois des épis est aux alentours des mois de mars-avril. Deutéronome 16 :1 :

« Observe le mois des épis (ici c’est : observe attentivement le mois des épis), et célèbre la Pâque en l’honneur de l’Éternel, ton Élohim;… ».

Paul vivait et enseignait la véritable piété; c’est pourquoi, les Colossiens comme tous les véritables croyants en Yeshua parmi les gentils, étaient ridiculisés, jugés, méprisés par leur entourage.

Ils avaient cessé de vivre le paganisme de leur nation et ils vivaient la piété de la Thora, le Père de Yeshua devenant leur Père et ses fêtes devenant leurs fêtes.

C’est pourquoi l’apôtre Paul les encouragea dans Colossiens 2 :16 :

« Que personne donc ne vous juge (il leur disait : prenez courage ! Ne vous laissez pas écraser par votre entourage qui vous méprise) au sujet du manger ou du boire (ces gens suivaient la loi alimentaire prescrite dans la Thora. Ils refusaient ce que la Thora prescrivait de ne pas manger et ils mangeaient ce que la Thora prescrivait de manger) ou au sujet d’une fête, d’une nouvelle lune, ou des shabbats… ».

Tout ce que vient de dire l’apôtre Paul a un rapport avec la piété chrétienne.

Le culte. Le verset 17 qui suit est mal traduit. C’est pour confondre ceux qui veulent marcher dans la vérité.

Le verbe « être » n’est pas au passé, mais au présent.

Vous pourriez traduire cette phrase dans la même ligne de pensée que Paul dit  à ces gens : « … c’est l’ombre des choses à venir, mais le corps est en le Messie ».

La piété, les fêtes bibliques, représente le plan d’Élohim pour nous. Voilà ce que Paul leur dit.

Comme le sacrifice de l’Agneau à la Pâque s’est réalisé, et le don de l’Esprit Saint a été donné à la Pentecôte, de même les autres grands événements qui arrivent pour l’Église sont inscrits dans les fêtes de l’Éternel.

Elles sont l’ombre des choses à venir pour nous.

Voilà ce que Paul dit. Ceux qui sont éclairés par la lumière de la Bible voient cette ombre et vivent en conséquence de la réalisation du corps prophétique qu’elle représente.

Il faut aussi savoir que « nouvelle lune » aurait pu et dû être traduit par « tête du mois » expression que nous utiliserons dans la suite de ce texte pour remplacer de temps à autre l’expression « nouvelle lune »

Remarquez dans Colossiens 2 :16, l’importance de la nouvelle lune.

Elle délimite le début (la tête) des mois et donc, l’emplacement des fêtes.

Le 15e jour étant toujours pleine lune de même que le milieu du mois.

Comprenez : Si l’Église primitive pouvait se sentir méprisée par son entourage à cause du shabbat et des fêtes de la Thora que délimitaient les têtes des mois, c’est parce qu’elle les suivait, elles faisaient partie de leur vie, de leur culte, du culte saint face au culte païen de ce monde.

Et si la majorité dite chrétienne aujourd’hui n’est pas persécutée à ce sujet c’est parce qu’elle a embrassé les fêtes païennes et rejeté celles bibliques.

Et pire encore ! Elle est devenue persécutrice de ceux qui veulent garder le véritable culte. Le Messie a prophétisé, annoncé ces choses, dans la grande Église.

Jean 16 :1 à 3 :

« Je vous ai dit ces choses, afin qu’elles ne soient pas pour vous une occasion de chute. Ils vous excluront des synagogues (si vous traduisez synagogues ce sont les assemblées, les églises); et même l’heure vient où quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Élohim. Et ils agiront ainsi, parce qu’ils n’ont connu ni le Père ni moi ».

Ironiquement, plusieurs se disent « born again ou né de nouveau » et ils disent : nous avons l’Esprit. Mais ils n’ont tristement aucune idée de ce qu’est la nouvelle naissance.

L’homme nouveau rejette les cultes et l’impureté de ce monde.

Le vieil homme religieux change de religion et marche toujours dans l’impiété de ce monde et l’impureté est incrustée dans ses pas.

On reconnaît l’arbre à ses fruits. Le comble est que le vieil homme exige la dîme Lévitique. Il veut un salaire pour enseigner le mensonge.

Je voulais vous éclairer ici sur le propos de Paul dans Colossiens 2 :16 car la fausse religion tord le sens des Écritures pour que les gens marchent dans le mensonge et dans la vérité.

Ils affirment que les cultes bibliques sont abolis et pourtant, rien n’est plus faux.

Donc, Paul parle de l’importance des nouvelles lunes. Le Maître voulait, en Israël, qu’elles soient reconnues importantes, car elles délimitent le calendrier saint, les saintes convocations pour les fêtes.

Vous retrouverez les saintes convocations obligatoires, à perpétuité, dans Lévitique 23.

Mais, prenez soin de remarquer, les têtes des mois, sauf celle de la fête des Trompettes, ne sont pas parmi ces saintes convocations.

Elles ont l’importance de les délimiter. Voilà pourquoi en Israël, Yahve voulait qu’on y porte une attention particulière.

Lévitique 23 :4 :

« Voici les fêtes de l’Éternel, les saintes convocations, que vous publierez à leurs temps fixés ».

Le Créateur a fixé les temps du calendrier saint dans la rotation de la lune autour de la terre.

Que ceux qui aiment l’Éternel agissent selon son horloge. Au verset 5, il commence en disant :

« Le premier mois (le premier mois est délimité par la tête du mois du printemps, la tête du mois qui suit l’équinoxe du printemps, aux alentours de mars-avril, marque le début de l’année) le quatorzième jour du mois… ».

Le 3 avril 2011 est une nouvelle lune en Israël, en France, au Canada, à différentes heures, et je vous épargne la complexité de la chose.

Je vous donne quelques sites sur internet pour vérifier mes dires.

C’est à la tête du mois, le début de l’année.

Cette nouvelle lune est indiquée dans le timeanddate.com (http://www.timeanddate.com/calendar/),

dans l’Institut des mécanismes célestes et des calculs des éphémérides (http://www.imcce.fr/langues/fr/)

ainsi que dans le Naval Oceanography Portal dans faces of the moon (http://www.usno.navy.mil/) et

plusieurs autres endroits qui indiquent bien quand sont les têtes des mois cette année.

Je disais donc que la tête du mois serait située le 3 avril 2011 sur le calendrier grégorien, selon ces sites.

La pleine lune, c’est-à-dire le 15e jour du mois, serait le 18 avril en Israël, en Judée.

Pour comprendre les calculs, vous devez voir la tête du mois le soir du 3 avril qui doit être pris en considération, en réalité, le 4 avril puisque selon la Bible, une journée débute au coucher du soleil.

Les gens vous disent que c’est le 3 avril parce que c’est le 3 avril au soir, mais le soir, vous tombez dans l’autre journée qui est en fait, le 4 avril.

Maintenant, à cause des calendriers païens qui déterminent la fin et le début d’une journée à minuit, il y a davantage de confusions, car le calendrier saint suit le principe biblique qu’une journée débute ou se termine au coucher du soleil.

Donc, dans notre hémisphère, certains calendriers notent que la pleine lune est le 17 avril, mais c’est la même nuit qu’à Jérusalem ou en France, la seule différence est que la pleine lune débute avant minuit.

Ils prennent donc une autre journée, mais c’est la même journée.

On continue dans Lévitique 23 :5 :

« … le quatorzième jour du mois (entre les deux soirs c’est-à-dire au coucher du soleil, avant la nuit, avant la grande noirceur), ce sera la Pâque de l’Éternel ».

Donc, pour l’année 2011, la Pâque juive se trouverait à la fin du 14e jour, soit le 17 avril.

Le Messie nous commande de commémorer sa mort au début du 14e jour, le soir d’avant, parce que le Messie a pris la nouvelle Pâque avec le pain et le vin, il a souffert toute la nuit et est mort le lendemain, à la Pâque juive.

Mais c’était la même journée, au début et à la fin. Nous prenons donc la Pâque le soir du 16 avril avec le pain et le vin.

Votre Pâque en 2011 serait donc le soir du 16 avril.

Lévitique 23 :6 :

« Et le quinzième jour de ce mois, ce sera la fête des pains sans levain en l’honneur de l’Éternel; vous mangerez pendant sept jours des pains sans levain ».

Le quinzième jour est le 18 avril cette année et ce jour débute le 17 au soir, au coucher du soleil.

Au verset 7 :

« Le premier jour, vous aurez une sainte convocation : vous ne ferez aucune oeuvre servile ».

C’est le premier shabbat annuel.

Notez ici, c’est important, primordial, la sainte convocation est liée à un shabbat.

S’il n’y a pas de sainte convocation, c’est qu’il n’y a pas de shabbat annuel.

Retournons à Lévitique 23 :2 :

« …Les fêtes de l’Éternel, que vous publierez, seront de saintes convocations ».

Voilà ! Chaque fois qu’il y a une sainte convocation écrite dans Lévitique, il y a une fête de l’Éternel, un shabbat annuel.

La majorité protestante a fait fis ou se moque de cet enseignement, de cette révélation, aussi elle mélange les fêtes bibliques et en oublie carrément la dernière.

Au verset 8 :

« Vous offrirez à l’Éternel, pendant sept jours, des sacrifices consumés par le feu. Le septième jour, vous aurez une sainte convocation : vous ne ferez aucune oeuvre servile ».

Les sacrifices lévitiques sont abolis; maintenant notre grand sacrificateur Yeshua est au milieu des fêtes de son Père.

Le septième jour de la fête, il y a une sainte convocation donc, le 2e shabbat annuel.

Maintenant, le Maître nous parle dans Lévitique 23 :9 à 14, nous le verrons un peu plus tard, d’un rituel spécial: l’agitation de la gerbe devant Yahvé.

Les protestants ne s’appuient tellement pas sur la Parole pour éclairer la Parole, que n’étant pas éclairés par le principe biblique, sainte convocation égale shabbat, ils prennent cette action de la gerbe agitée pour une des sept fêtes de l’Éternel qu’ils appellent la fête des prémices.

Cet enseignement abolit donc une des fêtes de l’Éternel puisqu’il doit y en avoir sept.

Et puisqu’on en a ajouté une ainsi, on doit se débarrasser d’une autre, c’est-à-dire le dernier grand jour (Lévitique 23 :36).

Revenons donc, pour l’instant, à l’agitation de la gerbe. Regardons aux versets 9 à 11 :

« L’Éternel parla à Moïse, et dit : Parle aux enfants d’Israël, et tu leur diras : quand vous serez entrés dans le pays que je vous donne, et que vous y ferez la moisson, vous apporterez au sacrificateur une gerbe, prémices de votre moisson. Il agitera de côté et d’autre la gerbe devant l’Éternel, afin qu’elle soit agréée : le sacrificateur l’agitera le lendemain du shabbat ».

On parle ici d’un shabbat hebdomadaire et non pas annuel.

Prenez le verset 16 :

« Vous compterez cinquante jours jusqu’au lendemain du septième shabbat… »

Voyez ici : pour arriver au lendemain d’un shabbat hebdomadaire, il faut partir du lendemain d’un shabbat hebdomadaire.

Retournons au verset 12 :

« Le jour où vous agiterez la gerbe, vous offrirez en holocauste à l’Éternel un agneau d’un an sans défaut… ».

L’agneau représente évidemment le Messie.

Au verset 13 :

« … vous y joindrez une offrande de deux dixièmes de fleur de farine pétrie à l’huile, comme offrande consumée par le feu, d’une agréable odeur à l’Éternel; et vous ferez une libation d’un quart de hin de vin. Ces deux dixièmes de fleur de farine font deux pains sans levain qui représentent les élus. Le premier pain, les élus parmi les Israëlites puis, le deuxième pain, les élus parmi les gentils, qui pétris dans l’huile, c’est-à-dire l’Esprit Saint, sont une offrande agréable à l’Éternel.

Au verset 14 :

« Vous ne mangerez ni pain, ni épis rôtis ou broyés, jusqu’au jour même où vous apporterez l’offrande à votre Élohim ».

La compréhension ici c’est que le pain de la nouvelle récolte ne pouvait pas être mangé. Comprenez : ils allaient quand même manger le pain de l’ancienne récolte, mais pas celui de la nouvelle récolte jusqu’à ce que la gerbe soit agitée.

Josué 5 :10 à 12 :

« Les enfants d’Israël campèrent à Guilgal; et ils célébrèrent la Pâque le quatorzième jour du mois, sur le soir, dans les plaines de Jéricho. Ils mangèrent du blé du pays le lendemain de la Pâque, des pains sans levain et du grain rôti; ils en mangèrent ce même jour. La manne cessa le lendemain de la Pâque (comprenez : l’ancienne nourriture qu’ils mangeaient avant a cessé à ce moment), quand ils mangèrent du blé du pays; les enfants d’Israël n’eurent plus de manne, et ils mangèrent des produits du pays de Canaan cette année-là ».

C’est le principe de ne pas manger de la nouvelle récolte avant d’avoir agité la gerbe.

Retournons à Lévitique 23 :11 :

« Il agitera de côté et d’autre la gerbe devant l’Éternel, afin qu’elle soit agréée …».

Cette gerbe représente le Messie, premier fruit offert devant le trône.

Exode 29 :24 à 29 :

« Tu mettras toutes ces choses sur les mains d’Aaron et sur les mains de ses fils, et tu les agiteras de côté et d’autre devant l’Éternel.  Tu les ôteras ensuite de leurs mains, et tu les brûleras sur l’autel, par-dessus l’holocauste; c’est un sacrifice consumé par le feu devant l’Éternel, d’une agréable odeur à l’Éternel. Tu prendras la poitrine du bélier qui aura servi à la consécration d’Aaron, et tu l’agiteras de côté et d’autre devant l’Éternel: ce sera ta portion (la poitrine du bélier représente le Messie Yeshua qui va être agité pour nous. C’est montrer aux hommes les choses sacrées qui arrivent dans les cieux et qui font que nous sommes sanctifiés grâce au sacrifice de notre Maître, de l’Agneau qui a été donné).  ….  Elles appartiendront à Aaron et à ses fils, par une loi perpétuelle qu’observeront les enfants d’Israël, car c’est une offrande par élévation; et, dans les sacrifices d’actions de grâces des enfants d’Israël, l’offrande par élévation sera pour l’Éternel ».

Lévitique 10 :14 et 15 :

« Vous mangerez aussi dans un lieu pur, toi, tes fils et tes filles avec toi, la poitrine qu’on a agitée de côté et d’autre et l’épaule qui a été présentée par élévation (c’est l’Agneau qui est présenté par élévation comme la gerbe) ; car elles vous sont données, comme ton droit et le droit de tes fils, dans les sacrifices d’actions de grâces des enfants d’Israël. Ils apporteront, avec les graisses destinées à être consumées par le feu, l’épaule que l’on présente par élévation et la poitrine que l’on agite de côté et d’autre devant l’Éternel… ”

Comprenez : ces deux choses sont ensemble : les gerbes représentent aussi l’Église, le peuple, sanctifié par cet Agneau qui Lui représente aussi les prémices de la gerbe.

Il est les prémices des prémices, mais Lui aussi doit être agité comme offrande dans cette offrande de la gerbe.

Le temple en Israël et les rituels, les cultes demandés, représentent le temple dans les cieux et les actions faites pour nous sanctifier, ce qui devait être fait et ne pouvait être réalisé autrement.

Prenez Jean 20 :1 et nous allons voir maintenant pourquoi le Messie a agi d’une certaine façon, car les choses ne pouvaient être faites autrement :

« Le premier jour de la semaine (après le shabbat), Marie de Magdala se rendit au sépulcre dès le matin, comme il faisait encore obscur; et elle vit que la pierre était ôtée du sépulcre ».

Aux versets 15 à 17 :

« Yeshua lui dit : Femme, pourquoi pleures-tu ? Qui cherches-tu ? Elle, pensant que c’était le jardinier, lui dit : Seigneur, si c’est toi qui l’as emporté, dis-moi où tu l’as mis, et je le prendrai. Yeshua lui dit : Marie ! Elle se retourna, et lui dit en hébreu : Rabbouni ! c’est-à-dire, Maître ! Yeshua lui dit : Ne me touche pas; car je ne suis pas encore monté vers mon Père. Mais va trouver mes frères, et dis-leur que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Élohim et votre Élohim ».

Le Messie était ressuscité depuis au moins huit à dix heures, pas ce dimanche matin, mais à la fin du shabbat qui précédait dimanche.

Mais Il devait monter dans les cieux selon ce qui était convenu, pas avant.

Ce qu’il fit entretemps ne nous est pas révélé et donc, dans un sens, ne nous regarde pas. Il pourrait avoir parcouru la terre, invisible, cela ne nous regarde pas.

Au verset 17, il dit :

« … Yeshua lui dit : Ne me touche pas; car je ne suis pas encore monté vers mon Père ».

Le concept ici est qu’il attendait pour monter et durant ce temps il ne pouvait être touché par qui que ce soit dans la chair.

C’est le principe que l’être humain est souillé alors que l’offrande du Messie est pure.

Nous voyons ici qu’il attendait pour accomplir cette offrande de lui-même, car il serait l’offrande, la gerbe prémices de la moisson.

Il serait l’Agneau prémices de cette gerbe, prémices de cette Église, agité comme le premier fruit pour qu’il puisse ensuite prendre sa place au ciel comme notre souverain sacrificateur.

Exode 29 :26 :

« Tu prendras la poitrine du bélier qui aura servi à la consécration d’Aaron, et tu l’agiteras de côté et d’autre devant l’Éternel… ».

Aaron et ses fils, ses descendants, accomplissaient ces choses sur terre. Comprenez : les choses qui sont accomplies sur terre dans le temple doivent être accomplies dans les cieux de la même façon.

Vous devez imaginer que Melchisédek, dans les cieux, a accompli ces choses avec l’offrande de l’Agneau immolé pour nous, c’est-à-dire Yeshua, qui par le fait même, devint notre souverain sacrificateur dans les cieux.

Ainsi, il a voulu instituer notre Père, Yahvé Sébaot l’Élohim d’Israël.

Je sais bien que je viens de jeter un gros pavé dans la marre et de faire des vagues dans votre conception bien arrêtée à propos de qui est Melchisédek.

Et peut-être aussi, de la façon dont sont gérées les choses dans les cieux, car vous avez peut-être été enseigné qu’il y a égalité entre le Père et le Fils.

Et donc, la façon d’agir du Fils, comme attendre avant de monter dans les cieux, ou s’offrir comme une agréable odeur pour le Père, ne serait pas à la hauteur à laquelle nous avons placé Yeshua, vis-à-vis le Père.

Si c’est le cas, pour la relation Père-Fils, je vous réfère à mon étude sur la trinité.

Pour ce qui est de Melchisédek, vous avez sans doute accepté le concept que lui et le Messie Yeshua, sont la même personne. Je vous comprends, car j’ai longtemps adopté cette pensée et je respecte cette opinion. Mais, je ne partage plus d’emblée, cette pensée.

Prenez Psaume 110 :1 à 4 (nous devons voir et accepter ce que la Parole dit et révèle et non pas ce que nous avons comme idée) :

« De David, Psaume. Parole de l’Éternel à mon Seigneur : Assieds-toi à ma droite (on voit le Père qui parle au Fils, l’Éternel à mon Seigneur), jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied. L’Éternel étendra de Sion le sceptre de ta puissance : domine au milieu de tes ennemis ! Ton peuple est plein d’ardeur, quand tu rassembles ton armée; avec des ornements sacrés, du sein de l’aurore ta jeunesse vient à toi comme une rosée. L’Éternel l’a juré, et il ne s’en repentira point : tu es sacrificateur pour toujours, à la manière de Melchisédek.

Le Messie sera sacrificateur pour toujours à la manière de Melchisédek.

Yeshua n’était pas sacrificateur. Nous allons voir dans d’autres versets ce que je suis en train d’affirmer.

Il devint, à la manière de quelqu’un qui semble l’être bien avant lui, soit Melchisédek. On ne dit pas « à la manière de » sans que la personne ne nous ait précédé.

Hébreux 5 :4 à 6 :

« Nul ne s’attribue cette dignité, s’il n’est appelé d’Élohim, comme le fut Aaron. Et le Messie ne s’est pas non plus attribué la gloire de devenir souverain sacrificateur, mais il la tient de celui qui lui a dit : Tu es mon Fils, je t’ai engendré aujourd’hui ! Comme il dit encore ailleurs : Tu es sacrificateur pour toujours, selon l’ordre de Melchisédek ».

Nul ne s’attribue cette dignité, c’est-à-dire la dignité de devenir sacrificateur, et le Messie ne s’est pas non plus attribué la dignité de devenir sacrificateur, il l’a reçue du Père, selon l’ordre de Melchisédek.

Le Messie ne s’est pas attribué la gloire, la dignité de devenir souverain sacrificateur, voici ce que cette parole nous dit.

Le Messie est devenu, à ce moment-là, sacrificateur, selon l’ordre du grand sacrificateur dans les cieux, Melchisédek.

Hébreux 7 :1 à 3 :

« En effet, ce Melchisédek, roi de Salem, sacrificateur de l’Élohim Très-Haut, qui alla au-devant d’Abraham lorsqu’il revenait de la défaite des rois, qui le bénit, et à qui Abraham donna la dîme de tout, qui est d’abord roi de justice, d’après la signification de son nom, ensuite roi de Salem, c’est-à-dire, roi de paix, qui est sans père, sans mère, sans généalogie, qui n’a ni commencement de jours ni fin de vie, mais qui est rendu semblable au Fils d’Élohim, ce Melchisédek demeure sacrificateur à perpétuité ».

Melchisédek est un sacrificateur d’Élohim Très-Haut mais il n’est pas notre sacrificateur, contrairement à Yeshua qui est devenu, après sa résurrection, notre sacrificateur.

Si Melchisédek est lui aussi sans père, sans mère, sans généalogie, c’est qu’il n’est donc pas de notre création nous les humains, mais un des anges.

Vous devez voir ici un haut dignitaire envoyé, parce qu’un ange c’est un envoyé venant des cieux.

Là où la porte est fermée pour les gens, c’est qu’ils croient à la trinité, qu’il y a trois personnes.

Mais il y a plusieurs personnes dans le gouvernement divin de notre Maître et le Père a établi ces gens-là. Nous voyons comment il a établi Melchisédek, comment il a établi notre Maître Yeshua.

Hébreux 7 : 11 à 17:

« Si donc la perfection avait été possible par le sacerdoce lévitique, car c’est sur ce sacerdoce que repose la loi donnée au peuple (on parle de la loi sacrificielle), qu’était-il encore besoin qu’il parût un autre sacrificateur selon l’ordre de Melchisédek, et non selon l’ordre d’Aaron ? Car, le sacerdoce étant changé, nécessairement aussi il y a un changement de loi (on parle ici de loi sacrificielle, on ne parle pas de la loi de la piété ou de la moralité). En effet, celui de qui ces choses sont dites appartient à une autre tribu, dont aucun membre n’a fait le service de l’autel; car il est notoire que notre Seigneur est sorti de Juda, tribu dont Moïse n’a rien dit pour ce qui concerne le sacerdoce. Cela devient plus évident encore, quand il paraît un autre sacrificateur à la ressemblance de Melchisédek, institué, non d’après la loi d’une ordonnance charnelle, mais selon la puissance d’une vie impérissable; car ce témoignage lui est rendu : Tu es sacrificateur pour toujours, selon l’ordre de Melchisédek ».

L’autre sacrificateur ici c’est Yeshua, il devient sacrificateur selon l’ordre du sacrificateur dans les cieux, Melchisédek. C’est ce que la Parole nous révèle.

Au verset 21 :

« … car, tandis que les Lévites sont devenus sacrificateurs sans serment, Yeshua l’est devenu avec serment par celui qui lui a dit : Le Seigneur a juré, et il ne se repentira pas : Tu es sacrificateur pour toujours, selon l’ordre de Melchisédek. Yeshua est par cela même le garant d’une alliance plus excellente ».

Dans un autre ordre d’idées, remarquez maintenant que le Messie est mort le soir de la Pâque juive.

Et, trois jours et trois nuits, il fut dans le tombeau. Puis, il attendit le premier jour de la semaine, qu’on appelle dimanche, après shabbat hebdomadaire, pour accomplir la loi des fêtes et être la gerbe, l’Agneau agité comme offrande pour le peuple élu, l’Église, et devenir notre sacrificateur.

Vous ne pouvez donc pas agiter cette gerbe qui délimitera la date de la Pentecôte, avant trois jours et trois nuits après la Pâque juive.

Et celle-ci doit être agitée après le shabbat hebdomadaire suivant le 1er jour des pains sans levain en respectant le délai de 3 jours. Voici comment ces choses doivent être choisies.

Hébreux 8 :1 et 2 :

« Le point capital de ce qui vient d’être dit, c’est que nous avons un tel souverain sacrificateur, qui s’est assis à la droite du trône de la majesté divine dans les cieux, comme ministre du sanctuaire et du véritable tabernacle, qui a été dressé par le Seigneur et non par un homme ».

Le sacrificateur Yeshua, selon la dignité de Melchisédek, selon l’ordre de Melchisédek, travaille pour nous dans les cieux aujourd’hui. La poitrine de l’agneau agitée est aussi écrite dans Lévitique 7 : 30 et 34, Lévitique 8 : 29, Lévitique 9 :21, Lévitique 10 :14, Lévitique 14 :21 et Lévitique 23 :11. Je vous prie de regarder ce qui y est dit. Demeurons bibliques ! Et ce prix de notre Maître, de la gerbe, nous étions tous incapables de le payer, c’est évident.

Maintenant, le désir de limiter le sacrifice à Jérusalem.

Le pouvoir religieux de Jérusalem aujourd’hui, leur désir d’être les seuls à avoir l’autorité sur les dates du calendrier et les fêtes sacrées provient du sacerdoce lévitique dont on ne comprend pas la chute.

Et je dirais dont on ne veut pas, surtout pas, la chute. Mais prenez Hébreux 7 :24 :

« Mais lui, parce qu’il demeure éternellement, possède un sacerdoce qui n’est pas transmissible ».

Le sacerdoce de Melchisédek n’est pas transmissible aux Lévites.

Ceux qui dominent la religion chez les Juifs le font selon le sacerdoce lévitique qui est aboli.

Ils en veulent la gloire, l’autorité et le salaire et je dirais, si ce n’était que cela… Parce qu’ils ne sont pas sous l’onction du Seigneur, dominés par le Maître Yeshua, ils se permettent de choisir de vivre selon des traditions humaines qui les honorent un et l’autre, qu’ils ont placées eux-mêmes, dans leur volume qui n’est pas biblique (on peut l’appeler Mishna, Talmud) qui font autorité pour eux.

Le problème était le même lorsque le Messie les a rencontrés et il leur a dit.

Matthieu 15 :1 à 3 :

« Alors des pharisiens et des scribes vinrent de Jérusalem auprès de Yeshua, et dirent : Pourquoi tes disciples transgressent-ils la tradition des anciens (on parle ici du Judaïsme et non pas de la Thora, de la loi sainte et bénie) ? Car ils ne se lavent pas les mains, quand ils prennent leurs repas. Il leur répondit : Et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement d’Élohim au profit de votre tradition ? ’

Voilà ce qu’ils faisaient dans ce temps et voilà ce qu’ils font encore aujourd’hui, et nous le verrons pour le calendrier, la loi sainte. Aux versets 6 à 9:

« Vous annulez ainsi la parole d’Élohim au profit de votre tradition. Hypocrites, Ésaïe a bien prophétisé sur vous, quand il a dit : ce peuple m’honore des lèvres, mais son coeur est éloigné de moi. C’est en vain qu’ils m’honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d’hommes ».

Ils assoient leur autorité sur des traditions humaines, puisant dans des livres comme le Mishna et le Talmud.

À ce sujet, je vous réfère à mon enseignement « Rosh Hachana abolit le commandement d’Élohim ».

Quand le Messie Yeshua a été élevé au titre de sacrificateur, quand le temple physique a été détruit, l’autorité du sacerdoce lévitique a été enlevée.

De plus, l’ordre de Melchisédek a remplacé l’ordre d’Aaron. Ceux qui veulent faire vivre l’ordre d’Aaron, le sacerdoce lévitique, aujourd’hui, sont entrés dans un cycle de sagesse humaine vénérant la philosophie et les traditions humaines. Ils décalent parfois les jours saints selon des convenances humaines, des convenances qui ne proviennent pas de la Thora.

Une de ces grandes règles, est que si le molad, le Tishri, qui est pris comme le premier mois de l’année alors qu’il est le septième, Tishri étant l’automne, le molad est la nouvelle lune la plus proche de l’équinoxe d’automne, si le molad donc tombe un dimanche, un mercredi ou un vendredi, le premier jour du mois qui sera automatiquement la fête des Trompettes, (Rosh Hashana pour les juifs) sera officialisé le jour suivant, ils le décaleront.

Mais cette règle n’est pas biblique.

Le Créateur ne leur a pas dit d’agir ainsi. Mais pour convenir aux coutumes humaines, ils changent ce qui est sacré.

Et à cause de cette règle, ils se voient donc, de temps en temps, obligés d’augmenter une année d’un jour et même à l’occasion, de deux jours, en comptant toutes les règles, et de diminuer l’année qui précède du même nombre de jours. Il y a donc, dans ce type d’année, certains décalages pour certaines fêtes de la Thora.

Si vous faites des recherches sérieuses pour situer la tête du mois et la pleine lune, vous constaterez que le 3 avril au soir, c’est-à-dire le 4, est le début de l’année.

La pleine lune tombe le 18 avril. Et si vous prenez la Thora, j’y reviens parce que c’est important, nous voyons que Lévitique 23, verset 6, nous dit :

« Et le quinzième jour de ce mois, sera la fête des pains sans levain… ».

Le quinzième jour est reconnu pour être le milieu du mois et la pleine lune.

Elle est le premier shabbat annuel.

Oui, si vous comptiez à partir du 3 avril au soir, donc le 4 avril, le quinzième jour se trouve être le 18 pour la pleine lune et pour le shabbat.

Pas plus loin. J

e vous ai expliqué que dans notre hémisphère, il y en a qui peuvent dire que la pleine lune serait le 17 et je vous ai expliqué pourquoi.

Je vous dis maintenant pourquoi elle est le 18, elle ne peut pas aller plus loin.

Cependant, les Lévites cette année, ont placé le premier shabbat, cette première fête avec sainte convocation, le 19 avril, soit le seizième jour du mois de la Bible, qu’ils appellent aussi Nisan.

Matthieu 12 :38 à 40 :

« Alors quelques-uns des scribes et des pharisiens prirent la parole, et dirent : Maître, nous voudrions te voir faire un miracle. Il leur répondit : une génération méchante et adultère demande un miracle; il ne lui sera donné d’autre miracle que celui du prophète Jonas. Car, de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre d’un grand poisson, de même le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits dans le sein de la terre ».

Trois jours et trois nuits. Sachez que, durant un mois, la lune est pleine trois nuits consécutives.

Elle fut donc pleine et éclaira la terre les trois nuits que le Maître fut enseveli.

Trois jours et trois nuits sont donnés aux hommes religieux et cette fête est le début de ce signe, à la Pâque. Mais ils rejettent le Messie qui a donné trois jours et trois nuits et ne comprennent pas les trois pleines lunes qui sont là comme signe.

Psaume 104 :19 :

« Il a fait la lune pour marquer les temps; … ».

Et ces temps-là étaient marqués aussi. Hormis la Pentecôte, les dates de fêtes ont toutes ainsi été décalées cette année.

Voici les dates du calendrier sacré :

La tête du mois pour le calendrier 2011 est le 3 avril au soir.

Vous comptez donc à partir du 4 puisqu’une journée biblique débute au coucher du soleil.

Lévitique 23, verset 5, nous dit :

« Le premier mois, le quatorzième jour du mois, entre les deux soirs, ce sera la Pâque de l’Éternel ».

La Pâque juive tombe donc le 17 avril à la fin du jour, entre les deux soirs.

Le Messie a institué une commémoration obligatoire pour les chrétiens qui représente le sacrifice de sa chair et de son sang pour nous, le pain et le vin,

au début du quatorzième jour, le soir d’avant, c’est-à-dire le 16 avril au soir, c’est donc la Pâque chrétienne, notre Pâque, le 16 avril 2011.

Au verset 6 :

«  Et le quinzième jour de ce mois, ce sera la fête des pains sans levain… »

Au verset 7 :

« Le premier jour, vous aurez une sainte convocation … «

C’est le premier shabbat annuel qui est en date du 18 avril, débutant le 17 au soir au coucher du soleil.

Comptez sept jours à partir du 18 avril, y incluant cette date, et vous arriverez

au 24 avril pour le dernier jour des pains sans levain.

Au verset 8 :

« Le septième jour, il y aura une sainte convocation… »

C’est le deuxième shabbat annuel,

la fin de la fête des pains sans levain, tel qu’indiqué ci-dessus,le 24 avril.

Maintenant, la gerbe agitée se fera après le shabbat hebdomadaire du 23 avril, soit dimanche, le 24 avril.

Vous prenez le calendrier, le shabbat étant le 23 avril, vous comptez à partir du dimanche le 24 avril, sept semaines.

Le cinquantième jour est le dimanche 12 juin, la Pentecôte 2011.

Lévitique 23 :21 :

« Ce jour même, vous publierez la fête, et vous aurez une sainte convocation… ».

C’est le troisième shabbat annuel, la Pentecôte.

Voici donc pour les fêtes du printemps.

Je vous donne maintenant celles de l’automne.

Allons voir Lévitique 23 : 24 :

« L’Éternel parla à Moïse, et dit : Parle aux enfants d’Israël, et dis : Le septième mois, le premier jour du mois (c’est-à-dire à la tête du mois), vous aurez un jour de repos, publié au son des trompettes, et une sainte convocation ».

C’est la fête des trompettes, le quatrième shabbat annuel.

Cette date est le 27 septembre au soir, donc,

la fête des trompettes se trouve à être le 28 septembre 2011.

Elle commence au 27 septembre au soir et n’oubliez pas que bibliquement, une journée débute et se termine au coucher du soleil.

Maintenant, verset 27 :

« Le dixième jour de ce septième mois, ce sera le jour des expiations : vous aurez une sainte convocation (c’est le cinquième shabbat annuel), vous humilierez vos âmes… ».

C’est très important ici : cette expression veut dire : vous jeûnerez durant cette journée.

C’est la fête du jeûne.

Le 7 octobre est la fête des expiations.

Aux versets 34 et 35 :

« Parle aux enfants d’Israël, et dis : Le quinzième jour de ce septième mois, ce sera la fête des Tabernacles en l’honneur de l’Éternel, pendant sept jours. Le premier jour, il y aura une sainte convocation … ».

Celui-ci est le sixième shabbat annuel.

Cette convocation aura lieu le 12 octobre 2011.

Au verset 36 :

« Pendant sept jours, vous offrirez à l’Éternel des sacrifices consumés par le feu (Yeshua, notre sacrifice, ouvrant la porte pour la vie est au milieu de la fête, avec le sacrifice de nos vies soumises, quelqu’en soit le prix, à la volonté du Créateur). Le huitième jour (à ce moment, nous sommes sortis de la fête des Tabernacles. Ce huitième jour représente le millénium à venir pour entrer dans une fête, la dernière, dont le symbole est si grand qu’il n’y a pas beaucoup de personnes qui comprennent et acceptent la portée et la véritable signification de ce huitième jour), vous aurez une sainte convocation … ».

Il s’agit du septième shabbat annuel,

la dernière fête annuelle, le grand jour qui se tiendra le 19 octobre 2011.

Au verset 37, il est écrit :

« Telles sont les fêtes de l’Éternel, les saintes convocations, que vous publierez… ».

Et voici les fêtes qui sont publiées pour l’année 2011.

Dans cette étude, j’ai sincèrement cherché la vérité et je crois avoir marché dans le véritable.

Je ne crois pas m’être trompé, car j’ai vérifié à plusieurs endroits. Maintenant, si, par ignorance, quelques données fausseraient mes dires, que le Maître m’éclaire, dans sa bonté.

Ce n’est pas parce que vos dirigeants se tromperaient d’une journée que votre salut est en péril.

Mais, si vous avez appris que l’impiété est détestée par le Maître et mortelle pour vous, alors craignez, si vous demeurez rebelle face à cette repentance.

Romains 14 :1 à 3 :

« Faites accueil à celui qui est faible dans la foi, et ne discutez pas sur les opinions. Tel croit pouvoir manger de tout : tel autre, qui est faible, ne mange que des légumes. Que celui qui mange ne méprise point celui qui ne mange pas, et que celui qui ne mange pas ne juge point celui qui mange, car Élohim l’a accueilli ».

L’exemple donné par Paul est la nourriture et les jours choisis pour des jeûnes.

Mais cette question de jugement, d’écraser ou de mépriser d’autres chrétiens qui avancent dans la croyance véritable, c’est le sujet réel de Paul et il touche la miséricorde dans notre marche dans la vérité.

C’est encore réel pour nous aujourd’hui. Il n’est pas question donc de juger, dans cette étude, la personne qui a sincèrement renoncé à l’impiété et qui veut marcher dans les traces de la véritable piété.

Luc 18 :9 à 14 :

« Il dit encore cette parabole, en vue de certaines personnes se persuadant qu’elles étaient justes, et ne faisant aucun cas des autres : Deux hommes montèrent au temple pour prier; l’un était pharisien, et l’autre publicain. Le pharisien, debout, priait ainsi en lui-même : O. Élohim, je te rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont ravisseurs, injustes, adultères, ou même comme ce publicain; je jeûne deux fois la semaine, je donne la dîme de tous mes revenus. Le publicain, se tenant à distance, n’osait pas même lever les yeux au ciel; mais il se frappait la poitrine, en disant : O Élohim, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur. Je vous le dis, celui-ci descendit dans sa maison justifié, plutôt que l’autre. Car quiconque s’élève sera abaissé, et celui qui s’abaisse sera élevé ».

Beaucoup de personnes, à propos du calendrier, se persuadent qu’elles sont justes et les seules juste, à tel point que parfois, elles ne veulent même pas donner les dates de leur calendrier.

La véritable repentance exige la miséricorde.

La connaissance du publicain devait être presque nulle vis-à-vis le pharisien; cependant, contrairement au pharisien, sa repentance était réelle selon sa connaissance. Ne vous prenez pas pour Élohim, ne jugez pas ses serviteurs, car vous pourriez rougir face à leur repentir véritable qui est selon leurs connaissances.

Le Maître n’a pas les mêmes exigences envers celui à qui il a donné dix talents et celui qui n’en a reçu qu’un seul.

Romains 14 : 10 à 13 :

« Mais toi, pourquoi juges-tu ton frère ? Ou toi, pourquoi méprises-tu ton frère ? Puisque nous comparaîtrons tous devant le tribunal d’Élohim. Car il est écrit : Je suis vivant, dit le Seigneur, tout genou fléchira devant moi, et toute langue donnera gloire à Élohim. Ainsi, chacun de nous rendra compte à Élohim pour lui-même. Ne nous jugeons donc plus les uns les autres; mais pensez plutôt à ne rien faire, qui soit pour votre frère une pierre d’achoppement ou une occasion de chute ».

Allons au verset 19 :

« Ainsi donc, recherchons ce qui contribue à la paix et à l’édification mutuelle ».

Maintenant, agissez avec conviction dans ce que vous dites et dans ce que vous faites.

Aux versets 22 et 23, Paul dit :

« Cette foi que tu as, garde-la pour toi devant Élohim. Heureux celui qui ne se condamne pas lui-même dans ce qu’il approuve ! Mais celui qui a des doutes au sujet de ce qu’il mange est condamné, parce qu’il n’agit pas par conviction. Tout ce qui n’est pas le produit d’une conviction est péché ».

Que votre conscience ne vous condamne pas. Obéissez selon vos convictions, mais qu’elles demeurent bibliques.

Romains 15 : 5 à 7 :

« Que l’Élohim de la persévérance et de la consolation vous donne d’avoir les mêmes sentiments les uns envers les autres selon le Messie Yeshua, afin que tous ensemble, d’une seule bouche, vous glorifiez l’Élohim et Père de notre Seigneur le Messie Yeshua. Accueillez-vous donc les uns les autres, comme le Messie vous a accueillis, pour la gloire d’Élohim »

Écrit : Nourriture pure et impure

Nourriture pure et impure,

par Gilles Serviteur / Source : synthesebiblique.com

Nous allons parler de la nourriture pure et impure.Je parle à ceux qui acceptent la Bible comme la Parole du Créateur tout-puissant qui est donnée à l’être humain.Je parle à ceux qui acceptent que le Créateur de l’univers ait choisi un peuple sur cette terre, le peuple d’Israël, afin de faire connaître Sa volonté et de prophétiser la venue du Messie, notre Maître Yeshua.Que la Parole divine soit votre lumière, sous l’onction du Saint-Esprit.

Mathieu 4 :17 : « Dès ce moment Yeshua commença à prêcher, et à dire : « Repentez-vous … ».Les premières paroles du véritable évangile.Les premières paroles du Messie furent : Repentez-vous, c’est-à-dire, cessez de transgresser la volonté du Père Créateur décrite dans la Thora.Le Messie savait très bien de quoi il parlait et le peuple juif le savait aussi, mais la majorité chrétienne aujourd’hui a rejeté cette repentance handicapant ainsi ce qu’ils appellent la Bible, handicapant ainsi l’Évangile.

Les premiers apôtres ne se sont pas éloignés du message de leur Maître.Les premières paroles qu’ils ont données sur lesquelles les vrais chrétiens, les vrais croyants doivent être appuyés avant de chercher à comprendre autre chose sont celles de leur Seigneur de leur Élohim.

Actes 3 :19 : « Repentez-vous et convertissez-vous pour que vos péchés soient effacés ».

Le Messie et les apôtres ont crié : repentez-vous sinon vos péchés ne seront pas pardonnés.C’était à cette lumière, à cet avertissement que l’on se repentait.C’était à la lumière de la Thora que l’on se repentait, que l’on se convertissait.Le Nouveau-Testament n’existait pas.Et pourtant, on savait très bien, parmi les Juifs, de quoi il fallait se repentir. La lumière de la Thora était là, c’était la lumière donnée à Moïse pour nous.

Si vous en doutez prenez Actes 7 :37 et 38.Au verset 37 on voit qu’Étienne parle de Moïse.Au verset 38, il dit : « C’est lui Moïse qui, lors de l’assemblée au désert, étant avec l’ange qui lui parlait sur la montagne de Sinaï et avec nos pères, reçut des oracles vivants (c’est ici la loi, les cinq premiers livres de la Bible, il les reçut pour nous), pour nous les donner.Étienne qui parle ici confirme que c’est pour la donner à l’Église.Remarquez qu’à cause des vérités qu’Étienne a dites, il a été tué, pour avoir proclamé la vérité.Et aujourd’hui, on le repousserait encore.Mais la vérité ne change pas et Étienne répéterait encore cette vérité. Vous vous repentez en vous basant sur les oracles vivants, la loi qui a été donnée à Moïse.

Aujourd’hui, on a enlevé cette Parole donnée à l’homme pour se repentir et à la place on se sert des philosophies de ce monde, on se sert des traditions humaines qu’elles soient judaïques ou qu’elles soient païennes.À cause du conseil de satan, la majorité dite chrétienne, la majorité qui dit croire en la Bible, a rejeté la volonté de celui qui l’a donnée, ils ont rejeté la loi qui apprend à l’être humain ce qui est bon et ce qui est mauvais pour son salut.

Dans Psaume 119 :142, retenez bien ce verset, j’y reviens souvent, à la fin de ce verset il est écrit : « ta loi est la vérité ».C’est ce que la Bible dit.Mais ils ont jeté la vérité dehors parce qu’ils ont rejeté la loi.Et maintenant, pour ceux qui continuent à m’écouter, parce qu’ils aiment la vérité qui est biblique, je vais continuer cette étude.

Bien sûr, depuis le sacrifice du Messie, la loi sacrificielle, selon le sacerdoce Lévitique, a été abolie.Mais lorsque le Messie Yeshua a appelé ses disciples, il les appelait à se repentir face à la lumière de la loi sur la piété et sur la loi de la justice moralité qui englobe aussi la nourriture écrite dans les cinq premiers livres de la Thora et qu’ont enseigné tous les prophètes bibliques.Ils n’allaient pas à côté, c’était le chemin de la justice et le juste suit ses lois.Lorsque le Seigneur est parti, les premiers apôtres ont enseigné à l’Église le même message : Si vous voulez la récompense promise, repentez-vous face à la piété, face à la moralité et de ce que vous mangez comme enseigné dans la Thora.

Dans la sainteté qu’Élohim, le Père tout-puissant, exige, la loi sur la viande pure et impure était connue et suivie scrupuleusement.D’ailleurs, les premiers dirigeants de l’Église juive à Jérusalem ont donné par trois fois des directives dans les Actes, des directives pour les païens, ils les ont données à l’apôtre Paul au sujet de la nourriture, et ce dernier a suivi ces directives.Vous pouvez écouter mon étude numéro 60 intitulée « Directives aux gentils » pour avoir plus d’informations à ce sujet.

Si vous aviez vécu dans l’Église primitive, la lumière de la loi sur la piété, de la loi sur la justice moralité et celle de la nourriture, aurait été le pain de vie enseigné dans les réunions pour vous conduire dans la sainteté.Ce n’aurait pas été autrement.Mais satan est tellement séducteur qu’aujourd’hui, on a rejeté la lumière et que l’on se moque de la véritable sainteté.Satan a tordu le sens de plusieurs enseignements bibliques et voilà pourquoi je veux que vous soyez éclairés et que vous compreniez et gardiez dans votre coeur le sens de ces passages de l’Écriture sainte.

Apocalypse 14 :12 : « C’est ici la persévérance des saints (les saints sont ceux qui se sont repentis, donc ils ont cessé de transgresser la loi) qui gardent les commandements d’Élohim (c’est-à-dire les commandements, la loi d’Élohim) et la foi de Yeshua ».Vous devez voir clair et comprendre tous les mots et en ressortir leur essence et leur puissance afin qu’ils transforment votre coeur.Les saints sont ceux qui se sont repentis.Voyez à quel point le sujet qui touche la sainteté est important, car si vous ne marchez pas dans la sainteté, vous ne serez pas pardonnés, c’est ce que la Bible affirme.

La Parole témoigne de la nourriture comme sujet d’obéissance et donc, faisant partie intégrante de la sainteté.Elohim a créé des plantes, des herbes, des fruits, mais il est évident pour l’être humain que nous ne pouvons pas manger de toutes les plantes, de toutes les herbes ou de n’importe quel fruit.Il y a des plantes vénéneuses et des fruits empoisonnés, tout le monde le sait.Vous devez réaliser qu’Élohim a créé toute chose pour un but, mais que toutes choses n’ont pas été créées pour qu’elles soient notre nourriture.Vous devez garder cela en tête, c’est une évidence.C’est la même chose au sujet des animaux, des oiseaux, des poissons, des reptiles et des insectes.Tous ont été créés pour un but, mais tous n’ont pas été créés pour devenir notre nourriture.Comme il était impossible pour l’homme de reconnaître quel animal, quel oiseau, quel poisson, pouvait être pur ou impur, le Créateur le lui a révélé, par sa grâce, dans la loi de lumière.C’est là qu’est la grâce.

Esaïe 51 :4 : « Mon peuple (ici on parle anciennement d’Israël, mais aujourd’hui c’est l’Église, cela englobe tous les croyants, les élus), sois attentif !Ma nation, prête-moi l’oreille!Car la loi sortira de moi, et j’établirai ma loi pour être la lumière des peuples ».

Conservez cette page et allons à Jean 1 :5 : (la Parole parle de la lumière) « La lumière luit dans les ténèbres (c’est la lumière de sainteté venue parmi nous, la loi qui brille pour les nations), et les ténèbres ne l’ont point reçue ».Les ténèbres ce sont ceux qui demeurent dans les ténèbres du péché, de la transgression de la loi.Voilà ce qu’est la lumière, voilà ce que sont les ténèbres, de ce dont parle la Bible.

Retournons dans Esaïe 51.Donc, il dit : « … la loi sortira de moi et j’établirai ma loi pour être la lumière des peuples ».Yeshua est la lumière des peuples, Élohim l’a établi.Il est la loi, la sainteté parmi nous et nous devons l’imiter.Au verset 7, il dit : « Écoutez-moi, vous qui connaissez la justice (l’Église est supposée connaître la justice et la sainteté, les lois bibliques), peuple (encore l’Église), qui a ma loi dans ton coeur ! ».Si vous êtes le peuple élu, alors vous avez la loi du Maître, du vrai Créateur, dans votre coeur.Sinon, vous n’êtes ni repenti, ni repentant, ni sanctifié et vous ne faites pas partie des saints auxquels la Bible s’adresse, car elle s’adresse toujours aux saints, à ceux qui se sont repentis.Êtes vous donc dans la lumière ou bien si vous critiquez cette lumière pour justifier votre péché, le péché de votre religion ou votre péché personnel ?

Lorsque l’on parle de la loi, on parle donc d’obéissance.Celui qui obéit marche dans la lumière de la connaissance biblique.Elle nous enseigne également pour la nourriture.Il faut savoir que l’homme n’a pas été créé pour se nourrir, mais pour vaincre, dans sa nature, la rébellion de satan, et suivre les lois divines.C’est la preuve directe que nous voulons être soumis au Maître et que nous ne voulons pas de la rébellion de satan.L’être humain a été créé avec la possibilité de devenir un enfant ressuscité dans un corps immortel et d’avoir la possibilité de vivre dans le royaume de son Créateur.Seuls ceux qui ont reconnu leur Créateur comme leur Maître, leur Père, par leur obéissance (le mot obéissance implique des lois), auront droit à l’aspersion du sang du Messie, donc au salut.Demeurons bibliques, la Parole appuie ces choses.Cependant, l’ennemi a tordu cette Parole afin que nous ne comprenions pas le sens de ce que signifient les mots grâce, salut et repentance et pourtant, c’est primordial.

1 Pierre 1 :2 : « … et qui sont élus (on parle de l’Église, des véritables croyants) selon la prescience d’Élohim, le Père, par la sanctification de l’Esprit (cela veut dire par l’Esprit qui nous amène à ne plus transgresser la loi, la sanctification est la marche hors du péché, avec les lois de la Thora), afin qu’ils deviennent obéissants, et qu’ils participent à l’aspersion du sang du Messie Yeshua… ».Voilà la réalité.

S’ils sont obéissants à l’appel, ils auront la véritable récompense.La sanctification, remarquez-le encore, c’est l’absence du péché.

Élohim a clairement indiqué dans sa Parole que la chair de certains animaux convient à notre alimentation et que d’autres ne conviennent pas.Le Messie lui-même, qui est notre exemple, a mangé des animaux purs, comme il a mangé des légumes et des fruits qui étaient de la bonne nourriture.Vous devez remarquer que lorsque Noé a amené les animaux dans l’arche, il y avait sept couples d’animaux purs pour un couple d’animaux impurs.Pourquoi ?Parce que Noé et sa famille se nourrissaient d’animaux purs, c’était de convenance, le Créateur a amené lui-même ces animaux pour qu’il en soit ainsi.Toutefois, sans révélation divine, l’être humain est incapable de savoir quelle chair animale est bonne pour sa santé ou celle qui est nuisible pour lui.C’est pourquoi Élohim, le Maître, l’a révélé dans sa Parole, l’a révélé à Israël et l’a révélé pour le reste du monde, pour nous, les élus.

1 Pierre 4 :11 : « Si quelqu’un parle (c’est-à-dire s’il enseigne aux autres leur donnant une ligne à suivre, leur enseignant l’obéissance qui est toujours avec des lois), que ce soit comme annonçant les oracles d’Élohim (c’est-à-dire la loi donnée à Moïse pour nous enseigner les vrais préceptes, les préceptes véritables desquels se souciait l’apôtre Pierre)… ».Voilà ce qu’il disait à ceux qui devaient enseigner dans l’Église.

Lévitique 10 :10 : « … afin que vous puissiez distinguer ce qui est saint de ce qui est profane, ce qui est impur de ce qui est pur, et enseigner aux enfants d’Israël (et maintenant à nous, l’Église) toutes les lois que l’Éternel leur a données par Moïse ».Toutes ces lois sont pour nous comme nous l’avons vu dans Actes 7 :38.

Lévitique 11 :2 à 22 : « … Parlez aux enfants d’Israël (à nous), et dites : voici les animaux dont vous mangerez parmi toutes les bêtes qui sont sur la terre ( ce qui peut être consommé).Vous mangerez de tout animal qui a la corne fendue, le pied fourché, et qui rumine (un bon exemple, c’est la vache.Si vous regardez son sabot, sa corne, elle a le pied fendu et fourché et elle rumine).Mais vous ne mangerez pas de ceux qui ruminent seulement, ou qui ont la corne fendue seulement.Ainsi, vous ne mangerez pas le chameau, qui rumine, mais qui n’a pas la corne fendue : vous le regarderez comme impur.Vous ne mangerez pas le daman, qui rumine, mais qui n’a pas la corne fendue : vous le regarderez comme impur (ici le cheval est un bon exemple.C’est un animal qui rumine, mais qui n’a pas le sabot fendu.Le cheval est donc pour nous un animal impur, nous ne devons pas le manger).Vous ne mangerez pas le lièvre, qui rumine, mais qui n’a pas la corne fendue : vous le regarderez comme impur.Vous ne mangerez pas le porc, qui a la corne fendue et le pied fourché, mais qui ne rumine pas : vous le regarderez comme impur (voilà pourquoi nous ne mangeons pas de porc.Le Maître nous a avertis.Sa chair n’est pas bonne pour nous).Vous ne mangerez pas de leur chair, et vous ne toucherez pas leurs corps morts : vous les regarderez comme impurs.

Voici les animaux dont vous mangerez parmi tous ceux qui sont dans les eaux.Vous mangerez de tous ceux qui ont des nageoires et des écailles (c’est assez facile à voir et à comprendre), et qui sont dans les eaux, soit dans les mers, soit dans les rivières.Mais vous aurez en abomination tous ceux qui n’ont pas des nageoires et des écailles, parmi tout ce qui se meut dans les eaux et tout ce qui est vivant dans les eaux, soit dans les mers, soit dans les rivières.Vous les aurez en abomination, vous ne mangerez pas de leur chair, et vous aurez en abomination leurs corps morts.Vous aurez en abomination tous ceux qui, dans les eaux, n’ont pas des nageoires et des écailles.

Voici, parmi les oiseaux, ceux que vous aurez en abomination, et dont on ne mangera pas : l’aigle, l’orfraie et l’aigle de mer (ce sont des rapaces); le milan, l’autour et ce qui est de son espèce; le corbeau et toutes ses espèces; l’autruche, le hibou, la mouette, l’épervier et ce qui est de son espèce; le chat-huant, le plongeon et la chouette; le cygne, le pélican et le cormoran; la cigogne, le héron et ce qui est de son espèce, la huppe et la chauve-souris.

Vous aurez en abomination tout reptile qui vole et qui marche sur quatre pieds.Mais, parmi tous les reptiles qui volent et qui marchent sur quatre pieds, vous mangerez ceux qui ont des jambes au-dessus de leurs pieds, pour sauter sur la terre (on parle ici des espèces de sauterelles).Voici ceux que vous mangerez; la sauterelle, le solam, le hargol et le hagob, selon leurs espèces (Jean le Baptiste se nourrissait de ces insectesparce qu’il savait qu’ils étaient purs). »

Au verset 29 « Voici, parmi les animaux qui rampent sur la terre, ceux que vous regarderez comme impurs : la taupe, la souris et le lézard, selon leurs espèces; le hérisson, la grenouille, la tortue, le limaçon et le caméléon ».

Au verset 41 : « Vous aurez en abomination tout reptile qui rampe sur la terre : on n’en mangera point ».

Au verset 43-44 : « Ne rendez point vos personnes abominables par tous ces reptiles qui rampent; ne vous rendez point impurs par eux, ne vous souillez point par eux.Car je suis l’Éternel, votre Élohim; vous vous sanctifierez, et vous serez saints, car je suis saint;… ».Comprenez !Ces paroles puissantes ont même traversé de l’Ancien au Nouveau Testament.

1 Pierre 1 :14 à 17 : « Comme des enfants obéissants, ne vous conformez pas aux convoitises que vous aviez autrefois, quand vous étiez dans l’ignorance (quand ils ne connaissaient pas les lois de la Thora).Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint (il n’a pas transgressé les lois), vous aussi soyez saints dans toute votre conduite (pas à peu près, toute votre conduite), selon qu’il est écrit : vous serez saints, car je suis saint (et le Maître nous révèle ici que pour lui la nourriture fait aussi partie de la sainteté dans laquelle nous devons entrer, ce que nous devons vivre et à quoi nous devons obéir).Et si vous invoquez comme Père (l’Élohim de la Bible) celui qui juge selon l’oeuvre de chacun (c’est-à-dire si vous obéissez pour être saint ou non), sans acception de personnes, conduisez-vous avez crainte pendant le temps de votre pèlerinage… ».Le Père ouvre une porte avec Yeshua, mais il jugera selon notre repentance.Voilà ce qui se passera et ce qu’il fera.

Pour vous éclairer un peu en regard de ce qui se mange et ne se mange pas relativement aux oiseaux, prenez Exode 16 :12-13 : « L’Éternel, s’adressant à Moïse, dit : J’ai entendu les murmures des enfants d’Israël.Dis-leur : entre les deux soirs, vous mangerez de la viande, et au matin vous vous rassasierez de pain; et vous saurez que je suis l’Éternel, votre Elohim.Le soir, il survint des cailles qui couvrirent le camp… ».Si le Maître a envoyé des cailles, c’est que ce sont des oiseaux purs.Selon leur espèce, ce sont des oiseaux qui sont purs pour nous.Prenez Deutéronome 18 :1 : « Les sacrificateurs, les Lévites, la tribu entière de Lévi, n’auront ni part ni héritage avec Israël; ils se nourriront des sacrifices consumés par le feu en l’honneur de l’Éternel et de l’héritage de l’Éternel. »Donc, ce qui était amené en sacrifice devait être pur et ils devaient s’en nourrir.

Lévitique 1 :14 : « Si son offrande à l’Éternel est un holocauste d’oiseaux, il offrira des tourterelles ou de jeunes pigeons.Nous voyons donc que les cailles, les tourterelles et les pigeons sont purs pour notre nourriture.

Luc 2 :22-24 : « Et, quand les jours de leur purification furent accomplis, selon la loi de Moïse, Joseph et Marie le portèrent à Jérusalem, pour le présenter au Seigneur, – suivant ce qui est écrit dans la loi du Seigneur : Tout mâle premier-né sera consacré au Seigneur, – et pour offrir en sacrifice deux tourterelles ou deux jeunes pigeons, comme cela est prescrit dans la loi du Seigneur ».Marie et Joseph ont offert ces oiseaux purs.

Cette espèce d’oiseaux est un phasianide, c’est le groupe des phasianos, en grec, qui est le groupe des faisans, une famille d’oiseaux galliformes qui comprend notamment : la perdrix, la caille, le faisan, le paon, la poule, la pintade, le dindon, qui sont tous des oiseaux purs, de la même famille, de la même espèce.Vous devez être éclairés.Une petite note : vous devez remarquer que la poule et le boeuf ne sont pas faits pour manger de la viande.Si nous avons eu de graves problèmes avec la « vache folle », c’est que ce n’était pas la vache qui était folle dans cette histoire, mais l’être humain qui lui a donné de la viande comme nourriture dans sa moulée.L’être humain rejette les conseils, les ordonnances de Yahvé sur la nourriture pure et impure et, dans sa folie, il rend même impure la nourriture qui devrait être pure.Aujourd’hui, même le lait et le pain contiennent des additifs qui ne devraient pas y être.Le péché et la cupidité de l’homme.

Maintenant, les autres sortes d’oiseaux : les palmipèdes, les oiseaux à palmes.Ce sont les oiseaux aquatiques présentant une palmure aux doigts : les oies, les canards, les cygnes, les pingouins, les pélicans.Comme on le voit dans la Parole indiquée ci-dessus, les cygnes, les pélicans et le cormoran font partie de cette famille.Donc, les oies et les canards aussi sont des oiseaux impurs.Le Maître nous le dévoile dans sa Parole.Il faudrait être de mauvaise foi pour ne pas le reconnaître.Lorsqu’il parle des hérons, des cigognes, cela comprend également les grues et tous ces genres d’oiseaux, ce sont des échassiers.Ce sont aussi des oiseaux impurs.

Donc, pour simplifier les choses, en regard des grands oiseaux, vous pouvez les séparer en trois grands groupes : les phasianides (le groupe des faisans), les palmipèdes, et les grands échassiers.Il faut bien saisir que le seul groupe que la Bible révèle être des oiseaux purs est celui des faisans, de la famille des galliformes, notamment : la perdrix, la caille, la poule et le dindon.Il faut que ces choses soient claires dans votre tête.

Le choix des aliments est souvent une habitude.Nous avons appris, depuis notre jeune âge, à goûter telle chose ou telle autre.Dans notre société, nous pouvons être horrifiés d’entendre que les orientaux peuvent manger comme friandises des souris.Cependant, à leur tour, ils seront horrifiés de savoir que nous, occidentaux, nous mangeons des huîtres.Aux États-Unis, il y a même des épiceries dans lesquelles nous retrouvons du serpent en conserve à titre de délicieuses friandises.Assurément, cependant, tout n’est pas bon à consommer.Comme vous pouvez le constater, lorsque l’être humain est laissé à lui-même, à ses propres pensées, il y a des débordements dans ce qu’il fait.

L’être humain essaie de se justifier en disant : « oui, mais maintenant, nous avons le droit, nous pouvons faire ce que nous voulons, car nous sommes sous la grâce ». Ce qu’ils ne comprennent pas c’est que la grâce nous révèle ce qu’est la sanctification.Elle nous révèle ce qu’est la véritable repentance.Celui qui est véritablement sous la grâce marche avec le Saint-Esprit, celui qui ne transgresse pas la loi.Sinon, il marche avec un autre maître, un autre esprit.

Actes 10 :9 à 16 : « Le lendemain, comme ils étaient en route, et qu’ils approchaient de la ville, Pierre monta sur le toit, vers la sixième heure, pour prier.Il eut faim, et il voulut manger.Pendant qu’on lui préparait à manger, il tomba en extase.Il vit le ciel ouvert, et un objet semblable à une grande nappe attachée par les quatre coins, qui descendait et s’abaissait vers la terre, et où se trouvaient tous les quadrupèdes et les reptiles de la terre et les oiseaux du ciel.Et une voix lui dit : Lève-toi, Pierre, tue et mange.Mais Pierre dit : Non, Seigneur, car je n’ai jamais rien mangé de souillé ni d’impur.Et pour la seconde fois la voix se fit encore entendre à lui : Ce qu’Élohim a déclaré pur, ne le regarde pas comme souillé.Cela arriva jusqu’à trois fois et aussitôt après, l’objet fut retiré dans le ciel.

Au verset 19 : Et comme Pierre était à réfléchir sur la vision (remarquez ici : le sens de la vision.J’imagine que Pierre n’a même pas pensé qu’il pouvait désormais manger n’importe quel animal impur, prendre des limaces et en manger comme déjeuner.Pierre cherchait le véritable sens et nous devons le chercher aussi au lieu de lui donner n’importe quel sens parce que satan a inspiré et il donne n’importe quoi comme cela.Vous devez trouver ce qu’est le véritable sens que le Maître veut vous faire comprendre), l’Esprit lui dit : Voici, trois hommes te demandent; lève-toi, descends, et pars avec eux sans hésiter, car c’est moi qui les ai envoyés.

La vision de Pierre n’était pas pour changer les lois immuables d’Élohim, la sainteté ne change pas.Ce qui était bon comme nourriture il y a 2000 ans est encore bon aujourd’hui, ce qui était mauvais est toujours mauvais.Elle lui fut donnée afin de lui indiquer à regarder aucun homme comme souillé et impur.Les juifs croyaient, par l’enseignement reçu, que les gentils, les païens, étaient impurs, et qu’ils ne devaient avoir aucun rapport avec eux.Il importe donc de comprendre quel était vraiment le sens exact de cette vision.Il faut réfléchir.La nappe contenait toutes sortes d’animaux.Des animaux sauvages : lions, tigres, hyènes, singes, mouffettes, lézard, reptiles, serpents, de la vermine, araignées, insectes, ainsi que toutes sortes d’oiseaux : vautours, corbeaux, aigles.Pierre fut très étonné d’entendre le Seigneur dire : « Tue et mange ».Quelle a été sa réaction ?« Non Seigneur je n’ai jamais rien mangé de souillé ni d’impur.Oh !Remarquez !Pendant plus de trois années, Pierre avait vécu continuellement avec Yeshua et sa façon de manger selon les directives de la Thora qu’il avait apprises depuis qu’il était tout petit, n’a jamais changée.Yeshua lui enseignait à suivre la Thora, pas l’inverse.C’est pourquoi, dix ans après l’abolition des rites cérémoniels, lorsque Pierre eut cette vision, il a refusé de manger cette viande impure.Il savait que la loi divine au sujet de la chair pure et impure était toujours en vigueur.

Au verset 15 : « Ce qu’Élohim a déclaré pur, ne le regarde pas comme souillé ».Mais il n’est pas dit qu’Élohim a purifié toutes ces bêtes répugnantes.Il est plutôt dit : « Ce qu’Élohim a déclaré pur… ».Mais quoi ? Qu’est-ce donc qu’il a déclaré pur ? C’est ce que Pierre cherchait et c’est ce que nous devons comprendre.

Au verset 17, il est écrit : « Pierre ne savait en lui-même que penser du sens de la vision …» et aux versets 19 et 20 : « Et comme Pierre était à réfléchir sur la vision, l’Esprit lui dit : Voici, trois hommes te demandent; lève-toi, descends, et pars avec eux sans hésiter, car c’est moi qui les ai envoyés ».La voix venant du ciel parla à Pierre trois fois, la nappe est descendue trois fois.Il y a un symbole : il y a trois païens qui venaient vers lui et qui symbolisaient tous les païens.« Accepte-les Pierre ».Et en même temps, cela symbolisait les 2000 ans, l’ouverture des païens à l’Église pour deux mille ans et pour le millénium.Trois milles ans encore où les païens avaient la porte ouverte comme pour Pierre et les autres juifs.« Ne ferme pas la porte Pierre, comprends ».Nous devons comprendre également le sens de la vision.

C’est alors seulement que Pierre comprit le vrai sens de la vision.Au verset 28, il dit : « … mais Élohim m’a appris à ne regarder aucun homme comme souillé et impur ».Ce qu’Élohim a rendu pur ce n’était pas la chair des animaux impurs, Pierre le savait, mais les gentils, les païens, que les juifs considèrent comme souillés, impurs.Les animaux sauvages, dans la vision de Pierre, représentaient et symbolisaient les païens.Voilà la vision !Voilà ce qu’il voulait dire.Il était défendu aux juifs de s’associer avec les païens parce que ceux-ci avaient des voies abominables avant la repentance.Pierre a compris le sens de la vision.Aujourd’hui, ce sens-là est tordu.Vous devez, vous aussi, comprendre le sens réel de la vision.

Aux versets 34 et 35, Pierre dit : « En vérité, je reconnais qu’Élohim ne fait point acception de personnes, mais qu’en toute nation celui qui le craint et qui pratique la justice lui est agréable ».Qu’est-ce que pratiquer la justice ? C’est pratiquer les lois saintes de la piété, de la moralité et la nourriture.Voilà ceux qui sont agréables au Créateur.

Supposons un instant qu’Élohim aurait enseigné à Pierre dans cette vision, ainsi qu’à nous-mêmes, que nous puissions manger les animaux impurs et tout ce que contenait la nappe.Est-ce que vous auriez mangé des limaces, des mouffettes, des lézards, des serpents, des araignées, des scorpions ?Je pense que selon toutes probabilités, la réponse serait non.Pourquoi ?Parce que votre esprit, votre bon sens, vous dit que le Maître Élohim n’a pas créé toutes ces choses pour les manger.Pourtant, vous ne voulez pas vous laisser guider lorsqu’il vous dit dans la Parole, ce qui est bon et ce qui ne l’est pas.

2 Pierre 3 :15-16 : « Croyez que la patience de notre Seigneur est votre salut, comme notre bien-aimé frère Paul vous l’a aussi écrit, selon la sagesse qui lui a été donnée.C’est ce qu’il fait dans toutes les lettres, où il parle de ces choses, dans lesquelles il y a des points difficiles à comprendre, dont les personnes ignorantes et mal affermies tordent le sens, comme celui des autres Écritures, pour leur propre ruine ».

Ignorantes et mal affermies.Ignorantes de quoi et mal affermies de quoi ?La vérité qu’enseigne la Thora.En partant, ils ne reconnaissent pas ce qu’est un saint, ce qu’est la sainteté, ce qu’est la repentance, ce qu’est la vérité et la véritable grâce.Ils acceptent n’importe quoi selon le paganisme et selon les traditions et les philosophies humaines.Et les autres Écritures comme dit Pierre ?C’est la Thora.

1 Timothée 4 : 1 à 5 : « Mais l’Esprit dit expressément que, dans les derniers temps, quelques-uns abandonneront la foi …

(la véritable foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la Parole d’Élohim révèle la Parole dans Romains 10 :17.Si vous vous laissez endoctrinés, si vous vous laissez amener par les pensées de ce monde, par leurs actes païens, alors votre foi n’est pas basée sur la Parole, elle ne vous transforme pas),

…pour s’attacher à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons …

(il y a aussi des doctrines de démons au sujet de la nourriture, car on ne suit pas les voies divines.Si l’on parle de végétarisme, que nous considérons les animaux aussi importants que nous ou que nous les considérons comme des dieux, comme en Inde avec les vaches, et que c’est pour cette raison que l’on devient végétarien, alors ce ne sont pas des pensées qui nous viennent de la Bible, mais bien des démons.Vos pensées sont tordues, elles ne viennent pas de la Lumière.Lorsque vous pratiquez le carême ou que vous ne voulez pas manger de poisson le vendredi, etc., ce n’est pas biblique.Vous retrouverez ces coutumes jusqu’à Babylone, car ils vivaient ces choses et c’est pourquoi dans les sociétés nous les vivons encore aujourd’hui.Ce sont des doctrines de démons qui ne sont pas éclairées, lavées et enlevées par la Parole),

… par l’hypocrisie de faux docteurs portant la marque de la flétrissure dans leur propre conscience, prescrivant de ne pas se marier (quel clergé prescrit que leurs prêtes ne se marient pas ou que leur frère ou leur soeur ne se marient pas ?), et de s’abstenir d’aliments qu’Élohim a créés pour qu’ils soient pris (ce sont les aliments que le Maître a décidé que nous pouvions prendre et qui sont révélés dans la Thora) avec Actions de grâces par ceux qui sont fidèles et qui ont connu la vérité (on parle ici de la vérité à propos de la nourriture, des aliments qui ont été écrits dans Lévitique 11 et Deutéronome 14.Sa Parole nous dit la viande qui est sanctifiée).Car tout ce qu’Élohim a créé est bon (c’est-à-dire tout ce qu’il a créé afin qu’il soit pris), et rien ne doit être rejeté, pourvu qu’on le prenne avec Actions de grâces, parce que tout est sanctifié par la Parole d’Élohim (c’est la Parole de la loi qui nous guide dans nos actions afin qu’elles soient saintes) et par la prière ».

Jean 17 :17 : « Sanctifie-les par ta vérité : ta Parole est la vérité ».Lorsque le Messie témoignait de la Parole d’Élohim donnée à l’homme, il parlait de la Thora et plus spécifiquement du Pentateuque (les 5 premiers livres de la Bible), qui sont les lois données à l’homme, la vérité qui nous enseigne la marche à suivre dans nos vies.

Paul nous dit que la vérité sous l’action du Saint-Esprit produit la vérité, la vie.

Éphésiens 4 :24 : « … à revêtir l’homme nouveau créé selon Élohim dans une justice et une sainteté que produit la vérité ».C’est-à-dire que produit la Parole et ici la Parole pour eux était l’Ancien Testament.

Lorsque Paul écrit dans 1 Timothée 4 :5 : « … tout est sanctifié par la Parole d’Élohim et par la prière» que veut-il dire ?Que vous pouvez continuer à vivre comme des païens au sujet de l’impiété, de l’impureté et de leur mauvaise foi au sujet de la nourriture ?Bien sûr que non.Dans Éphésiens 4 :17 il est dit : « … vous ne devez plus marcher comme les païens ».Voilà ce que Paul pensait et enseignait.La vérité vous sanctifie si vous la suivez.

La prière du Messie dans Jean 17 :17 est efficace pour votre salut si vous la mettez en pratique.C’est d’ailleurs pourquoi Paul a écrit dans Romains 2 :13 que ce n’est pas ceux qui écoutent la loi qui sont justes devant Élohim, mais ce sont ceux qui la mettent en pratique qui seront justifiés.La prière est comme un rachat afin que vous receviez la dose nécessaire d’Esprit Saint pour vous éclairer sur la vérité, comment elle doit agir dans votre vie.« Ta Parole est la vérité » dit Yeshua.« Ta loi est la vérité » nous révèle la Thora dans Psaume 119 :141.Lévitique 11 et Deutéronome 14 nous montrent quelles viandes sont sanctifiées pour nous et donc propres à la consommation humaine.

Sous l’inspiration de satan, la phrase « tout est sanctifié par la parole et la prière » devient, dans le coeur des païens, la possibilité d’une incantation pour transformer l’araignée, le scorpion, le serpent et le porc, en viandes pures.Mais vous devez être éclairés par la Bible elle-même.Satan la connaît.Lorsqu’il a tenté le Messie dans le désert (Matthieu 4 :1 à 10), il a choisi des passages de la Thora.Pas n’importe quoi !Il savait qu’ils sont puissance et autorité.Mais Yeshua ramenait le sens tordu que lui donnait satan par la lumière d’autres passages de la Thora.Je ferai donc comme mon Maître.« Tout est sanctifié par la parole » doit être mis en parallèle avec le passage lumière de Jean 17 :17 : « Sanctifie-les par ta vérité : ta parole est la vérité ».Encore une fois, de quelle parole parle le Messie ?« Ta loi est la vérité » dit la Bible au Psaume 119 :42.Yeshua parle de la loi qui est la vérité envoyée des cieux afin que l’on connaisse la volonté du Père dans nos agissements.Donc, « sanctifie-les par ta parole » signifie: apprends-leur à observer ta loi afin qu’ils soient saints dans leur conduite, qu’ils trouvent grâce devant toi.« Tout est sanctifié par ta parole » veut donc dire : la Parole, la loi, nous guident afin que toutes nos actions soient saintes.Commencez-vous à comprendre ce que veut dire « la parole qui sanctifie » ou encore « tout est sanctifié par la parole » ?

Il n’est pas question ici de manger des scorpions, des mouffettes ou des araignées et qu’ils deviennent purs, propres à la consommation par une incantation en disant : « Ahhh !Rends-les purs ».Bien au contraire : de posséder l’intelligence que la lumière donne, que la Parole du Créateur nous donne face à la nourriture.Est-il le Créateur ou ne l’est-il pas ?Et puisqu’il a créé toutes choses, puisqu’il nous a créés, n’aurez-vous pas foi dans son savoir et son amour lorsqu’il nous dit ce qui est bon et ce qui est mauvais ?

Le Messie a toujours suivi ces choses.Il était saint et il nous demande d’être saints aussi.

Luc 11 :11 à 13: « Quel est parmi vous le père qui donnera une pierre à son fils, s’il lui demande du pain ?Où, s’il demande un poisson, lui donnera-t-il un serpent au lieu d’un poisson ?Où, s’il demande un oeuf, lui donnera-t-il un scorpion ?Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants… ».

Alors que les méchants reconnaissent l’évidencede donner de bonnes choses, les chrétiens d’aujourd’hui ne reconnaissent pas leur droite de leur gauche au sujet de la nourriture.Comprenez : le Messie dit ici que donner un serpent ou un scorpion comme nourriture est tellement une chose considérée comme mauvaise que le Seigneur le donne comme évidence, comme preuve, que personne ne doit haïr son enfant en lui donnant ces choses.Vraiment, toute chair n’est pas bonne à manger.

2 Timothée 3 :14 à 16: « Toi, demeure dans les choses que tu as apprises, et reconnues certaines, sachant de qui tu les as apprises; dès ton enfance, tu connais les saintes lettres (cela nous situe déjà dans l’enfance de Timothée; il n’y avait pas le Nouveau Testament, il connaissait les saintes lettres, la Thora), qui peuvent te rendre sage à salut par la foi en Yeshua, le Messie.Toute Écriture est inspirée d’Élohim, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice (l’homme juste marche selon les lois de la Thora) afin que l’homme d’Élohim soit accompli et propre à toute bonne oeuvre ».

La Thora peut nous rendre sages à salut.Puissiez vous être éclairés et que votre coeur soit affermi dans la vérité pour vivre la véritable repentance et marcher dans la sainteté.

Ésaïe 66 :15-17 : « Car voici, l’Éternel arrive dans un feu (c’est Yeshua, l’empreinte du Créateur tout-puissant, qui arrive dans un feu), et ses chars sont comme un tourbillon;il convertit sa colère en un brasier, et ses menaces en flammes de feu.C’est par le feu que l’Éternel exerce ses jugements, c’est par son glaive qu’il châtie toute chair; et ceux que tuera l’Éternel seront en grand nombre (il y aura punition pour ceux qui sont rebelles, c’est une prophétie pour le futur).Ceux qui se sanctifient et se purifient dans les jardins (on parle ici de cultes; les gens pensent se purifier par leurs propres cultes et philosophies humaines.Le Maître leur reproche et va même plus loin), au milieu desquels ils vont un à un … ».Pour quoi vont-ils un à un ?Parce qu’il y a ici la prostitution à la déesse Astarté.Quelle est cette prostitution ?Pour ceux qui veulent entendre, la Bible se révèle !

Allons voir dans 2 Rois 23 :6 : « Il sortit de la maison de l’Éternel l’idole d’Astarté ».Au verset 7 : « Il abattit les maisons des prostituées qui étaient dans la maison de l’Éternel (ce sont les déesses prostituées d’Astarté), et où les femmes tissaient des tentes pour Astarté ».Les femmes idolâtres, tissaient des tentes pour que les prostituées déesses satisfassent la sexualité des hommes qui allaient dans ce culte et c’est pourquoi ils y allaient un à un.

Reprenons Esaïe 66 :17 « … qui mangent de la chair de porc, des choses abominables et des souris, tous ceux-là périront, dit l’Éternel ».N’oubliez pas que c’est une parole prophétique pour le retour du Messie.Tous ceux qui vivent l’idolâtrie et qui continuent à manger des choses impures, qui ne soucient pas, vont périr dit l’Éternel, car je connais leurs oeuvres et leurs pensées.Ils ne veulent pas servir Élohim, ils servent leur propre ventre, les hommes se servent entre eux.Voilà ce qu’ils font.

Au verset 18 : « Je connais leurs oeuvres… ».Ils aiment les religions qui idolâtrent la création et leur propre vie.Le Maître le sait.

Aujourd’hui, les gens sont outrés d’un culte de prostitution.Ils disent : « cela n’a aucun sens » !Mais le Créateur reproche autant la nourriture abominable que le culte de prostitution.C’est autant une rébellion.Et ceux qui s’appellent « chrétiens » ne s’en soucient pas du tout.Ils ne connaissent pas le véritable Élohim, le Père.Ils rejettent la soumission de Yeshua et sa façon d’agir.Quelle est donc la façon d’agir de notre Maître Yeshua, notre exemple ?

Prenez Jean 6 :38 : « …car je suis descendu du ciel pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé ».Le Maître fait la volonté de Yahvé, le Père, et nous devons l’imiter, marcher dans la sainteté demandée.

1 Corinthiens 11 :1 : Paul dit : « Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même du Messie ».

1 Thessaloniciens 1 :6 : « Et vous-mêmes, vous avez été mes imitateurs et ceux du Seigneur … ».

Et soyez assurés que notre Seigneur vivait les lois de la Thora.Il vivait saintement et il mangeait les choses qui étaient saintes aussi et Paul enseignait les mêmes choses.Cependant, les « chrétiens » aujourd’hui préfèrent imiter les païens dans leurs cultes et dans leur nourriture même s’il n’y a plus de déesse prostituée.Le culte d’Astarté est toujours bien vivant et protégé par ceux qui se disent « chrétiens ».Les lapins et les oeufs sont les symboles de fertilité de cette déesse et vous les faites en chocolat et vous donnez tout ce paganisme à vos enfants et leur joie n’est pas de vivre les choses de la Bible mais de vivre le paganisme qui se vivait anciennement.Vos grands-parents le faisaient, vos parents le faisaient, vous le faites et vos enfants le feront également pour leurs enfants.Cela se fait depuis des milliers d’années.Ils irritent l’Éternel et ne veulent pas connaître la véritable repentance.La nourriture impure fait partie de leurs cultes puisqu’ils enseignent des passages bibliques qu’ils ont tordus pour protéger cette rébellion à la volonté d’Élohim, le Père.

Esaïe 65 :2-7 : « J’ai tendu mes mains tous les jours vers un peuple rebelle, qui marche dans une voie mauvaise, au gré de ses pensées; vers un peuple qui ne cesse de m’irriter en face (que font-ils pour l’irriter ?), sacrifiant dans les jardins (c’est encore un culte païen), et brûlant de l’encens sur les briques (c’est encore la religion idolâtre) : qui fait des sépulcres sa demeure, et passe la nuit dans les cavernes (dans le culte de Mithra, pour l’honorer, on faisait les cultes dans les cavernes, et le 25 décembre, Mithra naissait et ces gens païens se réunissaient pour fêter la naissance de leur dieu), mangeant de la chair de porc, et ayant dans ses vases des mets impurs; … ».Est-ce que vos coutumes chrétiennes ressemblent à cela aujourd’hui ?Et les gens qui enseignent ces choses, que ce soit des prêtres ou pasteurs, disent lorsque nous leur parlons de la sainteté biblique : « Oh !Retire-toi, ne m’approche pas, car je suis saint !  Par mes traditions, par mes philosophies et par ce que je vis, le Créateur m’a sanctifié, retire-toi ! ».C’est ce qu’ils disaient anciennement et c’est ce que les religions idolâtres disent encore aujourd’hui.

Maintenant, que dit le Créateur ?« De pareilles choses, c’est une fumée dans mes narines (c’est ce qui le choque et c’est pourquoi il sera en colère à son retour), c’est un feu qui brûle toujours.Voici ce que j’ai résolu par-devers moi : loin de me taire, je leur ferai porter la peine, oui, je leur ferai porter la peine de vos crimes, dit l’Éternel (le Maître dit que c’est un crime, que ce soit au niveau des cultes ou de la nourriture), et des crimes de vos pères, qui ont brûlé de l’encens sur les montagnes, et qui m’ont outragé sur les collines (c’est-à-dire qu’ils ont gardé les dates de cultes et les choses du paganisme ancien, et ce, jusqu’à aujourd’hui)… ».Ils ont servi un autre maître au lieu de servir le Maître Créateur enseigné dans la Bible.

Les doctrines de démons ont appris à l’homme à manger des choses abominables aux yeux du Créateur.À qui pensez-vous rendre grâce lorsque vous mangez du porc ?La Parole prophétique nous révèle que le Seigneur punira ceux qui sont rebelles au niveau du culte et de la nourriture.Le Maître veut que ceux, qui seront dans son Royaume, vivent en harmonie avec sa volonté.Il ne veut pas de rebelles.C’est aujourd’hui que vous devez démontrer votre soumission et non lorsque le Messie reviendra.Aujourd’hui !

1 Timothée 4 :13 : « Jusqu’à ce que je vienne, applique-toi à la lecture, à l’exhortation, à l’enseignement ».C’est à la lecture de quoi, à l’enseignement de quoi ?De la Thora bien sûr, le Nouveau Testament n’existait pas.

1 Timothée 4 :16 : « Veille sur toi-même et sur ton enseignement; persévère dans ces choses, car, en agissant ainsi, tu te sauveras toi-même, et tu sauveras ceux qui t’écoutent ».Si ceux qui écoutent la loi inscrite de la Thora, se repentent, ils seront sauvés grâce à la porte qu’ouvre le Messie Yeshua par son sang versé.

Nous avons vu plus tôt dans 1 Pierre 1 :2 que ceux qui sont vraiment sanctifiés auront droit à l’aspersion du sang du Messie.Les autres qui refusent la repentance demeurent rebelles avec les païens de ce monde.La repentance est la première part exigée pour nous.

Jean 8 :11 : « Elle répondit : non, Seigneur.Et Yeshua lui dit : je ne te condamne pas non plus : va, et ne pèche plus ».Le Seigneur ouvre la porte, il a payé.« Je ne te condamne pas », c’est gratuit.Puis le Maître nous donne l’exigence pour avoir droit à son Royaume : ne transgresse plus la loi qui a été donnée à Moïse, c’est-à-dire, ne pèche plus.

Nous irons chercher un peu plus loin nos raisonnements et non pas uniquement dans un seul verset, afin de comprendre de quoi parle l’apôtre et afin de nous éclairer.Romains 13 :10 : « L’amour ne fait point de mal au prochain : l’amour est donc l’accomplissement de la loi ».Du verset 8 au verset 10, nous voyons comment l’apôtre Paul témoigne de ce qu’est la loi et comment elle est enchassée avec l’amour.Vous pouvez également voir que son Maître Yeshua a témoigné dans Matthieu 7 au verset 12 lorsqu’il a dit qu’aimez son prochain comme soi-même, s’était accomplir la loi.Donc, Paul parle de la loi.

Au verset 13 il dit : « Marchons honnêtement (donc, l’honnêteté est de suivre la loi, la vérité.Soyons conséquents avec ce que Paul dit), comme en plein jour, loin des excès et de l’ivrognerie, de la luxure et de l’impudicité, des querelles et des jalousies (Paul parle de la loi, ceux qui brisent la loi).Mais revêtez-vous du Seigneur Yeshua le Messie, et n’ayez pas soin de la chair pour en satisfaire les convoitises ».

Donc, nous arrivons au chapitre 14, verset 1 : « Faites accueil à celui qui est faible dans la foi (ils sont faibles dans leurs croyances de la Thora), et ne discutez pas sur les opinions (c’est-à-dire, laissez le temps à l’Esprit Saint de les convaincre) .Tel croit pouvoir manger de tout (c’est-à-dire selon ce qu’instruit la loi.Il parle de la loi, que nous sommes guidés par elle) : tel autre, qui est faible, ne mange que des légumes (il parle du végétarien qui manque de foi dans la Parole.Lévitique 11 et Deutéronome 14 ne le convainc pas.Pas encore !Mais il dit : « laissez-lui le temps »).

Aux versets 5 et 6 : « Tel fait une distinction entre les jours; tel autre les estime tous égaux.Que chacun ait en son esprit une pleine conviction.Celui qui distingue entre les jours agit ainsi pour le Seigneur.Celui qui mange, c’est pour le Seigneur qu’il mange (vous voyez ici qu’on ne parle pas du shabbat ni des fêtes de l’Éternel mais on met en corrélation les jours et la nourriture.On parle de prendre de la nourriture selon certains jours et il dit :), car il rend grâces à Élohim; celui qui ne mange pas (c’est-à-dire qui jeûne pendant certains jours), c’est pour le Seigneur qu’il ne mange pas (celui qui distingue certains jours pour jeûner, que ce soit un jeûne complet ou un demi-jeûne), et il rend grâces à Élohim ».Est-ce que Paul ici va nous dire que par sa mort, Yeshua nous a dit que nous n’avons plus à vivre le shabbat ou vivre les jours ?Non, il ne parle pas de ça.Est-ce qu’il dit qu’Élohim distingue entre certains jours ou bien qu’Il estime tous les jours égaux ?Non.Le verset nous dit : tel (c’est-à-dire un homme), fait une distinction entre les jours.La Parole nous révèle que ce sont les hommes qui voyaient une différence et non pas ce qu’Élohim avait dit.On parle ici de la nourriture que les hommes mangeaient dans certains jours et non pas d’abolir certains jours.

Paul avertit les saints de ne pas juger à cause des différentes opinions au sujet des choix que les gens faisaient sur les jeûnes et les demi-jeûnes.Paulécrivait aux convertis de Rome, les juifs comme les gentils, et il leur recommandait d’accepter les faibles dans la foi et de ne pas discuter des détails avec eux ni de les juger.Certains gentils récemment convertis étaient faibles et étaient toujours végétariens et refusaient de manger des viandes pour diverses raisons.Les raisons pour lesquelles ils refusaient de manger des viandes sont expliquées dans 1 Corinthiens 8.Je vous ai donné quelques raisons auparavant, mais il y en avait d’autres aussi.La majorité des viandes vendues dans les différents marchés étaient souvent offertes aux idoles dans les temps païens.Donc, certains étaient conscients de ce fait et mangeaient ces viandes comme étant sacrifiées aux idoles.Et, leurs consciences, qui étaient faibles, en étaient souillées.Mais, ce n’est pas un aliment qui nous rapproche d’Élohim.Si nous en mangeons, nous n’avons rien de plus dit Paul, et si nous n’en mangeons pas, nous n’avons rien de moins.Mais on parle ici des aliments purs évidemment.Certains convertis de Rome étaient des gentils qui venaient d’abandonner l’idolâtrie.Ils étaient toujours superstitieux et ils croyaient toujours que les idoles avaient souillé la viande et ils y voyaient une puissance, comme ils avaient imaginé pour les scapulaires.Pour eux, il y avait une puissance dans les scapulaires, il y avait une puissance dans la viande, il y avait quelque chose que ces dieux-là avaient fait.Alors, ils se voyaient comme souillés et ils pensaient qu’ils se rapprochaient du vrai Élohim s’ils mangeaient cette viande au même titre que s’ils avaient portés des scapulaires.Mais Paul leur explique que ce n’est pas vrai, que c’est faux.

Maintenant, je veux ouvrir une parenthèse au sujet de ce que l’on appelle la nourriture casher.Il y a peu de temps, dans le journal « La Presse », un éditorial montréalais, une journaliste s’est fait engager quelques jours dans une boulangerie juive hassidique.Ces gens font ce qu’ils appellent un pain casher.Ils exigent que le fourneau soit allumé par un juif.Elle relate qu’une nuit, un non-juif a commis l’erreur d’allumer le fourneau pour faire cuire le pain.Le propriétaire a tellement été outré qu’il a jeté toute la fournée de pains.Ces pains étaient pourtant faits avec les bons ingrédients et avec la bonne recette, mais ils devenaient immangeables, impurs, car un non-juif, un impur, avait osé allumer le four pour le faire cuire.L’apôtre Paul aurait été outré, lui qui a enseigné que l’on pouvait manger de la viande pure même si elle était sacrifiée dans les temples païens.Sacrifiée et préparée par des païens.Si Paul était ici, il lutterait contre l’étiquette casher, elle est péjorative vis-à-vis des non-juifs qui se sont repentis et qui mangent de la nourriture pure.Si vous êtes un juif qui vend des marinades, elles sont casher.Si vous êtes un non-juif qui vend le même genre de marinades, elles sont impures.Mais ce n’est pas biblique.

1 Corinthiens 8 :4, Paul dit : « Pour ce qui est donc de manger des viandes sacrifiées aux idoles, nous savons qu’il n’y a point d’idole dans le monde, et qu’il n’y a qu’un seul Élohim ».Il clarifie les choses.

Au verset 7 : « Mais cette connaissance n’est pas chez tous.Quelques-uns, d’après la manière dont ils envisagent encore l’idole, mangent de ces viandes comme étant sacrifiées aux idoles, et leur conscience, qui est faible, en est souillée (ils se croient comme avec un scapulaire).Ce n’est pas un aliment qui nous rapproche d’Élohim : si nous en mangeons, nous n’avons rien de plus; si nous n’en mangeons pas, nous n’avons rien de moins ».

Le problème n’était pas de manger la viande qui était pure, mais bien l’idolâtrie qui y était reliée.

Comme je le disais plus haut, il n’est pas biblique que si un juif prépare la nourriture pure, elle est casher, mais que si un non-juif prépare la même nourriture pure, elle n’est pas casher.Ce n’est pas ce qu’enseignait l’apôtre Paul.

Éphésiens 3 :3 : « C’est par révélation que j’ai eu connaissance du mystère sur lequel je viens d’écrire en peu de mots ».  Les gens qui croient en la nourriture casher n’ont pas eu la révélation qu’a eue l’apôtre Paul.

Au verset 6 : « Ce mystère, c’est que les païens sont cohéritiers, forment un même corps, et participent à la même promesse en Yeshua le Messie par l’Évangile… »

Chapitre 2, verset 19 : « Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors, mais vous êtes concitoyens des saints (de ceux qui sont considérés purs, saints), gens de la maison d’Élohim ».

Voilà !Si vous préparez la nourriture, je vous assure qu’elle est pure pourvu qu’elle le soit selon les directives bibliques.

Maintenant, j’aimerais revenir à Romains 14 :5 et 6.Quels étaient donc ces jours auxquels Paul faisait référence ?Pourquoi a t-il brisé le fil de sa pensée avec les viandes ?La réponse se trouve dans quelques phrases : « tel fait une distinction entre les jours ».Vous devez garder cela en tête.Il dit : « celui qui ne mange pas, c’est pour le Seigneur qu’il ne mange pas », donc c’est vraiment à propos des jeûnes et des demi-jeûnes, selon certains jours.Aussi, il y avait des gens qui étaient faibles, convertis depuis peu.Ils étaient fragiles, ils s’abstenaient de certains mets dans certains jours particuliers et d’autres faisaient des demi-jeûnes dans d’autres jours précis.D’autres faisaient des jeûnes complets et d’autres n’en faisaient pas du tout.À cette époque, les juifs ne s’entendaient pas non plus.Nous voyons dans Luc 18 :12 que beaucoup faisaient des demi-jeûnes deux fois par semaine, et d’autres jeûnaient le 5e et le 7e mois comme nous le voyons dans Zacharie 7 :4 et 5.Les juifs ne s’entendaient donc pas là-dessus et les gentils convertis ne s’accordaient pas non plus, à savoir quand, quel jour et comment.La congrégation était divisée et Paul voulait régler ces choses.Il leur demandait de ne pas discuter les opinions.C’est vraiment une relation personnelle entre Élohim et nous.Nous le voyons dans Matthieu 6 au verset 16 à 18 : « Lorsque vous jeûnez, ne prenez pas un air triste, comme les hypocrites, qui se rendent le visage tout défait, pour montrer aux hommes qu’ils jeûnent.Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense.Mais quand tu jeûnes, parfumes ta tête et laves ton visage, afin de ne pas montrer aux hommes que tu jeûnes, mais à ton Père qui est là dans le lieu secret : et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra ».C’est un sujet d’abstinence et non pas d’abolir le shabbat ou non.Ce n’était pas la question, mais l’ennemi aime mélanger les choses et les sortir de leur contexte et enlever ce qui est vraiment saint.

Aux yeux d’Élohim, ce n’est pas la date du jeûne qui importe, mais l’attitude.Il y a cependant une date importante pour le jeûne et c’est le jour de l’expiation.Il nous le demande et nous devons le faire par obéissance.

Les églises protestantes ont suivi Rome sur beaucoup de points au lieu de suivre la Parole.C’est pourquoi il y a beaucoup de mélange à ce propos.Cependant, beaucoup d’érudits protestants, au début de la réforme, connaissaient ce qui en était pour le shabbat et même Martin Luther était très éclairé à ce sujet.Il a écrit de Carl Stadt, l’un des seuls qui étaient contre l’observance du dimanche : « s’il était allé plus loin dans ses écrits sur le shabbat, le dimanche aurait cédé sa priorité et le shabbat, c’est-à-dire le samedi, serait observé comme jour saint1.Cependant, Luther n’a pas su tenir la vérité à ce sujet.Ceux qui le soutenaient ne l’auraient plus soutenu.Il a préféré son statut et le soutien des hommes plutôt que de marcher dans la vérité.Il a donc écrit : « Pour éviter des perturbations inutiles que cela occasionnerait, on continuerait à observer le dimanche2.Et les protestants ont continué à vivre dans l’impiété et à l’impiété s’est associée la nourriture impure, et ces choses ont continué dans l’Église.

Les végétariens soutenaient que toute viande était impropre à la consommation.Paul rectifie cette conception en disant aux chrétiens qu’aucune des viandes pures qu’Élohim avait créées et prises avec Action de grâce ne devait être rejetée.Cependant, Paulprécise aussi qu’il est mauvais pour un végétarien s’il entretient des doutes à ce sujet, et si ces doutes-là troublent sa conscience de consommer de la viande même pure..Dans Romains 14 :14 : Paul dit : « Je sais, et je suis persuadé par le Seigneur Yeshua que rien n’est impur en soi, et qu’une chose n’est impure que pour celui qui la croit impure ».Sauf que, pour le végétarien, la chose devient impure parce qu’il la croit impure, il n’est pas encore convaincu.C’est pour cela que Paul parle en ce sens.

Au verset 20, Paul ajoute : « Pour un aliment, ne détruis pas l’oeuvre d’Élohim.À la vérité toutes choses sont pures (c’est-à-dire toutes les choses qu’Élohim a sanctifiées et nous a données comme pures); mais il est mal à l’homme, quand il mange, de devenir une pierre d’achoppement (pour ces végétariens qui étaient fragiles).Il est bien de ne pas manger de viande, de ne pas boire de vin, et de s’abstenir de ce qui peut être pour ton frère une occasion de chute, de scandale ou de faiblesse (pour des nés de nouveau qui sont incertains) ».Paul ne recommande aucunement de manger des viandes impures, il nous instruit seulement de ne pas manger des viandes pures en présence d’un frère végétarien, si cela peut être pour lui une occasion de chute, jusqu’à ce qu’il comprenne.On parle ici d’un frère pas de n’importe lequel végétarien, cela veut dire de ne pas être troublé si vous êtes dans un restaurant.Vous pouvez manger de la viande même s’il y a des végétariens.Vous devez conserver un équilibre dans ces choses.

Comme déjà relaté ci-dessus, la viande pure, même offerte aux idoles, n’est pas souillée.Vous devez comprendre ces choses.Mais pour celui qui croit que, comme pour un scapulaire, elle porte le signe de démon, alors oui, la personne à ce moment doit s’abstenir.C’est pour cela qu’il donne ces avertissements, mais non pas pour notre propre conscience, mais plutôt pour celle des autres.

Il dit : « Je sais, et je suis persuadé par le Seigneur Yeshua que rien n’est impur en soi, et qu’une chose n’est impure que pour celui qui la croit impure ».C’est ce que cela veut dire.

Nous allons revenir à Lévitique 11 pour quelques détails intéressants.Au verset 9, Élohim dit : « Voici les animaux dont vous mangerez parmi tous ceux qui sont dans les eaux.Vous mangerez de tous ceux qui ont des nageoires et des écailles, et qui sont dans les eaux, soit dans les mers, soit dans les rivières.Au verset 12 : « Vous aurez en abomination tous ceux qui, dans les eaux, n’ont pas des nageoires et des écailles ».Les poissons purs, comme on peut le constater, se déplacent en nageant.Ceux qui sont impurs, sont les habitants des profondeurs, des prédateurs, des éboueurs.Voilà pourquoi ils sont impurs.Même les savants d’aujourd’hui reconnaissent ceux qui sont purs et impurs en ce sens là.

Un manuel de la U.S. Navy a commenté : « Tous les grands poissons dont la chair est toxique n’ont habituellement pas d’écailles.Mais à la place, ces poissons venimeux sont couverts de poils, de piquants, d’épines acérées, d’épines dorsales, ou sont enfermés dans une carapace osseuse.Certains ont une peau lisse, sans épine dorsale ni écailles.Ces gens savaient cela en ce temps-là, cela fait longtemps.Les anguilles se nourrissent pratiquement de tous types de nourritures mortes ou vivantes et sont considérées comme impures4.Ce ne sont pas des livres bibliques, mais ils le reconnaissent quand même.Le sang de l’anguille contient une substance toxique qui peut être dangereuse au contact avec les yeux ou les muqueuses5.

Malgré le fait que certains poissons soient considérés purs, nous devons malgré tout, les faire cuire adéquatement avant de les consommer sinon, nous pouvons être aux prises avec certains parasites et ténias.

Les crustacés qui n’ont ni nageoire, ni écaille, sont proscrits des lois bibliques alimentaires.Dans les livres savants de nos jours, nous retrouvons les mêmes indications.Le homard est un animal nécrophage, il se nourrit d’animaux morts et de débris et autres organismes tout comme les crabes qui sont considérés des éboueurs professionnels qui mangent presque tout.Le crabe préfère le poisson mort et il mangera tous types de charogne, de chair morte en décomposition et putréfaction6.Ces animaux ont tous été créés dans un but écologique très important.Ils sont, par nature, les collecteurs d’ordures et les éboueurs des fonds des lacs, des océans.Ils n’ont pas été créés pour servir de nourriture aux êtres humains.

Les palourdes, les huîtres, les moules, les coquilles St-Jacques, sont impropres à notre alimentation.En tant que mollusques filtreurs et sédentaires, ils filtrent de grandes quantités d’eau à l’aide de leurs branchies couvertes de mucus, lesquelles retiennent les particules nutritives.Les moules et les autres animaux qui se nourrissent de particules microscopiques sont les ultimes éboueurs de la mer7.Ces animaux filtreurs sont des aspirateurs du milieu aquatique et ils doivent purifier l’eau.

Maintenant, imaginez ce qui suit : des aspirateurs, des purificateurs, des filtreurs et des hottes de cuisine ont été inventés pour nos maisons afin d’y purifier l’air.Prendriez-vous tout ce qui y a été filtré et en feriez-vous une bonne sauce pour manger avec vos pâtes ?Évidemment, cela vous ferait réfléchir et vous diriez : « mais non ! ».Alors, vous vous devez tout autant de réfléchir lorsque vous consommez des huîtres et ce genre d’animaux, car c’est exactement ce qu’ils font.

L’Agence de sécurité sanitaire américaine (Food and drugs administration) a déclaré que les huîtres, les palourdes et les moules crues sont responsables de 85 % des maladies causées par la consommation des fruits de mer, et à raison.

Les lois bibliques concernant la diététique sont simples, rationnelles et pratiques.Le Maître les a clairement indiquées.Elles étaient existantes longtemps avant que les êtres humains ne découvrent les détails des maladies causées par les micro-organismes, le cycle de vie des parasites et l’écologie en général.Élohim les avait révélées dans les principes efficaces destinés à nous protéger et pour constater aussi notre obéissance malgré l’environnement hostile à sa Parole.Les gens vous diront, parce que vous refusez de manger des huîtres, du porc ou autres : « vous êtes fous ! ».Et pourtant non, vous êtes un des saints qui dites : « mon Maître est le Créateur, l’Élohim qui a donné la Parole biblique ».Voilà pourquoi vous faites ces choses.C’est votre sagesse et non pas une folie.

Puisque ces lois sont si logiques et bénéfiques pour l’humanité, d’où vient l’idée qu’elles auraient été abolies ?Pourquoi les chrétiens disent qu’elles sont abolies ?La réponse se trouve dans les interprétations.L’interprétation que l’on fait de la Parole.

Marc 7 :2 : (Au verset 1, on voit que ce sont les pharisiens et les scribes qui parlent) « Ils virent quelques-uns de ses disciples prendre leur repas avec des mains impures, c’est-à-dire, non lavées (c’est selon leur tradition.Ils disaient à ce moment ce qui était pur et impur, selon leur tradition).Or, les pharisiens et les juifs ne mangeaient pas sans s’être lavé soigneusement les mains, conformément à la tradition des anciens (on parle selon le judaïsme : ce peut être le Talmud ou le Midrash, mais ce n’est pas selon la Thora ou la loi d’Élohim.Voilà comment débute ce chapitre); et, quand ils reviennent de la place publique, ils ne mangent qu’après s’être purifiés.Ils ont encore beaucoup d’autres observances traditionnelles, comme le lavage des coupes, des cruches et des vases d’airain.Et les pharisiens et les scribes lui demandèrent : pourquoi tes disciples ne suivent-ils par la tradition des anciens (si vous êtes disciples de Yeshua, vous ne suivez pas la tradition du judaïsme, des anciens juifs, mais plutôt de la Thora), mais prennent-ils leurs repas avec des mains impures ? (Que répond le Seigneur ?).Yeshua leur répondit : hypocrites, Ésaïe a bien prophétisé sur vous, ainsi qu’il est écrit : ce peuple m’honore des lèvres, mais son coeur est éloigné de moi.C’est en vain qu’ils m’honorent, en donnant des préceptes qui sont des commandements d’hommes.Vous abandonnez le commandement d’Élohim, et vous observez la tradition des hommes.Il leur dit encore : vous anéantissez fort bien le commandement d’Élohim, pour garder votre tradition».

Au verset 14 : « Ensuite, ayant de nouveau appelé la foule à lui, il leur dit : écoutez-moi tous, et comprenez (le Messie va leur parler de la tradition, leur purification selon des lois humaines et non bibliques).Il n’est hors de l’homme rien qui, entrant en lui, puisse le souiller; mais ce qui sort de l’homme, c’est ce qui le souille (il dit ce n’est pas parce que tu te laves les mains que ton coeur est pur et ce n’est pas parce que tes mains sont sales que ton coeur est souillé) ».

Au verset 18 : « Il leur dit : vous aussi, êtes-vous donc sans intelligence ?Ne comprenez-vous pas que rien de ce qui du dehors entre dans l’homme ne peut le souiller ? (le Seigneur parle ici de toute nourriture que la Parole a déclarée pure, saine pour la consommation) ».Jean 17 :17 : « Sanctifie-les par ta Parole… » signifie de nous donner l’intelligence de marcher dans ce que sa Parole déclare saint.C’est tellement évident que Pierre, bien des années plus tard, ne mange pas de viandes impures.Donc, la leçon donnée ici ne parle pas de ce sujet.

Le Seigneur dit aux versets 21 et 22 : « Car c’est du dedans, c’est du coeur des hommes, que sortent les mauvaises pensées, les adultères, les impudicités, les meurtres, les vols, les cupidités, les méchancetés, la fraude, le dérèglement, le regard envieux, la calomnie, l’orgueil, la folie ».

Le problème n’était pas que les pharisiens mangeaient de la nourriture impure, mais bien qu’ils vivaient méchamment.Ils se croyaient saints par leurs traditions.Voilà ce que le Messie leur exposait.Voilà ce que nous devons comprendre.C’était une leçon en rapport aux traditions humaines qui, selon les dirigeants religieux, les rendaient saints.Ce n’était pas du tout d’abolir la loi concernant la nourriture.C’est pourquoi Pierre ne mangeait rien d’impur.Et c’est pourquoi Élohim punira ceux qui font ces choses lorsque Yeshua reviendra.

Le docteur Samuel Bacchiocchi écrit dans le livre « From shabbat to sunday (1997) » : « Les facteurs sociaux, politiques et religieux qui ont influencé les doctrines de l’Église au IIe siècle (les premiers apôtres étant morts), comme un nombre croissant entrait dans l’Église, il fallait faire face à un fort climat d’antisémitisme qui se répandait dans l’empire romain à cette époque, suite aux attaques des auteurs latins et grecs qui tournaient les coutumes juives en dérision ».

Afin de tenter de se créer une nouvelle identité, ils commencèrent à substituer de nouvelles coutumes empruntées pour la plupart à la culture païenne environnante aux pratiques bibliques dites juives.Cela incluait le remplacement du shabbat par le culte du dimanche, la Pâque par les pâques et très probablement, l’abolition des lois diététiques.Comme le fit remarquer Bacchiocchi, les premiers écrivains chrétiens développèrent des façons très originales d’interpréter les Écritures pour tenter d’établir un fondement biblique à leurs nouvelles pratiques.Ils cherchaient aussi à discréditer les pratiques juives décrites dans la Bible.

Esaïe 2 :2 et 3 : « Il arrivera, dans la suite des temps, que la montagne de la maison de l’Éternel (c’est-à-dire son gouvernement) sera fondée sur le sommet des montagnes (c’est-à-dire le gouvernement des hommes), qu’elle s’élèvera par-dessus les collines, et que toutes les nations y afflueront.Des peuples s’y rendront en foule, et diront : venez, et montons à la montagne de l’Éternel, à la maison de l’Élohim de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers.Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la Parole de l’Éternel ».

Les prophéties expliquent qu’après le retour du Messie, les nations viendront apprendre la loi à Jérusalem.Vous devez aujourd’hui l’apprendre et vous y soumettre.C’est ce qui doit se vivre, c’est ce qui se vivait et c’est ce qui se vivra bientôt au retour du Messie.

Dans une chronique santé du Journal de Montréal, le docteur en médecine chirurgien traumatologue, Ronald St-Denis, écrit à propos du choléra.Il dit : « C’est une bactérie vibrio-cholerae ou bacille virgule qui provoque le choléra, présente dans l’eau et dans les aliments contaminés comme les mollusques, les crustacés et les poissons crus ou qui ne sont pas suffisamment cuits.La bactérie s’introduit à l’intérieur du corps et une fois dans l’intestin, ne tarde pas à sévir.Souvent, quelques heures seulement lui suffisent pour provoquer la toxi-infection intestinale caractéristique de la maladie.

Comme vous pouvez le voir, c’est parce que les humains ont mangé ce qui est impur et qu’ils ont brisé les lois saintes au sujet de la nourriture qu’il y a une pareille malédiction de choléra à Haïti ou ailleurs.

Encore une fois, je parle à ceux qui acceptent que la Bible est la Parole du Créateur et qui ont reçu cette précieuse foi pour reconnaître que la bénédiction est reliée à l’obéissance de la Thora, comme l’Église primitive le croyait, et que la malédiction, à brève ou longue échéance, est pour ceux qui se moquent de ce qui est saint ou profane et de ce qui est pur ou impur.

2 Pierre 1 :1 : « Simon Pierre, serviteur et apôtre de Yeshua le Messie, à ceux qui ont reçu en partage une foi du même prix que la nôtre… ».

Voilà à qui parlait l’apôtre Pierre.Les seuls qui pouvaient le comprendre.Les seuls qui peuvent comprendre le message que je viens de vous exposer aujourd’hui, soit ceux qui ont reçu en partage cette foi en la Parole divine.

Ne perdez pas de vue que lorsque le Messie affirme, dans Marc 7, que ce n’est pas ce qui entre dans le ventre qui souille l’homme, les disciples, les juifs, sont conscients que le Maître ne parle pas de manger de la nourriture impure, comme le scorpion ou le porc, mais bien plutôt que la leçon est à propos des traditions humaines qui, pour les dirigeants religieux, avaient et ont encore une importance pour leur sanctification.Vous devez saisir ces choses.Ici, les pharisiens donnaient l’autorité à la tradition de se laver les mains pour être saints devant Élohim.Et rappelez-vous ce que leur a répondu le Messie : « Hypocrites ».

Après la résurrection du Messie et après avoir reçu le Saint-Esprit, les apôtres avaient bien compris la leçon et personne ne s’est imaginé pouvoir manger d’ animaux impurs.C’est pourquoi l’étonnement de Pierre dans Actes 10, mais la leçon de ce chapitre n’était pas non plus de dire que les aliments impurs devenaient purs, mais bien de faire savoir que ceux qui étaient élus parmi les gentils étaient aussi purs que les juifs.

N’oubliez pas : « Sanctifie-les par ta Parole » veut dire : Père, apprends-leur a observer ta loi afin qu’ils soient saints dans leur conduite.

« Tout est sanctifié par la Parole » veut donc dire : La Parole, la loi, nous guide afin que toute action soit sainte.

Donc, soyez saints comme Yeshua est saint, soyez des imitateurs d’Élohim, le Père.


1Extrait de « Against celestial prophets»

2Extrait de « The New Shaff-Herzog Encyclopedia of Religious Knowledges “Sunday” »

4Extrait de « Internationale wildlife Encyclopedia de 1990 »

5Extrait de « Encyclopedia of aquatic life de 1988 »

6Extrait de « Encyclopedia of Americana de 1996 et International wildlife encyclopedia »

7Extrait de « International wildlife encyclopedia de 1990 »