Écrit : Le rachat de nos frères?

Le rachat de nos frères?

Depuis quelques jours je lisais un volume en anglais, tout à fait intéressant, mais comme c’est de l’anglais j’y mets beaucoup plus de temps que pour un autre livre. Ce matin toutefois je me suis ennuyée de ma Bible de la Sainte Parole. Aussi intéressant que sois mon livre et même s’il s’agissait d’enseignements sur la Parole il s’est créé en moi une soif, un désir; lire Sa Parole à Lui et j’ai été abreuvée comme on peut s’y attendre en ouvrant notre bible.

Je vous partage le sujet de mes réflexions. J’ai ouvert là où j’en étais la dernière fois : II Chroniques. L’histoire des rois de Juda avec leurs bonnes œuvres et leurs folies.

Nous somme donc dans II Chron. 29

Ézéchias a marché la majeure partie de sa vie dans les voies de l’Éternel (c’est à la fin que cela s’est gâché pour ceux qui ne le connaîtrait pas)

Comme son père, Achaz, était un mauvais roi en Juda la première étape pour Ézéchias a été de convoquer les sacrificateurs et les lévites afin qu’ils purifient le Temple de tous les objets impurs, consacrés à d’autres dieux. II Chron. 29;3-19.

Une fois le Temple nettoyé on recommence à y offrir des sacrifices en l’honneur de YHWH.

En continuant notre lecture nous voyons au verset 24 que l’on amène le bouc expiatoire

« Les sacrificateurs les égorgèrent, et répandirent leur sang au pied de l’autel en expiation pour les péchés de tout Israël; car c’était pour TOUT Israël que le roi avait ordonné l’holocauste et le sacrifice d’expiation. »

Ézéchias était roi sur Juda et l’on peut considérer qu’il n’avait aucune responsabilité morale ou spirituelle par rapport à Israël. Depuis fort longtemps déjà, le royaume était divisé en deux, Juda et Israël, se battant parfois l’un contre l’autre et parfois s’alliant l’un à l’autre (pas toujours selon la volonté de l’Éternel non plus d’ailleurs)

Ici le roi offre un holocauste pour tout le pays, un sacrifice d’expiation. Je me suis demandée, à haute voix d’ailleurs, si ce sacrifice avait eu un impact pour Israël.

La réponse ne se fait guère attendre.

Le roi, ses chefs, et toute l’assemblée décident de célébrer la Pâque au 2e mois (comme il est permis en Nombres 10-11) puisque le temple n’était pas encore purifié pour le 1er mois. On y convoque aussi Israël

II Chron. 30 :6 « Les coureurs allèrent avec les lettres du roi et de ses chefs dans tout Israël et Juda. Et, d’après l’ordre du roi, ils dirent: Enfants d’Israël, revenez à l’Éternel, l’Élohim d’Abraham, d’Isaac et d’Israël, afin qu’il revienne à vous, reste échappé de la main des rois d’Assyrie. »

Une grande partie du peuple s’est moquée du message des coureurs qui appelait à la repentance et au retour d’Israël à son Élohim. Versets 7-10

Verset 13 : « Un peuple nombreux se réunit à Jérusalem pour célébrer la fête des pains sans levain au second mois: ce fut une immense assemblée. »

Verset 17- 20 : « Comme il y avait dans l’assemblée beaucoup de gens qui ne s’étaient pas sanctifiés, les Lévites se chargèrent d’immoler les victimes de la Pâque pour tous ceux qui n’étaient pas purs, afin de les consacrer à l’Éternel.

Car une grande partie du peuple, beaucoup de ceux d’Éphraïm, de Manassé, d’Issacar et de Zabulon, ne s’étaient pas purifiés, et ils mangèrent la Pâque sans se conformer à ce qui est écrit. Mais Ézéchias pria pour eux, en disant: Veuille l’Éternel, qui est bon, pardonner à tous ceux qui ont appliqué leur coeur à chercher Élohim, l’Éternel, l’Élohim de leurs pères, quoiqu’ils n’aient pas pratiqué la sainte purification!

L’Éternel exauça Ézéchias, et il pardonna au peuple. »

Résumons : Un roi obéissant à l’Éternel offre un sacrifice d’expiation pour TOUT le peuple d’Israël. Il convoque toutes les tribus à célébrer la Pâque. La majeure partie ignore la sainte convocation et pourtant une partie répond positivement et se présente pour chercher la face de l’Éternel.

Parce que cet homme est obéissant, l’Éternel reçoit favorablement le sacrifice d’expiation. Cela permet, ensuite, spirituellement, que l’Esprit de notre Seigneur touche le cœur de gens d’Israël qui ne sont plus enseignés depuis longtemps dans les lois de Moïse. Depuis tellement longtemps, en fait, qu’ils ignorent les lois de la purification. C’est toujours l’obéissance du roi Ézéchias qui permet, que sa prière soit exaucée et qu’Élohim pardonne sa faute au peuple.

C’est l’Éternel qui décide qui Il appelle, c’est par le Sang de Yashua Ha’Mashia que la chose est possible et que nous pouvons nous approcher de notre Père parce qu’Il (Yashua) a été le bouc expiatoire sacrifié pour nous.

Nos prières et notre obéissance revêtent une grande importance pour le salut de nos frères qui sont appelés. Entre être appelé et entrer dans l’obéissance à la Parole il y a une grande différence et pour certains cela peut même sembler un fossé quasi infranchissable.

À l’instar du roi Ézéchias, qui a eu à cœur le sort de ses frères, nous devons aussi nous tenir à la brèche. Nous ne connaîtrons peut-être jamais l’impact de notre obéissance à la Torah mais c’est sans importance. Ce qui est certain c’est que cela contribue au salut de d’autres et que c’est de notre responsabilité.

II Tim. 3;16-17 « Toute Écriture est inspirée de YHWH, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme d’Élohim soit accompli et propre à toute bonne oeuvre. »

Comme toutes les leçons bibliques, l’histoire du roi Ézéchias, n’a pas été écrite inutilement.

Soyez tous pleinement bénis en Yashua Ha’Mashia

Julie

Les commentaires sont fermés.