Écrit : Directives aux gentils

Écrits : Directives aux Gentils

DIRECTIVES AUX GENTILS,

par Gilles Serviteur / Source : synthesebiblique.com

Nous allons parler aujourd’hui des directives qu’Élohim, le Maître, le Père, nous donne et comment nous devons nous sanctifier.

Esaïe 51 :4 : « Mon peuple (on parle ici d’Israël mais on parle aussi de l’Église car elle englobe les croyants, les élus que le Père appelle), sois attentif ! Ma nation, prête-moi l’oreille ! Car la loi sortira de moi, et j’établirai ma loi pour être la lumière des peuples ». La Bible nous apprend que la loi donnée à Moïse est la lumière pour les nations et voilà ce que le Maître, le Père, veut établir parmi les nations.

Jean 3 :19 à 21 : « Et ce jugement c’est que, la lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises (si leurs oeuvres sont mauvaises, c’est qu’elles sont pécheresses). Car quiconque fait le mal hait la lumière, et ne vient point à la lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées; mais celui qui agit selon la vérité (nous voyons dans Psaume 119 :142 : La loi est la vérité) vient à la lumière, afin que ses oeuvres soient manifestées, parce qu’elles sont faites en Élohim ». Elles sont faites dans le Créateur qui a donné sa loi pour nous éclairer. Nous voyons ici la synthèse de la loi. Nous voyons la synthèse de la Parole de vérité. Nous voyons que la synthèse biblique est venue parmi nous, dans la chair, en Yeshua Ha Massiah. Il est venu dans la sainteté. Il a témoigné de la vérité, de la sainteté du Père qu’il nous a annoncé par Moïse et comment marcher dans la vérité. Si vous vous éloignez de ce qu’il a annoncé, c’est que vous préférez marcher dans le mensonge.

Actes 22 :3 : « Je (Paul) suis juif, né à Tarse en Cilicie; mais j’ai été élevé dans cette ville-ci, et instruit aux pieds de Gamaliel dans la connaissance exacte de la loi… » Paul a appris l’exacte connaissance de la loi, c’est-à-dire le Pentateuque, les cinq premiers livres de la Bible, sur lesquels se sont appuyés tous les prophètes et tous les apôtres bibliques. Et cette connaissance, poussée par l’Esprit de Yahvé, produit des fruits d’amour.

Matthieu 7 :12. Le Messie témoigne de ces choses : « Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux (donc c’est l’amour : aime ton prochain comme toi-même), car c’est la loi et les prophètes (les prophètes qui ont enseigné la loi donnée à Moïse). Vous ne pouvez pas passer à côté de ces choses.

Actes 26 :15 à 18 : Paul dit : « Je répondis : Qui es-tu, Seigneur? Et le Seigneur dit: Je suis Yeshua que tu persécutes.  Mais lève-toi, et tiens-toi sur tes pieds; car je te suis apparu pour t’établir ministre et témoin des choses que tu as vues et de celles pour lesquelles je t’apparaîtrai.  Je t’ai choisi du milieu de ce peuple (les Juifs) et du milieu des païens, vers qui je t’envoie (le Créateur a permis que Paul ait la citoyenneté Romaine afin qu’il puisse librement circuler dans le monde païen), afin que tu leur ouvres les yeux, pour qu’ils passent des ténèbres à la lumière et de la puissance de satan à Élohim, pour qu’ils reçoivent, par la foi en moi, le pardon des péchés et l’héritage avec les sanctifiés (avec ceux que le Maître amène à la repentance, ceux qui cessent de transgresser la loi divine) ». Paul a appris l’exacte connaissance de ces choses. Paul était choisi pour révéler ce qu’est la lumière, c’est-à-dire les oracles d’Élohim, la Thora, pour enseigner aux hommes comment agir saintement et aussi ce que sont les ténèbres, les oracles païens qui vénèrent d’autres dieux et enseignent d’infâmes philosophies qui viennent jusqu’à nous. Paul a donc été choisi pour donner les directives saintes et salvatrices aux païens. Le Maître choisit des hommes ainsi afin qu’ils enseignent la vérité au peuple. Il le faisait anciennement parmi le peuple avec des prophètes et avec des enseignants, il le fait également dans l’Église.

Ézéchiel 44 :23-24 : « Ils enseigneront à mon peuple à distinguer ce qui est saint de ce qui est profane (comprenez : les apôtres enseignaient aussi ce qui était saint à l’Église), ils lui feront connaître la différence entre ce qui est impur et ce qui est pur (on parle ici de l’impureté, la profanation, de renoncer à l’impiété). Ils seront juges dans les contestations, et ils jugeront d’après mes lois (selon la justice biblique). Ils observeront aussi mes lois et mes ordonnances dans toutes mes fêtes, et ils sanctifieront mes shabbats (les fêtes et les shabbats sont la base de la piété dans l’Ancien comme dans le Nouveau Testament que vivaient les prophètes de l’Ancien qui enseignait comme vivaient les apôtres du Nouveau Testament et qu’ils enseignaient aussi. Ils faisaient connaître ces choses au peuple) ». Paul a été choisi du milieu du peuple qui a la Parole, pour différencier entre la lumière et les ténèbres, et donner la lumière aux païens.

Actes 17 :1-2 : « Paul et Silas passèrent par Amphipolis et Apollonie, et ils arrivèrent à Thessalonique, où les Juifs avaient une synagogue. Paul y entra, selon sa coutume. Pendant trois shabbats, il discuta avec eux, d’après les Écritures… (À ce moment-là, le Nouveau Testament n’existait pas, ils discutaient de la Thora et c’était sa coutume, le shabbat, d’enseigner d’après les Écritures saintes, d’enseigner d’après la Thora) ». Et l’on voit au verset 4 que : « Quelques-uns d’entre eux furent persuadés, et se joignirent à Paul et à Silas, ainsi qu’une grande multitude de Grecs (c’est-à-dire des païens) craignant Élohim, et beaucoup de femmes de qualité ». Les païens craignant Élohim, le Créateur, qui envoya ses paroles à une nation Israël, ils le reconnaissaient, se réunissaient avec les Juifs, le shabbat, pour entendre les directives de la loi, les oracles vivants que reçus Moïse pour nous, pour Israël, mais aussi pour l’Église d’aujourd’hui, pour les croyants, les élus en Yeshua, pour nous les donner. Vous voyez cela dans Actes 7 :38 : l’apôtre Paul dit que Moïse reçut les oracles vivants pour nous les donner, ce n’était pas pour les rejeter; c’était les directives afin que nous devenions saints. Moïse reçut le Pentateuque, les cinq premiers livres de la Bible, pour nous. Les apôtres, les anciens, et le Saint-Esprit, ont donné des directives à Paul, et ce dernier est le lien pour enseigner les païens.

Actes 15 :6 et 28 : « Les apôtres et les anciens se réunirent pour examiner cette affaire… ». Après avoir examiné, ils vont parler à Paul au verset 28 : « Car il a paru bon au Saint-Esprit et à nous de ne vous imposer d’autre charge que ce qui est nécessaire… ». Les directives nécessaires ont été données par trois fois et elles sont répétées dans les Actes, trois fois. Malheureusement, elles n’ont, pour ainsi dire, rien à voir avec les enseignements que nous recevons aujourd’hui dans la majorité des églises chrétiennes. Au verset 19, Paul dit : « C’est pourquoi, je suis d’avis qu’on ne crée pas des difficultés à ceux des païens qui se convertissent à Élohim… ». Vous devez remarquer ici que la question soulevée est le joug de la circoncision et du judaïsme que l’on voulait mettre sur les païens. Regardez dans Actes 15 :1 : « Quelques hommes, venus de la Judée, enseignaient les frères, en disant : si vous n’êtes circoncis selon le rite de Moïse, vous ne pouvez être sauvés ». Les Juifs liaient la tradition des pères, la tradition humaine que l’on nomme judaïsme, à la circoncision.

Découvrez ce que Paul dit à propos du judaïsme, découvrez ce qu’est réellement le judaïsme. Prenez Galates 1 :13: « Vous avez su, en effet, quelle était autrefois ma conduite dans le judaïsme… ». Au verset 14 : « …et comment j’étais plus avancé dans le judaïsme que beaucoup de ceux de mon âge et de ma nation étant animé d’un zèle excessif (pour quoi ? Pour le judaïsme) pour les traditions de mes pères. Le judaïsme était donc les traditions des Juifs.

Le Messie nous a parlé du judaïsme, il a parlé des traditions des pères. Que dit-il de cela ? Prenez Matthieu 15 :2-3. Les pharisiens sont arrivés avec le judaïsme et ont dit au Seigneur : « Pourquoi tes disciples transgressent-ils la tradition des anciens (donc le judaïsme) ?  Car ils ne se lavent pas les mains, quand ils prennent leurs repas. Il leur répondit : Et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement d’Élohim au profit de votre tradition ? (C’est-à-dire du judaïsme, et celui-ci abolit la lumière de la Thora au profit des traditions humaines) ». Voilà ce que le Maître disait et voilà ce que Paul reprochait aux Juifs, c’était de vivre des traditions humaines et non pas d’apporter la véritable lumière de la Thora. Notez dans Actes 15 :9 : « …il n’a fait aucune différence entre nous (c’est-à-dire les Juifs) et eux (c’est-à-dire les païens), ayant purifié leurs coeurs par la foi ». Un coeur pur c’est un coeur qui a cessé de pécher et si vous regardez dans 1 Jean 3 :4 : « le péché est la transgression de la loi », donc il a cessé de transgresser la loi donnée à Moïse. Demeurons bibliques. Pierre témoigne qu’à cause de leur croyance au Messie Yeshua qui est juif, les païens se sont soumis à la loi, ils se sont repentis. Ce qui est relatif au temple physique à Jérusalem, comme la circoncision physique, a été aboli. Mais la circoncision spirituelle, celle du coeur, englobant les Juifs et les païens qui sont soumis à la loi, est primordiale.

Comprenez ce que Paul enseignait et ce que satan a voulu enlever à l’Église. Prenez Romains 2 :26 « Si donc, l’incirconcis (celui qui est païen) observe les ordonnances de la loi (vous pouvez répéter après moi : si l’incirconcis, si le païen, si vous-même vous observez les ordonnances de la loi) son incirconcision ne sera-t-elle pas tenue pour circoncision ? (donc, c’est le circoncis de coeur qui accomplit la loi).  L’incirconcis de nature, qui accomplit la loi (c’est lui le chrétien véritable qui est circoncis de coeur, qui accomplit la loi), ne te condamnera-t-il pas toi qui la transgresses, tout en ayant la lettre de la loi et la circoncision ? Le Juif, ce n’est pas celui qui en a les dehors (c’est-à-dire celui que l’on voit); et la circoncision ce n’est pas celle qui est visible dans la chair, mais le Juif c’est celui qui l’est intérieurement; et la circoncision, c’est celle du coeur (c’est donc celui qui accomplit la loi, qu’il soit Juif ou païen. Si celui qui est juif se met à faire toutes sortes de traditions humaines, mais ne suit pas la loi d’amour du Maître, il n’est pas le Juif selon le Maître, il n’est pas circoncis de coeur), selon l’esprit et non selon la lettre (parce que la lettre dit aux Juifs d’aujourd’hui : vous êtes sauvés parce que vous êtes fils d’Abraham, alors que l’Évangile nous dit : vous êtes sauvés parce que vous êtes circoncis de coeur, vous vous êtes repentis et suivez la loi). La louange de ce Juif ne vient pas des hommes, mais d’Élohim (qui connaît tous les coeurs) ».

Plusieurs frères juifs enseignaient aux païens qu’ils devaient être circoncis, et par conséquent, qu’ils devaient suivre les traditions des pères. Le Midrash, le Talmud, la Mishna, leurs traditions humaines, sont des fardeaux qui deviennent astreignants, et Paul leur dit dans Actes 15 :10 « Maintenant donc, pourquoi tentez-vous Élohim, en mettant sur le cou des disciples un joug que ni nos pères ni nous n’avons pu porter ? » Comprenez que Paul ne parle pas de la sainte loi que nous devons suivre, sainte loi qui a été donnée dans la Thora, mais il parle du judaïsme, des traditions et des philosophies humaines qui ont été rajoutées à cela. Et comprenez : on ne tente pas Élohim parce que l’on ne vole pas, que l’on ne tue pas, que l’on ne ment pas, que l’on ne commet pas adultère ou parce que nous sommes zélés pour le shabbat. Non ! Ces choses sont demandées et elles plaisent à Élohim.

Vous verrez que ces choses plaisent à Élohim dans Romains 13 :8-9 et qu’elles n’ont pas été rejetées par l’apôtre Paul qui connaissait très bien la volonté du Maître. Il dit : « Ne devez rien à personne, si ce n’est de vous aimer les uns les autres (donc, il parle de l’amour et qu’il lie avec…) car celui qui aime les autres a accompli la loi (comprenez-vous ce que Paul vient de dire ici ? Et ce n’est pas n’importe quelle loi. Ce n’est pas la philosophie ou la tradition. Il dit…) En effet, les commandements : Tu ne commettras point d’adultère, tu ne tueras point, tu ne déroberas point, tu ne convoiteras point, et ceux qu’il peut encore y avoir (toute la loi des relations humaines), se résument dans cette parole : Tu aimeras ton prochain comme toi-même ». Lorsque le Messie dit : tu aimeras ton Créateur de toutes tes forces, il n’abolit pas la loi, il la résume. Et lorsqu’il dit : tu aimeras ton prochain comme toi-même, il n’abolit pas la loi qui a été donnée à Moïse, il la résume. Si vous tuez, si vous volez, vous marchez contre l’amour. C’est ce que Paul est en train de dire.

Vous comprenez qu’on tente Élohim de nous déchoir de la grâce, car, comme réponse à son appel, nous nous mettons à suivre des traditions et des commandements d’hommes. On ne tente pas Élohim en suivant la loi, au contraire, nous accomplissons l’amour. C’est ce qu’il aime. Dans Romains 13 :10 il dit : « L’amour ne fait point de mal au prochain; l’amour est donc l’accomplissement de la loi ». Voilà ce qui est enseigné par l’apôtre Paul et, demeurons bibliques, c’est la loi qui a été donnée à Moïse. L’apôtre Paul vient de le prouver ici.

Mais voici les commandements d’Élohim pour nous, les païens messianiques, inscrits dans cette lettre que les premiers apôtres et l’Esprit qui ne transgresse pas la loi parce que l’Esprit-Saint est appelé Saint parce qu’il appelle les gens à se repentir et à marcher dans la loi. Actes 15 :19 à 21: «  C’est pourquoi je suis d’avis qu’on ne crée pas de difficultés à ceux des païens qui se convertissent à Élohim, mais qu’on leur écrive de s’abstenir des souillures des idoles, de l’impudicité, des animaux étouffés et du sang. Car, depuis bien des générations, Moïse a dans chaque ville des gens qui le prêchent, puisqu’on le lit tous les jours de shabbat dans les synagogues ». Jacques ne veut absolument pas créer de difficultés aux païens qui se convertissent, mais il leur donne trois points primordiaux à observer et auxquels ils doivent se soumettre. Jacques donne ici la base de la volonté d’Élohim pour les païens.

Premièrement, il leur parle de l’impiété de ce monde duquel ils doivent se retirer. Deuxièmement, il leur parle de l’impureté de ce monde duquel ils doivent se retirer aussi et il parle de la question alimentaire, qui, dans la sainteté réclamée, doit être opposée aux coutumes de ce monde. C’est pour cela que quand vous suivez les préceptes bibliques, les gens vous trouvent bizarres. Puis, il note pour le reste de la loi, qu’elle est connue ou peut être connue par tous ceux qui craignent Élohim et ne veulent pas lui déplaire, puisqu’il l’a enseignée à Moïse et que ces paroles sont à travers le monde et qu’elles sont dans toutes vos Bibles.

Les directives reviennent aussi dans Actes 15 :28-29 : « Car il a paru bon au Saint-Esprit (le Saint-Esprit les a inspirés) et à nous (les dirigeants de l’Église primitive, celle-là même qui a écrit le Nouveau Testament) de ne vous imposer d’autre charge que ce qui est nécessaire… (Comprenez : c’est nécessaire pour prouver votre obéissance. Remarquez au verset 28 comment le Saint-Esprit et les apôtres ont mis une charge nécessaire aux païens. Aujourd’hui, les gens disent : oh, nous sommes libérés, libres ! Oui, mais vous avez un devoir : obéir au Maître, vous avez la liberté de servir le Maître Créateur par le Messie Yeshua. Vous avez cette charge et il vous l’a fait connaître là, il vous dit : elle est nécessaire pour prouver votre obéissance à Élohim et pour votre sanctification et pour votre salut), savoir, de vous abstenir des viandes sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de l’impudicité, choses contre lesquelles vous vous trouverez bien de vous tenir en garde ». Est-ce que vous vous tenez en garde contre les souillures des idoles, des viandes sacrifiées aux idoles, de tout ce qui touche l’idolâtrie ?

Si les dirigeants de la première Église, c’est-à-dire les premiers apôtres, étaient dans nos réunions, ils nous enseigneraient les lois de la Thora au sujet de l’idolâtrie, de la débauche et de la nourriture. Et, croyez-moi, ils ne seraient pas populaires dans nos grandes églises où les gens ne veulent pas obéir, mais être « confortables ». Surtout, ne les dérangez pas trop dans ce qu’ils ont « cru », ce serait trop difficile.

Jacques et les anciens redonnèrent des directives à l’apôtre Paul. Voyez Actes 21 :20 : « …Puis ils lui dirent : tu vois, frère, combien de milliers de Juifs ont cru, et tous sont zélés pour la loi… ». Vous pouvez le répéter dans votre esprit. Il dira : « Paul, tous sont zélés pour la loi » parce que c’était la preuve qu’ils avaient cru. C’est ça la véritable repentance. Au verset 24 « … afin que les juifs de Jérusalem sachent bien que Paul était aussi observateur de la loi ». Ils voulaient prouver que Paul était aussi observateur de la loi, c’était aussi la preuve qu’il avait cru, qu’il s’était repenti face au Créateur à cause de sa foi en Yeshua. Au verset 23, ils lui demandèrent de pourvoir aux besoins de quatre hommes qui avaient fait un voeu. Les dirigeants de l’Église primitive voulaient démontrer à tous que Paul croyait en Yeshua et cette preuve était sa repentance, c’est-à-dire qu’il était observateur de la loi. Et, gloire à Élohim, Paul a rejeté toutes traditions humaines provenant du paganisme ou du judaïsme afin d’enseigner la lumière pleine et pure de la Thora, en Yeshua. Puis au verset 25, ils diront : « À l’égard des païens qui ont cru, nous avons décidé et nous leur avons écrit qu’ils eussent à s’abstenir des viandes (et même dans certaines versions « des viandes impures ») sacrifiées aux idoles, du sang, des animaux étouffés, et de l’impudicité ».

1 Thessaloniciens 2 :13-14. Et les choses se firent ainsi au sein de l’Église primitive : « C’est pourquoi, nous rendons continuellement grâces à Élohim de ce qu’en recevant la Parole d’Élohim (c’est-à-dire la Thora, le Nouveau Testament n’existant pas) que nous vous avons fait entendre (ils ont fait entendre la Thora dans l’Église), vous l’avez reçue, non comme la parole des hommes, mais, ainsi qu’elle l’est véritablement, comme la Parole d’Élohim, qui agit en vous qui croyez. Car vous, frères, vous êtes devenus les imitateurs des Églises d’Élohim qui sont en Yeshua le Messie dans la Judée… ». Ces Églises étaient Juives, les Églises de Judée montraient l’exemple : elles prenaient garde aux idoles, au sang, aux animaux étouffés, à la débauche et ne péchaient pas puisque soumises à la loi. Ouvrons la porte biblique pour connaître ce que voulaient dire ces choses dans leur vie et, par extension, ce qu’elles veulent dire aujourd’hui dans nos vies. Ces choses étaient enseignées et prenaient place comme base spirituelle de la piété des premiers chrétiens juifs ou non.

Actes 18 :24 : « Un Juif, nommé Apollos, originaire d’Alexandrie, homme éloquent et versé dans les Écritures, vint à Éphèse. Il était instruit dans la voie du Seigneur (Apollos était un docteur de la loi), et, fervent d’esprit, il annonçait et enseignait avec exactitude ce qui concerne Yeshua, bien qu’il ne connût que le baptême de Jean.» Il ne connaissait même pas le baptême de l’Esprit-Saint. Donc, la voie du Seigneur où se déroule la vie chrétienne éclairée par les voies d’Élohim nous donne l’intelligence pour connaître la volonté d’Élohim. Le calendrier d’Élohim est une pierre angulaire pour soutenir et enligner le culte qui plaît à Élohim : le shabbat, la Pâque et les fêtes bibliques. Apollos connaissait et enseignait ces choses ainsi que la vérité au sujet des idoles, du sang, des animaux étouffés et de la débauche, car il avait étudié les oracles vivants, la loi que Yahvé avait donnée à Moïse pour nous, les croyants.

Tite 3 :13-14. L’apôtre Paul nous dit : « Aie soin de pourvoir au voyage de Zénas, le docteur de la loi, et d’Apollos, en sorte que rien ne leur manque (ils sont importants). Il faut que les nôtres aussi apprennent (Ils apprennent de qui ? Des docteurs de la loi. Pourquoi ? Pour pratiquer de bonnes oeuvres) à pratiquer de bonnes oeuvres, pour subvenir aux besoins pressants, afin qu’ils ne soient pas sans produire des fruits (qu’ils apprennent la loi d’amour au peuple afin qu’ils s’aiment entre eux. Les docteurs de la loi dans l’Église faisaient produire de bons fruits. Apollos et Zénas étaient des cadeaux d’Élohim pour éclairer les païens au sujet de la volonté d’Élohim : la loi, la Parole d’Élohim qui régit la vie des croyants) ».

L’idolâtrie et le culte idolâtre empêchent ceux qui lisent la Bible d’avoir accès à la compréhension de la parole des premiers apôtres. Et, par ricochet, à leur conversion au vrai Elohim, ils se convertissent à n’importe quoi, à n’importe quelle religion, mais pas à l’Élohim Créateur qui a donné la Bible.

1 Thessaloniciens 1 :9 : « Car on raconte, à notre sujet, quel accès nous avons eu auprès de vous (pourquoi ? Parce que les idoles, dans les coeurs, ferment l’accès, donc ils avaient enlevé les idoles païennes), et comment vous vous êtes convertis à Élohim, en abandonnant les idoles pour servir l’Élohim vivant et vrai… ’ On parle de servir par un culte : ils observaient les cultes païens, ils servaient les dieux païens et maintenant, ils étaient appelés à servir l’Élohim vivant par les véritables cultes bibliques. Et, notez comment il est question de cultes, ou bien vous servez les idoles ou bien vous servez Élohim; le Maître biblique, qui a donné toute la connaissance à Moïse.

La question de l’idolâtrie est le premier point que les apôtres soulèvent et avec raison. Les idoles, non déracinées dans le coeur des gens, ferment le chemin de la compréhension et de la sainteté. Vous n’irez pas plus loin. Dans 1 Thessaloniciens 1 :10, il est écrit que Yeshua, le Messie, nous délivre de la colère à venir parce que nous obéissons à la volonté d’Élohim et nous renonçons à l’impiété et à l’impureté. Si vous prenez Romains 1 :18 et 24, nous voyons que les humains sont livrés à l’impureté (verset 24) à cause de la colère d’Élohim face à leur impiété (verset 18). Parce que les hommes prennent le Nom et la Parole du Créateur mais ils continuent à vivre leur impiété et le Créateur ne leur envoie pas la puissance du Saint-Esprit pour qu’ils soient délivrés de l’impureté. Et le coeur de l’être humain ne change pas. Il a une forteresse d’orgueil qui le tient solidement lié à la pensée qu’il est beaucoup plus intelligent que les gens du passé. Mais la religion, comme la culture sociale, enseigne et protège les rites anciens idolâtres liés aux astres et à la mythologie. C’est tout ce que la société vit et tout ce que la majorité de ceux qui s’appellent « chrétiens » aujourd’hui, vit aussi. Ils vivent selon le calendrier païen et ces choses, je les enseigne aussi dans d’autres études, mais je n’irai pas plus loin aujourd’hui sur ce sujet.

Pourquoi croyez-vous que, par trois fois, les dirigeants de l’Église primitive prennent soin de nommer l’idolâtrie comme la première chose à enseigner afin que les chrétiens évitent ce piège ? La majorité chrétienne d’aujourd’hui ne veut pas toucher à la vérité parce qu’elle ne veut pas perdre son statut, ni son salaire. Ils agissent comme Aaron qui a fléchi les genoux devant les dieux païens et leurs cultes par crainte de la réaction du peuple et qui n’a pas voulu marcher dans la vérité qui avait été enseignée. Il venait de l’entendre de Moïse qui l’avait reçue de l’Éternel. Aujourd’hui, les dirigeants chrétiens font la même chose qu’Aaron.

Si Paul ou Silas traversaient l’Amérique ou l’Europe aujourd’hui, ils seraient traités d’hérétiques. Il n’y aurait pas une grande multitude craignant l’Élohim d’Israël et qui se soumettrait à sa volonté. Du moins, pas parmi ceux qui se nomment « chrétiens ».

Dans Actes 21 :25 et Actes 15 :28 et 29, Paul nous demande de nous abstenir du sang. Avez-vous entendu beaucoup de discours sur ce sujet-là ces dernières années ? Pourtant, il s’agit d’une des recommandations primordiales. Nous devons y comprendre quelque chose. Ce n’est pas parce que l’autruche se cache la tête devant le lion que le lion n’y est pas. Et même si nous n’aimerions pas entendre parler sur ce sujet, celui-ci demeure entier et présent pour tous ceux qui veulent servir leur Créateur, les autres s’en vont. Par contre, pour ceux qui veulent le servir, il met une coupe devant vous. Si vous voulez obéir ou non. La Parole d’Élohim traverse les ténèbres de l’ignorance humaine pour nous faire connaître la volonté du vrai et puissant Élohim, le Créateur Yahvé. Les premiers apôtres servaient Élohim en vérité, c’est-à-dire, selon les écrits de la Thora, la Parole d’Élohim. Pour eux, c’était la Parole, et pour nous, elle doit devenir aussi la Parole vivante. Elle doit nous enseigner. Et ceux qui ont passé trois ans avec le Messie lors de son ministère, vivaient et enseignaient ce qu’il a enseigné. La philosophie et la tradition humaine n’avaient aucune place dans leur vie et dans leurs cultes. Aussi, selon l’exemple de leur Maître Yeshua, ils enseignaient de vivre les principes et les lois bibliques.

2 Timothée 3 :16-17 : « Toute Écriture est inspirée d’Élohim (ici l’apôtre parle à Timothée de la Thora, de ce qui a été donné comme lois à Moïse pour nous montrer ce qui est bien et mal), et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice (dans la vérité), afin que l’homme d’Élohim soit accompli et propre à toute bonne oeuvre ». Voilà sur quoi les apôtres s’appuyaient. Voilà sur quoi l’apôtre Paul s’appuyait pour enseigner la Parole d’Élohim à l’Église Juive et païenne. Et lorsqu’il donne comme directives aux païens de ne pas boire du sang, ils témoignent de la Parole d’Élohim qu’ils ont entendue du Seigneur et qu’ils ont crue. Car le Seigneur témoignait la vérité de la Thora.

Lévitique 3 :17 : voyez où ils trouvèrent ces directives et où l’apôtre Paul a trouvé ces choses pour nous conseiller : « C’est ici une loi perpétuelle pour vos descendants, dans tous les lieux où vous habiterez : vous ne mangerez ni graisse ni sang ». Lévitique 17 :10 à 14 : « Si un homme de la maison d’Israël (aujourd’hui nous dirons l’Église) ou des étrangers qui séjournent au milieu d’eux mange du sang d’une espèce quelconque, je tournerai ma face contre celui qui mange le sang, et je le retrancherai du milieu de son peuple ». Vous devez obéir au Maître, que ce soit une question spirituelle ou physique. Physiquement, si vous prenez ces choses à la légère, le gras, le sang et toutes ces choses vont détruire votre estomac et votre santé. Spirituellement, vous désobéissez au Maître. Les apôtres ont dit nécessaire de suivre cette loi dans l’Église, car la Parole dit : « Car l’âme de la chair est dans le sang. Je vous l’ai donné sur l’autel (c’est le Créateur qui a fait le sang et qui nous a faits, il sait de quoi il parle, vous devez croire) afin qu’il servît d’expiation pour vos âmes, car c’est par l’âme que le sang fait l’expiation. C’est pourquoi j’ai dit aux enfants d’Israël : personne d’entre vous ne mangera du sang, et l’étranger qui séjourne au milieu de vous ne mangera pas du sang. Si quelqu’un des enfants d’Israël ou des étrangers qui séjournent au milieu d’eux prend à la chasse un animal ou un oiseau qui se mange (ayez l’intelligence de comprendre que la Parole parle des choses qui se mange selon Lévitique 11 et Deutéronome 14. Israël a appris et la première Église a appris selon la Thora, ils reconnaissaient ce qui se mangeait et ce qui ne se mangeait pas), il en versera le sang et le couvrira de poussière. Car l’âme de toute chair, c’est son sang, qui est en elle. C’est pourquoi j’ai dit aux enfants d’Israël : vous ne mangerez le sang d’aucune chair; car l’âme de toute chair, c’est son sang : quiconque en mangera sera retranché ». Les premiers apôtres, premiers dirigeants de l’Église, ont enseigné ces choses comme importantes devant les païens et ont dit : croyez la Parole, c’est la vérité, ne faites pas ces choses, souciez-vous de ce qui a été écrit dans la Parole.

Lévitique 7 :26-27 : « Vous ne mangerez point de sang, ni d’oiseau, ni de bétail, dans tous les lieux où vous habiterez. Celui qui mangera du sang d’une espèce quelconque, celui-là sera retranché de son peuple ». Voilà pourquoi l’Église y portait attention. Ils disaient au peuple : faites attention ! Car le Maître enseigne ces choses et déjà, il a enseigné ces choses à Noé comme nous le voyons en Genèse 9 :4 : « Seulement, vous ne mangerez point de chair avec son âme, avec son sang ». C’est toujours une directive dans l’Ancien comme dans le Nouveau-Testament. Personne ne peut dire : « vous ne pouvez trouver ces choses dans la Thora ». Non, nous vous enseignons selon la Thora, selon la vérité.

Deutéronome 12 :16 : « Seulement, vous ne mangerez pas le sang; tu le répandras sur la terre comme de l’eau ». Au verset 23 : « Seulement, garde-toi de manger le sang, car le sang, c’est l’âme; et tu ne mangeras pas l’âme avec la chair ». L’Église des gentils apprenait ces choses.

Les païens et nous-mêmes devons apprendre, nous devons l’apprendre aujourd’hui comme ils l’ont appris hier. Les églises paganisées ont rejeté les conseils des premiers apôtres. La vie est dans le sang, il est dangereux de le boire. Et la Bible nous interdit de le boire. La médecine peut aussi donner du sang impur. Mon avis est que vous devez éviter cette intrusion, mais je n’en fais pas un cheval de bataille, je donne un avis. Que l’Esprit-Saint vous donne d’êtres sages dans toutes vos décisions au cours de votre vie.

Lévitique 17 :3 nous dit que si nous prenons un animal qui se mange, nous devons en verser le sang. Si l’animal qui se mange n’est pas saigné, la viande devient impure. Le Maître nous a appris ces choses. Un animal étouffé et non saigné n’est pas comestible pour l’humain. C’est ce que les apôtres voulaient que nous enseignions aux païens. Parce qu’ils ne connaissaient pas ces choses, ils devaient, comme les Juifs, les connaître.

Le sang est aussi lié à autre chose. Lévitique 19 :26 : « Vous ne mangerez rien avec du sang ». Regardez bien la suite : « Vous n’observerez ni les serpents ni les nuages pour en tirer des pronostics ». La Parole lie ceux qui boivent le sang avec la sorcellerie, avec les rites païens. Ça se faisait dans le temps et malheureusement, ça se fait sûrement encore aujourd’hui. Vous ne devez pas faire comme les païens qui donnent une puissance au sang, mais qui est une rébellion devant Élohim qui nous dit de ne pas faire ces choses.

Ézéchiel 22 :26 : « Ses sacrificateurs violent ma loi et profanent mes sanctuaires (comment font-ils ?), ils ne distinguent pas ce qui est saint de ce qui est profane, ils ne font pas connaître la différence entre ce qui est impur et ce qui est pur, ils détournent les yeux de mes shabbat, et je suis profané au milieu d’eux ». La majorité aujourd’hui qui se dit « chrétienne » profane le Maître, l’Élohim d’Israël, qui a donné la Parole vivante. Ils ne reconnaissent pas ce qui est pur et impur, ce qui est profane et ce qui est saint.

Esaïe 65 :2 à 5 : « J’ai tendu mes mains tous les jours vers un peuple rebelle (il va expliquer pourquoi la rébellion, il va la montrer du doigt, vous devez comprendre), qui marche dans une voie mauvaise, au gré de ses pensées (que fait ce peuple ?); vers un peuple qui ne cesse de m’irriter en face, sacrifiant dans les jardins, et brûlant de l’encens sur les briques (on parle ici de religions idolâtres) : qui fait des sépulcres sa demeure, et passe la nuit dans les cavernes (si vous regardez l’histoire, les gens qui faisaient de l’idolâtrie dans les cavernes le faisaient souvent pour le mythe de Mithra et sa naissance qui était fêtée le 25 décembre, et tous ceux qui le fêtaient allaient le vénérer dans des cavernes et dans les antres de la terre. Voilà de quoi parle le prophète et voilà ce qu’ils mangeaient, car ils ne prenaient pas garde), mangeant de la chair de porc, et ayant dans ses vases des mets impurs… ». Est-ce que vous reconnaissez ces coutumes ? Est-ce que vos coutumes que vous appelez « chrétiennes » peuvent ressembler à cela ? La Parole d’Élohim vous montre ce qui lui déplaît et ce que font les gens qui lui sont rebelles.

Dans Esaïe 66 :17, voilà maintenant qu’il parle de prostitution : « Ceux qui se sanctifient et se purifient dans les jardins (on parle encore de cultes), au milieu desquels ils vont un à un (pourquoi un à un ? Parce que c’est le culte de la déesse d’Astarté, c’est de la prostitution, ils vont coucher avec les femmes, avec les déesses, un à un. J’irai plus loin dans d’autres études sur ce sujet. Et que faisaient ces hommes encore ?), qui mangent de la chair de porc, des choses abominables et des souris, tous ceux-là périront, dit l’Éternel. Je connais leurs oeuvres et leurs pensées ». Ils ne veulent pas servir Élohim ! Ils travaillent pour eux-même ! Ils font toujours la même chose ! Si vous parlez de ces choses à des gens qui se disent « chrétiens » et qui disent : « je m’en fous, je veux manger mon bacon, je veux manger des choses qui me plaisent », c’est parce qu’ils sont rebelles aux directives qui données à la première Église comme elles étaient données par les prophètes à Israël. Les gens qui veulent se sanctifier se sanctifient, et les autres qui ne veulent pas continuent à marcher dans leur religion païenne, se croyant purs et saints. L’Église est claire, elle montre ces choses.

Élohim nous a donné un corps pour qu’il soit le temple du Saint-Esprit. Prenez 1 Corinthiens 3 : 16 et 17. Vous devez comprendre ces choses, elles sont écrites dans la Parole et c’est cette Parole de la Thora que nous enseignait l’Église primitive et c’est pour cela qu’elle marchait dans la sainteté et qu’elle était éclairée et c’est pour cela que les gens ne sont pas éclairés de ce que le Créateur veut comme sainteté réelle. « Ne savez-vous pas que vous êtes le temple d’Élohim, et que l’Esprit d’Élohim habite en vous ? Si quelqu’un détruit le temple d’Élohim, Élohim le détruira; car le temple d’Élohim est saint, et c’est ce que vous êtes ». Et si vous mangez ce que Élohim appelle des choses impures et abominables, des cochonneries, vous détruisez son temple et il vous détruira. C’est de cela que parle le Maître, c’est ce qu’il dit. C’est ce que les premiers apôtres, l’Église primitive enseignait. Soyez saints comme Yeshua a été saint, dans son esprit, dans ses pensées et dans sa chair, par ce qu’il a vécu. Le Maître veut régir tout de votre vie, pas une chose ! TOUT ! Et vous devez vous soumettre à lui comme Yeshua était soumis. Il a montré le chemin, vous devez marcher dans ses pas. Ce n’est pas vrai qu’il n’enseigne pas, il enseigne ! Mais les gens rejettent.

Indéniablement, pour ceux qui croient la Bible, Élohim veut que nous sanctifiions nos esprits, nos actions, nos corps, sans discussion. Il l’a voulu ainsi ! Il regarde qui lui obéira. Ne faites pas comme dans l’Ancien Testament et dire : « Élohim ne nous voit pas, il ne nous connaît pas et il ne voit pas non plus lorsque nous péchons ». Oui il vous connaît, il sait. Et s’il vous parle aujourd’hui, c’est qu’il veut que vous vous repentiez. Il veut traverser les ténèbres et arracher toute l’idolâtrie et tout ce qui est impur, profane, afin que vous marchiez dans la vérité. Il veut que son royaume qu’il amène, le royaume à venir, soit dans l’harmonie et non pas dans la révolte. Il regarde qui va marcher dans l’harmonie et qui lui sera soumis et fidèle. Les païens devaient apprendre ces choses et la troisième directive était de ne pas manger les animaux étouffés.

Dans Lévitique 11, le Maître nous apprend clairement quels sont les animaux et les poissons que nous pouvons manger et ceux que nous devons éviter. Versets 1 à 26 : « L’Éternel parla à Moïse et à Aaron, et leur dit: Parlez aux enfants d’Israël et dites: Voici les animaux dont vous mangerez parmi toutes les bêtes qui sont sur la terre (il nous apprend maintenant ce qui se mange). Vous mangerez de tout animal qui a la corne fendue, le pied fourchu, et qui rumine.  Mais vous ne mangerez pas de ceux qui ruminent seulement, ou qui ont la corne fendue seulement. Ainsi, vous ne mangerez pas le chameau, qui rumine, mais qui n’a pas la corne fendue: vous le regarderez comme impur.  Vous ne mangerez pas le daman, qui rumine, mais qui n’a pas la corne fendue: vous le regarderez comme impur.  Vous ne mangerez pas le lièvre, qui rumine, mais qui n’a pas la corne fendue: vous le regarderez comme impur.  Vous ne mangerez pas le porc, qui a la corne fendue et le pied fourchu, mais qui ne rumine pas: vous le regarderez comme impur.  Vous ne mangerez pas de leur chair, et vous ne toucherez pas leurs corps morts: vous les regarderez comme impurs.

Voici les animaux dont vous mangerez parmi tous ceux qui sont dans les eaux. Vous mangerez de tous ceux qui ont des nageoires et des écailles, et qui sont dans les eaux, soit dans les mers, soit dans les rivières.  Mais vous aurez en abomination (voilà il explique quels sont ces autres) tous ceux qui n’ont pas des nageoires et des écailles, parmi tout ce qui se meut dans les eaux et tout ce qui est vivant dans les eaux, soit dans les mers, soit dans les rivières.  Vous les aurez en abomination, vous ne mangerez pas de leur chair, et vous aurez en abomination leurs corps morts.  Vous aurez en abomination tous ceux qui, dans les eaux, n’ont pas des nageoires et des écailles.

Voici, parmi les oiseaux, ceux que vous aurez en abomination, et dont on ne mangera pas: l’aigle, l’orfraie et l’aigle de mer; le milan, l’autour et ce qui est de son espèce; le corbeau et toutes ses espèces; l’autruche, le hibou, la mouette, l’épervier et ce qui est de son espèce; le chat-huant, le plongeon et la chouette; le cygne, le pélican et le cormoran; la cigogne, le héron et ce qui est de son espèce, la huppe et la chauve-souris.

Vous aurez en abomination tout reptile qui vole et qui marche sur quatre pieds.  Mais, parmi tous les reptiles qui volent et qui marchent sur quatre pieds, vous mangerez ceux qui ont des jambes au-dessus de leurs pieds, pour sauter sur la terre.  Voici ceux que vous mangerez: la sauterelle, le solam, le hargol et le hagab, selon leurs espèces (voilà pourquoi Jean le Baptiste mangeait la sauterelle dans le désert, car le Maître a considéré qu’elle était pure, même si nous, nous n’y sommes pas habitués. On s’entend que ce n’est pas quelque chose pour nous d’habituelle… on ne dira pas YOUPPI ! Un repas de sauterelles ce soir ! Mais nous en aurions le droit).  Vous aurez en abomination tous les autres reptiles qui volent et qui ont quatre pieds.

Ils vous rendront impurs: quiconque touchera leurs corps morts sera impur jusqu’au soir, et quiconque portera leurs corps morts lavera ses vêtements et sera impur jusqu’au soir.  Vous regarderez comme impur tout animal qui a la corne fendue, mais qui n’a pas le pied fourchu et qui ne rumine pas: quiconque le touchera sera impur. »

Au verset 41 il est écrit : « Vous aurez en abomination tout reptile qui rampe sur la terre : on n’en mangera point. Au verset 43 il dit : « Ne rendez point vos personnes abominables… ». Au verset 44 : « Car je suis l’Éternel, votre Élohim; vous vous sanctifierez (c’est une façon de se sanctifier que d’être obéissant), et vous serez saints, car je suis saint; … ». Au verset 47 : il donne ces choses « … afin que vous distinguiez ce qui est impur et ce qui est pur, l’animal qui se mange et l’animal qui ne se mange pas ». L’Église devait l’apprendre et elle le doit toujours, elle doit connaître ces choses. L’Église doit se sanctifier. L’Éternel dit : « vous serez saints, car je suis saint ». La première Église comprenait ce que cela voulait dire au sujet de l’impiété, l’idolâtrie, des lois de la piété au sujet de l’impureté, de la débauche et des lois qui démontrent ce qui est pur au sujet de ce qui se mange et ne se mange pas. L’Église était éclairée, nous devons l’être aussi.

Le quatrième sujet dont parlent et témoignent les dirigeants, c’est la débauche. Comme pour les autres points qui délimitent les moeurs parmi les humains, pour les premiers apôtres, c’est la Thora qui devait nous enseigner ce qu’est la débauche, la réalité de ces choses. Les premières églises de païens messianiques n’avaient pas le droit d’argumenter et de désobéir à la Thora. Voulez vous être enseignés par les premiers apôtres et l’Esprit qui ne transgresse pas la loi ? Si oui, vous devez vous plier à leurs recommandations et ces sujets ne peuvent être pris à la légère puisqu’ils sont répétés plusieurs fois, pour notre instruction, dans le Nouveau-Testament. Et, ce que le Nouveau-Testament mentionne à propos des moeurs et de notre conduite est détaillé dans la Thora, l’Ancien-Testament.

1 Corinthiens 6 :9 à 11 : « Ne vous y trompez pas : ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’hériteront le royaume d’Élohim. Et c’est là ce que vous étiez, quelques-uns de vous. Mais vous avez été lavés (ils se sont repentis), mais vous avez été sanctifiés (ils ont été conduits à ne plus transgresser la loi), mais vous avez été justifiés au nom de l’Adonaï Yeshua le Messie, et par l’Esprit de notre Élohim ». Remarquez ! Il y va de l’importance de votre salut. Les deux principaux commandements : Aime ton Élohim de toutes tes forces… et ton prochain comme toi-même, sont le résumé des dix commandements qui eux-mêmes, sont le résumé des autres lois qui régissent selon le Maître de l’univers nos agissements envers lui et envers les hommes. Élohim témoigne que ni les débauchés, ni les efféminés, ni les homosexuels, ni les ivrognes, n’hériteront son royaume. Si Paul en parle c’est que ces lois existent encore. Elles existaient dans son temps, elles existent pour l’Église, et parfois, très en détail dans la Thora. Gare à celui qui n’y porte pas attention pour s’y soumettre. L’apôtre Paul lui-même écrit qu’ils n’auront pas droit au royaume d’Élohim.

2 Corinthiens 12 :21 : « Je crains qu’à mon arrivée mon Élohim ne m’humilie de nouveau à votre sujet (pourquoi ? Parce que déjà il leur avait parlé de la vérité, déjà ils avaient fait semblant de se repentir, mais lorsque l’apôtre s’en allait, ces gens continuaient à marcher en transgressant la loi), et que je n’aie à pleurer sur plusieurs de ceux qui ont péché précédemment et qui ne se sont pas repentis de l’impureté, de l’impudicité et des dissolutions auxquelles ils se sont livrés ». Ils ont continué à transgresser les lois bibliques, les lois de la Thora. Ces choses sont écrites dans Lévitique 18, Lévitique 19 :29 à 32 et Lévitique 20 comme instructions, très définies, de ce que sont les moeurs qui nous sont défendues. Vous verrez où Paul a pris ces choses.

Romains 1 :26 à 28: « C’est pourquoi Élohim les a livrés à des passions infâmes : car leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est contre nature; et de même, les hommes, abandonnant l’usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commentant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement. Comme ils ne se sont pas souciés de connaître Élohim, Élohim les a livrés à leur sens réprouvé, pour commettre des choses indignes… ». Ils ne connaissent pas Élohim, car ils ne connaissent pas sa sainteté et ne veulent pas marcher dans la sainteté. Est-ce que cela vous dit quelque chose dans la société où vous vivez aujourd’hui ? Comment les gens se sont éloignés de la vérité et l’appel de l’apôtre Paul à la première Église, est le même qu’il ferait aujourd’hui.

Romains 13 :13-14 : « Marchons honnêtement, comme en plein jour, loin des excès et de l’ivrognerie, de la luxure et de l’impudicité, des querelles et des jalousies. Mais revêtez-vous du Seigneur Yeshua le Messie, et n’ayez pas soin de la chair pour en satisfaire les convoitises ». Parfois les gens viennent dans ce que l’on appelle la « chrétienté » pour continuer à satisfaire leurs désirs et leur chair de la même façon qu’ils le faisaient auparavant. Parfois nous voyons les mêmes fruits dans ce que l’on appelle une « église » et parfois pire que ce que l’on voit dans un bar ou dans le monde païen. La repentance est primordiale. Vous ne pouvez pas vous appeler homme ou femme d’Élohim ou vous dire sous la grâce si vous ne vous êtes pas repentis.

1 Thessaloniciens 4 :1 à 8 : « Au reste, frères, puisque vous avez appris de nous comment vous devez vous conduire et plaire à Élohim, et que c’est là ce que vous faites, nous vous prions et nous vous conjurons au nom de l’Adonaï Yeshua de marcher à cet égard de progrès en progrès (c’est-à-dire comment plaire à Élohim).  Vous savez, en effet, quels préceptes nous vous avons donnés de la part de l’Adonaï Yeshua.  Ce que Dieu veut, c’est votre sanctification c’est que vous vous absteniez de l’impudicité; c’est que chacun de vous sache posséder son corps dans la sainteté et l’honnêteté, sans vous livrer à une convoitise passionnée, comme font les païens qui ne connaissent pas Élohim; c’est que personne n’use envers son frère de fraude et de cupidité dans les affaires, parce que le Seigneur tire vengeance de toutes ces choses, comme nous vous l’avons déjà dit et attesté.  Car Élohim ne nous a pas appelés à l’impureté, mais à la sanctification (c’est à cela qu’il vous a appelés face à sa Parole).  Celui donc qui rejette ces préceptes ne rejette pas un homme, mais Élohim, qui vous a aussi donné son Saint-Esprit ». Celui qui rejette les préceptes de la Thora rejette Élohim, le Créateur. Voilà ce qui se passe pour la majorité de l’Église.

Colossiens 3 :5 à 7 : «Faites donc mourir les membres qui sont sur la terre, l’impudicité, l’impureté, les passions, les mauvais désirs, et la cupidité, qui est une idolâtrie. C’est à cause de ces choses que la colère d’Élohim vient sur les fils de la rébellion (si vous faites encore ces choses et même si vous vous appelez « chrétien » et témoignez de Yeshua toute votre vie, la colère d’Élohim demeure sur vous quand même. Ne soyez pas rebelle ! Cessez de pécher, de transgresser les lois de la Thora), parmi lesquels vous marchiez autrefois, lorsque vous viviez dans ces péchés ». L’Église primitive s’était repentie. Elle avait cessé de transgresser la loi, d’offenser Élohim.

Maintenant, renoncez à toutes ces choses, à la colère, à l’animosité, à la méchanceté, à la calomnie, aux paroles déshonnêtes qui pourraient sortir de votre bouche. Ne mentez pas les uns aux autres, vous étant dépouillé du vieil homme et de ses oeuvres, ayant revêtu l’homme nouveau qui se renouvelle dans la connaissance selon l’image de celui qui l’a créé. Soyez selon l’image du Messie Yeshua.

Colossiens 3 :12 : « Ainsi donc, comme des élus d’Élohim, saints et bien-aimés … » Oui, soyez saints, des élus d’Élohim.

1 Corinthiens 6 :15 : « Ne savez-vous pas que vos corps sont des membres du Messie ? Prendrai-je donc les membres du Messie, pour en faire les membres d’une prostituée ? ». Au verset 18 : « Quelque autre péché qu’un homme commette, ce péché est hors du corps; mais celui qui se livre à l’impudicité pèche contre son propre corps. Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de l’Esprit-Saint qui est en vous, que vous avez reçu d’Élohim, et que vous ne vous appartenez point à vous-mêmes ? ( vous appartenez à Élohim)  car vous avez été rachetés à un grand prix. Glorifiez donc Élohim dans votre corps et dans votre esprit, qui appartiennent à Élohim ». Et si vous pensez et mangez ce que les païens pensent et mangent en ce monde, alors vous êtes un rebelle à la volonté d’Élohim.

Galates 5 :19 à 23 : « Or, les oeuvres de la chair sont manifestes, ce sont l’impudicité, l’impureté, la dissolution, l’idolâtrie (vous voyez déjà qu’en commettant l’impudicité et l’idolâtrie vous brisez toutes les lois commandées par Moïse), la magie, les inimitiés, les querelles, les jalousies, les animosités, les disputes, les divisions, les sectes, l’envie, l’ivrognerie, les excès de table, et les choses semblables. Je vous dis d’avance, comme je l’ai déjà dit, que ceux qui commettent de telles choses n’hériteront point le royaume d’Élohim. Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance; (et là, il dit une chose très importante pour les gens qui l’écoutent :) la loi n’est pas contre ces choses ». Parce que c’est important, l’Église primitive prenait garde de vivre selon la loi et il leur explique clairement que la loi n’est pas contre les fruits de l’Esprit. Ceux qui sont au Messie Yeshua ont crucifié la chair avec ses passions et ses désirs. Si nous vivons par l’Esprit, marchons aussi selon l’Esprit : c’est-à-dire dans la SAINTETÉ.

Hébreux 12 :14 nous dit que si nous ne sommes pas soumis aux lois, nous ne verrons pas le Seigneur. Ceux qui ne sont pas sanctifiés ne verront pas le Seigneur. Gare à nous si nous n’obéissons pas.

Le Saint-Esprit au travers les premiers apôtres nous a donné, par écrit, des directives nécessaires, à savoir ce qui est offert pour les repas, ce qui est idolâtre et aussi de s’abstenir du sang. Voici la base des principes pour bâtir votre maison spirituelle afin qu’elle soit exempte de toute offense à votre Créateur, celui qui a décidé de ce qui avait, ou pas, de l’importance. Et, ceux qui l’aiment réellement et se soucient de faire sa volonté vont avoir la sagesse de suivre les préceptes bibliques. J’espère que l’Élohim vous donnera la foi pour vaincre ce monde, car celui-ci, depuis la décision d’Adam et Ève de raisonner selon l’arbre de la connaissance du bien et du mal, a refusé d’obéir au Créateur, et n’a fait qu’à sa tête. Vous ne devez pas faire à votre tête.

Remarquez que dans la charge nécessaire de l’Église des gentils à travers le monde, jamais, au grand jamais, il ne met sur le dos de l’Église, la dîme. Celle-ci faisait vivre le sacerdoce Lévitique et le temple physique et c’était le salaire pour les Lévites et pour les scribes qui faisaient les sacrifices d’animaux. Le sacerdoce Lévitique est aboli depuis le sacerdoce de l’Agneau Yeshua. Vous pourrez entendre ces choses dans mon étude « La dîme et les offrandes ». J’en parle plus longuement si vous voulez en savoir davantage. Et remarquez comment dans les trois directives primordiales qui ont été données à l’Église, jamais cette question n’a été soulevée.

1 Pierre 1 :13 : « C’est pourquoi, ceignez les reins de votre entendement, soyez sobres, et ayez une entière espérance dans la grâce qui vous sera apportée, lorsque Yeshua le Messie apparaîtra. Comme des enfants obéissants, ne vous conformez pas aux convoitises que vous aviez autrefois, quand vous étiez dans l’ignorance. Mais puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, selon qu’il est écrit : vous serez saints, car je suis saint. Et si vous invoquez comme Père celui qui juge selon l’oeuvre de chacun, sans acception de personnes, conduisez-vous avec crainte pendant le temps de votre pèlerinage…». Le Père a ouvert une porte par Yeshua, avec son sang versé, mais il jugera avec votre repentance. C’est ce qu’il a dit à l’Église. Soyez saints comme le Messie Yeshua est saint, recherchez toujours cette perfection. L’Esprit-Saint vous aidera et il vous éclairera en ce sens.

1 Pierre 4 :3 : « C’est assez, en effet, d’avoir dans le temps passé accompli la volonté des païens, en marchant dans la dissolution, les convoitises, l’ivrognerie, les excès du manger et du boire, et les idolâtries criminelles (elles sont criminelles parce qu’elles vous amènent à la mort. Et si vous les enseignez, elles vous amènent à la mort également). Aussi trouvent-ils étrange que vous ne vous précipitiez pas avec eux dans le même débordement de débauche, et ils vous calomnient . Au verset 11 : « Si quelqu’un parle (c’est-à-dire s’il enseigne), que ce soit comme annonçant les oracles d’Élohim (c’est-à-dire, la loi donnée à Moïse pour nous enseigner comme les apôtres ont enseigné, comme les prophètes ont enseigné) ;… ».

Les oracles d’Élohim annoncent la volonté d’Élohim. Le culte qui lui plaît et la sainteté qu’il désire pour nos esprits et pour nos corps. Éphésiens 2 :20 : l’apôtre Paul témoigne de ces choses dans lesquelles nous devons être baignés, la Parole ne doit pas être une surprise pour nous, mais doit être une nourriture vivante qui nous fait vivre. Voilà pourquoi Paul dit : « Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Yeshua le Messie lui-même étant la pierre angulaire ». Le prophète enseignait la Thora de Moïse et les premiers apôtres bibliques enseignaient la Thora de Moïse comme Yeshua demandait la repentance selon la Thora qui a été donnée à Moïse, la Parole de la loi qui vient du trône du Créateur tout-puissant. Sachez accepter ces choses. Soyez parmi les élus qui reconnaissent la vérité. Que la Parole d’Élohim vous transforme dans la sainteté dont se paraient les prophètes et les apôtres bibliques. Comme la majorité humaine, ne méprisez pas ce qu’Élohim a déclaré saint. Pour une étude plus précise et afin de répondre à plusieurs questions qui s’élèvent au sujet de la nourriture, écoutez mon enseignement numéro 61 : Nourriture pure et impure.

Soyez bénis !

Gilles Serviteur

Les commentaires sont fermés.