Écrit : Noël

NOËL, par Gilles Serviteur / Source : synthesebiblique.com

Mis par écrit par Nathalie Gosselin

Soyez bénis.

Notre sujet aujourd’hui : Noël.

Il serait convenable d’ouvrir cette porte en témoignant de la grâce accordée au croyant. L’apôtre Paul révèle que la grâce d’Elohim nous enseigne à renoncer à l’impiété.

C’est lourd, puissant et incompris. Cela est écrit dans Tite 2 :11-12. Vous pouvez l’imprégner dans votre mémoire… : « la grâce d’Elohim, source de salut pour tous les hommes, nous enseigne à renoncer à l’impiété ». D’après ce que l’apôtre Paul enseigne à Tite, cette action est la première que le Saint-Esprit, par grâce, fait avec ceux qui veulent vénérer et adorer l’Elohim biblique, en renonçant aux cultes impies qui, à des dates précises, vénèrent les astres dieux et leurs représentants.

Pour les Juifs, le mot impiété était évident. Les oracles d’Elohim les éclairaient à ce sujet. Mais qu’est-ce donc que renoncer à l’impiété dans nos vies aujourd’hui ? Qu’est-ce donc que la profanation de ce monde ? Nous parlons, ici, d’adoration, de vénération contraire à celle du calendrier et des cultes bibliques. Oui, demeurons biblique.

Prenez Jean 4 :20  « Nos pères ont adoré sur cette montagne et vous, vous dites que le lieu où il faut adorer est à Jérusalem ». Jean 4 :20 nous montre la Samaritaine qui compare l’adoration des païens à celle des Juifs. Et le Seigneur Yeshua, de lui apprendre et de nous apprendre : « Vous adorez ce que vous ne connaissez pas », au verset 22. Voilà ce que le Seigneur dit aux païens au sujet de leurs cultes : « Vous adorez ce que vous ne connaissez pas ».

1 Corinthiens 10:21 nous apprend que les païens sont assis à la table des démons. Encore une fois, nous parlons de cultes. Et le Seigneur de continuer dans Jean 4 verset 22 : « Nous (nous les Juifs), nous adorons ce que nous connaissons, car le salut vient des Juifs. » N’oubliez pas, le Seigneur parle ici de cultes et Il dit : « Nous, les Juifs, nous sommes les seuls à rendre un culte qui soit agréé du Père ». Culte provenant des oracles d’Elohim que refusent les païens. Voilà ce que vient de dire le Maître. Ne tordez pas le sens de Ses paroles. Oui, je vous l’affirme, le Seigneur parle d’adoration à ce moment et gardez bien à l’esprit que la Samaritaine soulève la question d’adorer son dieu par un culte, soit par des coutumes païennes, soit par des coutumes Juives. Et le Messie Yeshua ne fait aucun compromis, leur adoration cultuelle est mauvaise, mensongère. « Vous adorez ce que vous ne connaissez pas ». Donc, ces cultes païens vénèrent quelque chose, quelqu’un. Les païens et leurs cultes sont assis à la table des démons, nous révèle 1 Corinthiens 10 :21. Vous devez savoir et comprendre ces choses, sinon vous refusez la lumière de la Bible qui, seule, peut vous éclairer à ce sujet.

Les Juifs connaissent la véritable vénération du Créateur parce qu’ils ont Lévitique 23, Deut 16, Exode 20 et la Thora, avec eux. Ils ont la Parole d’Elohim pour adorer en vérité, les oracles d’Elohim.

Jean 4 : 23, le Messie nous parle ici et Il dit : « …les vrais adorateurs adorent le Père en esprit et en vérité… ». Au verset 24, Il nous dit, encore une fois Il ne fait aucun compromis: « …il faut que ceux qui l’adorent, l’adorent en esprit et en vérité ». Adorer le Père en vérité n’est pas une suggestion, c’est un ordre. Il le faut ! C’est la seule forme de piété vivante acceptable de la part des hommes. Les autres sont des abominations devant l’Elohim Créateur et elles conduisent à la mort.

Prenez Tite 1 :1 : « Paul, serviteur d’Elohim, et apôtre du Messie Yeshua, pour la foi des élus d’Elohim et la connaissance de la vérité qui est selon la piété… ». Il parle de la piété biblique, selon la vérité. Pour comprendre ce qu’est la vérité, il faut se tourner vers la Bible, encore ! Ps 119 :151 nous dit : « Tu es proche, Ô Éternel ! Et tous tes commandements sont la vérité ». Tous tes commandements sont la vérité.  Ça vous offense ? « Tous tes commandements sont la vérité ».

Le verset 160 dit : « Le fondement de ta parole est la vérité ». De quoi parle-t-il ? Au verset 142 il est écrit : « Ta loi est la vérité ». Si vous dites que la loi qui parle de la piété et qui parle des relations humaines, des relations que nous devons avoir, est mensonge, alors vous marcher dans le mensonge. La loi qui vous dit de ne pas tuer ou voler est vérité. Elle vous explique aussi comment vivre la piété et comment enlever l’impiété dans vos vies. C’est la seule qui peut le faire. Et les commandements d’Elohim ne se limitent pas aux six derniers commandements d’Exode 20. Les quatre premiers commandements sont pour ceux qui aiment vraiment l’Élohim de la Bible parce qu’ils parlent de l’impiété et de la piété que les gens refusent.

Prenez Hébreux 13; 9. Il est écrit : « Ne vous laissez pas entraîner par des doctrines diverses et étrangères… ». On parle de cultes. Éphésiens 4 :14 : « … ainsi nous ne serons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction mais professant la vérité dans l’amour… ». Qu’est-ce donc que la vérité sinon la Parole d’Elohim et Ses commandements pour nous guider. Ne perdez pas cela de vue.

Colossiens 2 :8. L’apôtre Paul était éclairé. Voilà pourquoi il écrit : « Prenez garde que personne ne fasse de vous sa proie par la philosophie et par une vaine tromperie (ces choses qui viennent du paganisme), s’appuyant sur la tradition des hommes, sur les principes élémentaires du monde … ». Ce sont les rudiments du monde. Paul parle des cultes païens, de leur philosophie, de la profanation cultuelle et rebelle de ce monde. Il dit à l’église de prendre garde de ne pas être la proie de ces choses parce que c’est dangereux et mortel, et il continue en disant : « … et non sur le Messie ». Parce que le Messie est Juif, c’est évident pour tout le monde et Il soutient la parole de la piété biblique. L’adoration en vérité. Et remarquez que je ne parle pas ici des traditions Juives non bibliques que les Juifs ont rajoutées. L’apôtre Paul fait lui aussi le parallèle entre le paganisme tiré des religions et philosophes Grecs, Égyptiens, Babyloniens, et le Messie qui, indubitablement doit être reconnu comme Juif, affirmant et confirmant la parole qu’Elohim donna à Moïse.

Prenez Matthieu 23;1 – 3. Paroles choquantes pour plusieurs mais combien vraies. « Alors Yéshua parlant à la foule et à Ses disciples (il vous parle si vous êtes disciple) dit : Les scribes et les pharisiens sont assis dans la chaire de Moïse (la chaire c’est une tribune où l’on enseigne, c’est l’enseignement de Moïse). Faites donc et observez tout ce qu’ils vous disent; mais n’agissez pas selon leurs oeuvres. Car ils disent, et ne font pas». C’était là le problème. Relisez-le : le Messie ordonne à Ses disciples de pratiquer l’enseignement de Moïse. C’est pourquoi la nation Juive, observant les paroles de Moïse, était la seule à suivre le culte agréé d’Élohim. Nous adorons ce que nous connaissons, et les païens; vous adorez ce que vous ne connaissez pas. Nous sommes assis dans les enseignements de Moïse.

Qu’est-ce que dit l’apôtre Pierre de tout cela ? 1 Pierre 4 :11 nous dit : « Si quelqu’un parle (c’est-à-dire s’il enseigne), que ce soit comme annonçant les oracles d’Elohim ». Ça voulait dire : arrêtez de jouer avec les oracles païens et leurs cultes et leurs rituels. Comme la Samaritaine, cessez d’aller jouer à Samarie sur la montagne des démons. Marchez avec la sainteté et la vérité d’Elohim et ses lois qui vous expliquent la piété, la moralité et la justice. C’est la vérité !

Prenez Paul dans 1 Tim 6; 3 : Ce que dit Paul à ce sujet, ce qu’il voyait dans les églises, comment les impies instillaient le paganisme dans l’église. Paul de même que les premiers apôtres luttaient contre ces intrusions. Le paganisme est si bien instauré, aujourd’hui, qu’on ne le voit pas et on le défend.

1 Timothée 6 :3 : « Si quelqu’un enseigne de fausses doctrines (il parle de cultes), et ne s’attache pas aux saines paroles de notre Seigneur le Messie Yeshua et à la doctrine qui est selon la piété (il parle de cultes, ce qui est profane et ce qui ne l’est pas) et il est enflé d’orgueil, il ne sait rien, et il a la maladie des questions oiseuses et des disputes de mots, d’où naissent l’envie, les querelles, les calomnies, les mauvais soupçons, les vaines discussions d’hommes corrompus d’entendement, privés de la vérité, et croyant que la piété (les cultes qu’ils pratiquent dans l’église) est source de gain ». Ils le font pour un pouvoir et politique, et monétaire.

Les premiers apôtres voyaient ces choses et lorsqu’ils témoignaient de ces choses à l’église, la première église comprenait, parce qu’elle s’appuyait sur l’ancien testament pour comprendre ce qu’est la piété, la vérité, la moralité et la justice. C’est pourquoi au verset 20, 1 Timothée, 6 : 20, il termine en disant : « O Timothée, garde le dépôt, en évitant les discours vains et profanes (pourquoi sont-ils vains ? Parce qu’ils sont profanes, impies. Ils amènent des cultes impies dans l’église) et les disputes de la fausse science (c’est une fausse science qui s’installait déjà à ce moment-là) dont font profession quelques-uns, qui se sont ainsi détournés de la foi ». Si vous marchez, croyez, témoignez et liez la Bible à ces faux cultes, vous vous détournez de la foi biblique. C’est ce que l’apôtre révèle, c’est ce que la Bible révèle. Et nous avons hérités de la doctrine qui est selon l’impiété de ce monde et non selon la piété biblique. De génération en génération, on se transmet les cultes païens, rejetant la lumière de la Bible et les dirigeants annoncent les cultes selon les oracles païens et non selon les oracles d’Elohim. La Bible révèle la profanation et l’impiété.

Dans 2 Rois 23 au verset 5, à la fin, on nous parle de Baal, on nous parle du soleil, de la lune, du zodiaque, des cultes qui étaient faits à ce moment-là, les profanes rendent des cultes à Baal. Baal est le Bel des Perses et des Babyloniens. Il faut savoir que le fils de Baal, Mithra, était fêté le 25 décembre. Le 25 décembre n’a pas été choisi au hasard. Il arrive en ligne directe des livres et des oracles païens. Les païens célèbrent le soleil, la lune, le zodiaque et toute l’armée des cieux. Ces cultes aux astres, aux démons et aux dieux mythologiques qu’ils représentent, n’ont pas été perdus dans le temps. Ils ont été assimilés par une chrétienté décadente à Rome car les dirigeants politiques et religieux voyaient en cela une source de pouvoir et d’argent.

La véritable raison est que c’est l’oeuvre de satan d’installer l’apostasie dans l’église pour que nous mourrions ! Pour qu’elle soit morte devant Elohim ! Pour qu’elle soit une abomination ! Le fait était prophétisé par l’apôtre Paul. Dans 2 Thessaloniciens 2 : 3 – 4, l’apôtre Paul dit : « Que personne ne vous séduise d’aucune manière; car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant, et qu’on ait vu paraître l’homme impie (vous attendez un homme impie qui arrive juste avant le retour du Messie, qui soit comme Hitler, qui soit comme…, mais il était déjà entrain de s’installer dans l’église, c’est un clergé apostate), le fils de la perdition, l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Elohim ou de ce qu’on adore (les chrétiens sont supposés appeler Elohim, l’Elohim de la Bible. Mais ces gens élèvent le culte d’autres dieux pour l’adoration), …il va jusqu’à s’asseoir dans le temple d’Elohim, se proclamant lui-même Elohim ». Le temple d’Elohim sur terre c’est l’église. Nous voyons cela dans 2 Corinthiens 6 :16. Et ce clergé proclame les cultes païens supérieurs aux cultes bibliques déclarés eux-mêmes obsolètes et voilà pourquoi l’apôtre Paul écrit que l’impie s’élève au-dessus de ce qu’on appelle Elohim. Ces choses, cette impiété, ce clergé, se sont rendus jusqu’à nous. Nous en voyons les fruits.

Voilà pourquoi, Jude, au verset 4, nous écrit : « Car il s’est glissé parmi vous (remarquez le temps présent : Il s’est glissé il y a 2000 ans environ) certains hommes, dont la condamnation est écrite depuis longtemps, des impies … (ils enseignent l’impiété et vous buvez l’impiété. Ils enseignent les cultes païens et les cachent sous le manteau de la Bible et le nom du Seigneur), … ces gens changent la grâce de notre Elohim en dérèglement », dit Jude. La grâce de notre Elohim nous enseigne la piété mais toutes ces règles bibliques ont été foulées aux pieds par le diable qui a semé l’ivraie profane dans l’église. Voici ce que fait le diable. L’ennemi est venu et a planté la mauvaise semence alors que le Messie avait semé le bon grain.

Voilà pourquoi Paul avertit l’église. L’apôtre, dans Hébreux 10 :29, nous dit : «…de quel pire châtiment pensez-vous que sera jugé digne celui qui aura foulé aux pieds le Fils d’Elohim, qui aura tenu pour profane le sang de l’alliance, par lequel il a été sanctifié, et qui aura outragé l’Esprit de la grâce ? ». Comment outrage-t-on l’Esprit de la grâce ? En refusant de renoncer à l’impiété de ce monde. Vous rappelez-vous de ce que Paul a dit ? « La grâce nous appelle a renoncer à cette impiété ». Comment tenons-nous profane le sang de l’alliance ? En liant le nom du Seigneur avec les cultes profanes de ce monde qui vénèrent les astres dieux et vénèrent, par procuration, Satan et ses démons personnifiés dans toutes ces planètes autour de nous. On tord le sens de plusieurs versets bibliques.

Des dirigeants chrétiens justifient les anciens cultes idolâtres païens et les cachent sous le nom de Yeshua (Jésus). Romains 1 :18 nous dit : « La colère d’Elohim se révèle du ciel contre toute impiété et toute injustice des hommes qui retiennent injustement la vérité captive… ». Ce n’est pas une mince affaire ! On parle ici de la colère d’Elohim ! Contre quoi est-elle ? Contre l’impiété implantée dans l’église. Cette injustice que des dirigeants chrétiens retiennent et empêchant d’enseigner la vérité dans l’église. Les êtres humains qui demeurent dans l’impiété sont sous la colère d’Elohim et non sous Sa grâce. La vraie grâce incite les croyants à fuir les cultes païens, pas l’inverse, pas à les enseigner. Mais depuis des siècles, des dirigeants chrétiens cachent cette vérité. Ils protègent l’impiété et lorsque je dis ces choses, ils grincent des dents.

Rome a installé, de force, cette abomination, pour posséder le pouvoir terrestre et enfermer l’église dans les mâchoires de l’impiété. Les réformateurs protestants ont touché bien des choses mais n’ont jamais eu la force d’arracher cette corruption, cette idolâtrie du coeur de l’église. Ils ont même accusé ceux qui appelaient à la repentance à ce sujet.

Le Seigneur connaissait ces choses. Il savait ce à quoi Il amenait Ses véritables disciples. Ceux qui se repentent. Jean 16 :1 -3 : « Je vous ai dit ces choses, afin qu’elles ne soient pas pour vous une occasion de chute. Ils vous excluront des synagogues; (aujourd’hui, on parle des centres chrétiens) et même l’heure vient où quiconque vous fera mourir croira rendre un culte à Elohim ». Parce que vous marchez dans la vérité et qu’eux soutiennent l’impiété instaurée dans l’église.

Jean 15;18 : « Si le monde vous hait, sachez qu’il m’a haï avant vous. Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui est à lui; mais parce que vous n’êtes pas du monde, et parce que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela le monde vous hait ». Parce que vous vous êtes repentis de l’impiété, et que vous marchez dans la vérité biblique, ils se moquent, et parfois cherchent à vous faire violence parce que vous ne marchez pas avec Rome et l’impiété.

Noël et la fête de Janus, qui est le jour de l’an, font parties du Baalisme que le Créateur Elohim déteste tant. Je ne peux pas me réjouir de cette séduction impie au milieu nous.

2 Corinthiens 6 :15 -16. L’apôtre Paul nous dit : « Quel accord y a-t-il entre le Messie et Bel’ial? Ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle ? Quel rapport y a-t-il entre le temple d’Elohim et les idoles ? Car nous sommes le temple de l’Elohim vivant ». Paul demandait quel rapport avait le Messie qui adorait son Père selon les cultes bibliques et le dieu Bel, dont l’anniversaire de Mithra , son fils, est le 25 décembre. Déjà il posait la question. Bibliquement, les infidèles sont ceux qui suivent les cultes païens, pas ceux qui suivent les matchs sportifs ou font de la politique. On parle ici de cultes pieux. Quel rapport y a-t-il entre l’église et ces cultes idolâtres ?

Ne venez pas me dire comme excuse que les Juifs fêtaient la Dédicace, la fête qu’on appelle Hanouka. C’est une mauvaise excuse parce qu’à la base, dans l’histoire, cette fête de la Dédicace représente justement la haine des Juifs contre la religion Helléniste, contre les cultes païens. Elle représente la victoire des Juifs, réhabilitant les cultes bibliques versus les cultes païens des Grecs, Elohim remplaçant tout simplement Baal

Regardons ensemble un des sujets de leur grande révolte. La référence: Le livre apocryphe 2 Maccabées 6 :2 . Vous me direz ce n’est pas biblique ! Je suis d’accord ! Mais ce sont, néanmoins, des livres historiques relatant l’instauration de la fête de la Dédicace. Ce sont sur ces livres que les gens s’appuient pour dire que Yeshua fêtait la Dédicace la superposant au 25 décembre, mais c’est une hérésie. Voyons ce qui est dit, dans ce verset 2 : « …pour contaminer le sanctuaire de Jérusalem et pour le dédier à Zeus Olympien ». version Chouraqui. Les Juifs et les Maccabées se sont révoltés, ils refusaient de fêter le dieu grec Zeus.

Au verset 7 : « Les jours de Dionysos, les Juifs étaient forcés de suivre le cortège de Dionysos en portant des couronnes de lierre. » Dionysos est l’équivalent du Bacchus des Romains. Les Grecs avaient accepté Bacchus aussi et ils fêtaient Bacchus le 25 décembre, dieu d’homosexualité, dieu de perversion, dieu de l’ivresse. Pourquoi croyez-vous qu’il y a tant d’ivresse dans ces fêtes ? Peu de personnes réalisent qu’autour du 25 décembre presque tous les peuples païens ont toujours célébré la naissance d’un dieu.

En Égypte, on fêtait la naissance du dieu Horus. Et les peuples du Nord célébraient Freyr, fils d’Odin. En Perse puis à Rome, on festoyait en l’honneur de Mithra, fils de Bel, le pendant du Baal des Chaldéens. À Babylone, c’était Thamus et Mithra. À Rome et en Grèce, on fêtait la naissance de Bacchus, dieu de l’homosexualité, le 25 décembre. On fêtait aussi Dionysos et Apollon au solstice d’hiver. Mithra et Apollon étaient des dieux du soleil. Les fêtes païennes portent multiples mauvais fruits : abus de boissons, de nourriture, convoitise, jalousie, adultère, solitude, dépression. Mais surtout, elles sont basées sur la rébellion contre le Créateur, elles sont basées sur le mensonge des dirigeants religieux face au peuple puis sur le mensonge des parents à leurs enfants. Même si la Bible réfute le fait que le Messie soit né le 25 décembre et qu’elle ne le dise jamais, ils veulent à tout prix que le Messie soit païen, fils d’un dieu païen. Et leurs enfants croient que le père-noël est tout-puissant. Il les voit partout et il les récompense s’ils agissent bien. Ils pourraient même supposer qu’il est le père de Yeshua.

Voilà pourquoi la famille des Maccabées assistée des Juifs a combattu et donné sa vie afin que ces cultes mensongers et impies ne profanent pas l’alliance établie entre eux et le vrai Elohim Créateur. Alliance à laquelle vous participez grâce au sang du Messie. La fête de la Dédicace, Hanouka, commémore cette éclatante victoire. Cette fête ne suit pas un calendrier païen. Et pour le calendrier païen, elle n’est jamais à la même date d’une année à l’autre. Le genre humain refuse le calendrier saint qu’Elohim a donné comme il refuse la piété biblique dévoilée dans Lévitique 23. Pourtant, cette piété prouverait sa soumission au premier commandement qui lui est donné: « Tu aimeras le Seigneur ton Elohim de toutes tes forces, de toute ton âme, de toutes tes capacités ». Mais l’être humain trouve des excuses pour protéger son monde païen hérité de son père, de son grand-père, de ses ancêtres. Les chrétiens paraissent pieux mais ils renient ce qui fait la force de la piété (2 Timothée 3 :5). Ils renient la vérité biblique.

À titre d’information, la fête de la Dédicace se célèbre dans le mois biblique de Kislev. En 2005, ce mois débutait le 2 novembre et la fête était le 26 novembre. En 2007, ce mois débutait le 10 novembre et la fête était le 5 décembre. En 2008, ce mois débutait le 29 octobre et la fête était le 23 novembre. En 2010, ce mois va débuter le 6 novembre et la fête sera le 1er décembre. Gardez-le en tête. Comprenez ! Lorsque le Messie se retrouvait dans le temple à la fête de la Dédicace, ce n’était pas un 25 décembre pour soutenir la vénération des dieux astraux et mythologiques originaires de Grèce, au contraire, il était Juif, de la même race que ceux qui ont chassé la fête païenne du solstice d’hiver qu’on appelle aujourd’hui noël.

. Les livres des Maccabées sont la référence juive au sujet de la fête de la Dédicace et pour tous ceux qui veulent suivre cette fête et qui l’appuient. Si vous voulez la célébrer alors observez les bonnes dates et les mêmes références et ne vous servez pas de cette fête pour justifier votre observance de noël car Honouka et noël n’ont aucun lien.

Quelle est donc l’origine de noël ? Les peuples se sont rendus compte, inspirés par Satan, que d’une perspective géocentrique, le soleil effectue une descente annuelle vers le sud, jusqu’au 21e et/ou 22e jour de décembre, le solstice d’hiver. Il cesse ensuite de se déplacer vers le sud pendant trois jours, ce qui est tout de même particulier, et puis il recommence à se déplacer vers le nord. À ce moment-là, les anciens disaient que le soleil-dieu était mort pour 3 jours avant de ressusciter, de naître, le 25 décembre. Les anciens se rendaient compte de façon très claire qu’ils avaient besoin du soleil chaque jour, ils l’honoraient, ils l’adoraient, ils le vénéraient et qu’ils auraient de gros ennuis si le soleil continuait à se déplacer vers le sud s’il ne s’arrêtait pas pour inverser sa course. Ainsi, ces nombreuses cultures célébraient l’anniversaire du dieu-soleil, le 25 décembre. Ils vénéraient le dieu-soleil qui leur donne la vie.

Les païens ont donné un nom, une image humaine, au soleil : Mithra, Apollon, etc. Yéshua (Jésus) fut considéré aussi comme représentant du soleil, comme un dieu païen, profané, partageant le même jour de leur naissance vénérée.

Les ambassadeurs du dieu-soleil, ces avatars, (Mithra et Apollon etc), représentations humaines du soleil pour les hommes, naissaient aussi le 25 décembre. Dans la religion hindouïste, un avatar est l’incarnation d’un dieu sur terre. Et avatar en sankrit (langue indo-européenne) veut dire : descente sur terre d’une divinité qui représente un dieu des astres, un astre, c’est un dieu. C’est ce que les anciens peuples qui idolâtraient les dieux-astraux croyaient. Et c’est le legs qu’ils nous ont laissé par le biais d’une chrétienté qui ne se souciait pas de la vérité.

Actes 14 :11  « Et le peuple, ayant vu ce que Paul avait fait, s’écria, et dit en langue lycaonienne : des dieux, sous une forme humaine, sont descendus vers nous. Ils appelaient Barnabas, Jupiter, et Paul, Mercure, parce que c’était lui qui portait la parole ». Jupiter représente aussi Baal, Moloch, Zeus. Tous ces dieux se partagent les mêmes fêtes, ce sont tous la même chose. Regardez au verset 15, Paul dit, à la fin : « nous vous exhortons à renoncer à ces choses vaines pour vous tourner vers l’Elohim vivant qui a fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qui s’y trouve, car Elohim, dans les âges passés a laissé toutes les nations suivre leurs propres voies ». Les gens croient à ces dieux païens, ils les ont idolâtré, ils ont fait des dieux avec les astres et ils vénèrent et adorent leurs représentants sur terre et Paul leur dit : cessez de suivre ces choses vaines. Il (l,Éternel) a laissé les nations suivre leur propre voie, maintenant, soyez éclairés par la parole vivante d’Elohim. Nous devons cesser de suivre les voies des nations.

Satan est le maître du mensonge. Il a séduit toute la terre nous dit Apocalypse 12, verset 9. Et ne croyez pas qu’il ne sait pas séduire une société ou une autre. Il est beaucoup plus rusé que l’être humain. Il motivait l’ancien Israël à vivre les cultes impies pour multiples raisons. Les chrétiens d’aujourd’hui lisent la Bible et se moquent des Israëlites qui paganisaient. Jamais nous n’aurions fait comme eux, disent-ils. Non, pas pour les mêmes raisons, bien sûr. Mais satan, le maître de la séduction, a donné d’autres raisons. L’une d’elles est le lien familial qui unit ceux qui suivent les oracles païens et leurs cultes. N’oubliez pas, les jours fériés dans nos sociétés sont déterminés en fonction des cultes païens. Mithra, Astarté et Dionisos y trouvent une grande place. Alors que l’église aurait dû changer la face du monde social, c’est plutôt ce monde qui a changé la face de l’église. Tristesse. Si les premiers apôtres reprenaient vie aujourd’hui, ils seraient outrés de voir le paganisme contre lequel ils luttaient devenu l’évangile païen qui a vaincu le monde croyant. Pourtant, ils les avertissaient.

Le premier dieu que les enfants rencontrent et auquel ils veulent se soumettre pour avoir des cadeaux, est le père-noël. Celui-ci voit tout, il donne des cadeaux en conséquence. Croyez-vous que les premiers apôtres auraient enseignés ces choses ? Qu’ils les auraient reçues du Messie ? Ces coutumes découlent directement des cultes païens que l’Éternel déteste ! Mais le Seigneur connait les ruses et les pièges idolâtres, émotionnels et sentimentaux que son ennemi, le diable, répand dans la société et dans les familles Et il avertit Ses disciples, ceux qui se nomment chrétiens ou Juifs messianiques: le paganisme de ce monde, leurs dieux et leurs cultes païens sont en opposition avec la piété biblique qui exige de renoncer à l’impiété, qui exige de n’avoir qu’un seul Elohim, et qui exige que nous imitions Son Fils en toute chose, d’abord pour la piété et ensuite la pureté. Le Messie pratiquait la piété de la Torah, ne l’oubliez pas.

Voilà pourquoi le Messie Yeshua avertit dans Matthieu 10 :34-36 : « Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l’épée. Car je suis venu mettre la division entre l’homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère. Et l’homme aura pour ennemis les gens de sa maison ». Le fidèle et l’infidèle sont déchirés, c’est de cela que parle le Messie. C’est une question de cultes. Pas une question d’appartenance politique ou d’allégeance à une équipe sportive, c’est une question de cultes.

Ceux qui demeurent idolâtres se rebellent contre ceux qui sont appelés à la sainteté. L’infidèle renie ce qui fait la force de la véritable piété et persécute ceux qui adorent bibliquement. Le Messie sait très bien que pour des raisons d’amour filial, par amour pour leurs enfants, les êtres humains sont prêts à se mettre à genoux devant la religion diabolique qui vénère les astres. Il connaît le coeur idolâtre de l’humain qui, pour une raison ou pour une autre que lui donnera Satan, se justifiera de célébrer les anciens cultes Babyloniens qui ont traversés les siècles en passant par l’Égypte, la Grèce et Rome.

Actes 7: 42 nous dit : « Alors Elohim se détourna, et les livra au culte de l’armée du ciel… ». C’est le culte des astres qu’ils observent aujourd’hui à cause de leur manque d’amour pour la vérité, de leur manque de crainte de l’Éternel, de leur coeur idolâtre, Elohim a laissé l’église soumise à ce culte, sauf un reste, un tout petit reste, d’ailleurs méprisé.

Le Messie était Juif et Il a dit que l’adoration en vérité venait de ce qu’Elohim avait ordonné aux Juifs (Jean 4 :22). La Bible révèle que l’impie ne recevra pas la récompense du juste. Donc, la véritable piété nous concerne, elle nous est profitable, elle nous est nécessaire. Et cette confrontation avec l’impiété de ce monde est expliquée au verset 37 de Matthieu 10 : « Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n’est pas digne de moi, et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n’est pas digne de moi; celui qui ne prend pas sa croix, et ne me suit pas, n’est pas digne de moi. Celui qui conservera sa vie la perdra, et celui qui perdra sa vie à cause de moi la retrouvera ». Les gens ne sont pas en conflit pour des raisons politiques ou sociales (bien que ce ne soit pas impossible). Ils le sont parce qu’ils sont fidèles ou infidèles en regard des cultes. Prendre sa croix c’est marcher dans la vérité à cause de votre foi en Yeshua. Vous ne pourrez pas dire au Seigneur : « Seigneur ! Nous aimions beaucoup trop nos enfants pour ne pas pécher, pour ne pas vivre l’impiété dans ce monde qu’ils adoraient dans leur petit coeur, qu’on leur a transmis. Le Seigneur avertit l’église, ce ne sera pas une excuse valable, mais ce sera plutôt considéré comme un mépris de l’alliance qu’il a faite pour vous par son sang. Un mépris de son sacrifice, comme si son sacrifice ne valait pas la peine de supporter l’opprobre du monde.

Matthieu 7 :23, nous dit : « Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité ». C’est la réponse qui sera donnée à une multitude qui se dise chrétiens. Lisez le verset 22 et voyez leurs oeuvres surprenantes devant les hommes. Ils disent : « Seigneur, n’avons nous pas prophétisé, n’avons-nous pas chassé des démons, n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles en ton nom? »  Ça n’impressionne pas le Seigneur, se sont des choses qui impressionnent les hommes. La véritable église ne marche pas dans le péché, dans l’impiété ni dans l’impureté de ce monde. L’iniquité est la traduction d’offense à la Loi d’Elohim. Vous devez le prendre. La Loi d’Elohim n’est pas Romaine, mais bien biblique. Elle exige de renoncer à l’impiété de ce monde, ces cultes que les Romains ont adoptés, elle exige aussi la justice et la moralité selon la Bible. La réponse du Seigneur est pour les vierges folles. Elles ont la Bible et disent avoir le même Seigneur que les vierges sages. Mais elles ne se sont pas repenties. Et je ne veux pas de cette réponse, ni pour moi, ni pour vous. Je veux être trouvé fidèle et que vous aussi soyez trouvé fidèles.

Matthieu 25 :22-23 : « Celui qui avait reçu les deux talents s’approcha aussi, et il dit : Seigneur, tu m’as remis deux talents; voici, j’en ai gagné deux autres. Son maître lui dit : c’est bien, bon et fidèle serviteur; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup; entre dans la joie de ton maître ». Ce n’est pas le nombre de choses qu’Elohim a mis entre vos mains qui importent. Le nombre de gens qui disent : « regardez comme nous sommes nombreux ! ». Mais c’est ce que vous faites avec.

Avant de terminer je dois vous mentionner, parce que le sujet est trop important, d’autres excuses utilisées par les défenseurs de noël. Vous croyez qu’Elohim se réjouit du paganisme, pourvu qu’on le vive pour Lui ? Prenez garde ! Lisez Exode 32. Les anciens Israélites nous servent d’exemple de ce que nous ne devons pas faire. L’apôtre Paul nous dit ces choses, ils nous servent d’exemples. À la fin du verset 4, il est écrit : « il (Aaron) jeta l’or dans un moule, et fit un veau en métal fondu. Et ils dirent : Israël ! voici ton Elohim, qui t’a fait sortir du pays d’Égypte » (ils parlent du vrai Elohim). Au verset 5 : « Lorsque Aaron vit cela, il bâtit un autel devant lui, et il s’écria : demain, il y aura fête en l’honneur de l’Éternel ! ». Pas de Baal, pas d’Astarté, pas de Zeus, en l’honneur de l’Éternel, notre Elohim. Au verset 6, à la fin : « … Le peuple s’assit pour manger et pour boire; puis ils se levèrent pour se divertir ». Voyez, comment il n’était pas question de sacrifices humains ou d’enfants. Ils se sont réjouis au nom de l’Éternel au moyen des rituels païens qu’ils connaissaient. Au verset 7 : « L’Éternel dit à Moïse : va, descends; car ton peuple, que tu as fait sortir du pays d’Égypte, s’est corrompu. Ils se sont promptement écartés de la voie que je leur avais prescrite; ils se sont fait un veau en métal fondu, ils se sont prosternés devant lui, ils lui ont offert des sacrifices, et ils ont dit : Israël ! Voici ton dieu, qui t’a fait sortir du pays d’Égypte ». Au verset 10, Il dit : « …Maintenant laisse-moi; ma colère va s’enflammer contre eux… ». L’Éternel savait ce que ces gens disaient, Il savait pourquoi ils fêtaient. Il savait qu’ils avaient pris son nom. Mais on ne peut pas tout transformer à « la gloire » d’Elohim. C’était un culte idolâtre païen. On ne peut pas prendre le nom du Créateur, ou de Son Fils, pour le mélanger aux cultes païens.

Revoyons Hébreux 10, versets 29 jusqu’à 31: « … de quel pire châtiment pensez-vous que sera jugé digne celui qui aura foulé aux pieds le Fils d’Elohim, qui aura tenu pour profane le sang de l’alliance, par lequel il a été sanctifié, et qui aura outragé l’Esprit de la grâce ? Car nous connaissons celui qui a dit : à moi la vengeance, à moi la rétribution !  (connaissez-vous cet Elohim ? Il est le même que celui de l’ancien comme du nouveau testament, qui n’aimait pas les cultes idolâtres) et encore : le Seigneur jugera son peuple ». Son peuple c’est nous, c’est l’église. Il va le juger. C’est une chose terrible de tomber entre les mains d’Elohim vivant.

1 Pierre 4;17 -18 : « Car c’est le moment où le jugement va commencer par la maison d’Elohim (l’église). Or, si c’est par nous qu’Il commence, quelle sera la fin de ceux qui n’obéissent pas à l’Évangile d’Elohim ? (l’Évangile d’Elohim c’est l’Évangile de repentance, Il nous demande de nous repentir de l’impiété et de l’impureté). Et si le juste se sauve avec peine (si celui qui s’est repenti et qui marche dans les voies d’Elohim), que deviendront l’impie (celui qui continue à bafouer les lois d’Elohim) et le pécheur (celui qui continue à vivre dans l’impureté) ? » Que deviendront-ils ?

Noël n’apparaît pas dans la Bible. Il apparaît dans les livres de sorciers païens qui vénéraient le soleil et les astres. Ils fêtaient l’anniversaire de plusieurs dieux démoniaques. Mais le bon et fidèle serviteur enseigne à sa maison la piété et la moralité provenant de la Bible.

Éphésiens 4 :17 nous dit : « Voici donc ce que je vous dis et ce que je vous déclare dans le Seigneur, c’est que vous ne devez plus marcher comme les païens … » Comment marchent-ils ? Dans l’impiété et l’impureté. Ils ne se sont pas repentis, ils ne marchent pas avec l’Évangile du seul vrai Elohim.

Deutéronome 32 :15 nous dit : « Israël (et on peut même mettre ici l’église) est devenu gras, et il a regimbé; tu es devenu gras, épais et replet ! Et il a abandonné Elohim, son Créateur, il a méprisé le rocher de son salut, (comment ont-ils faits ?) ils ont excité sa jalousie par des dieux étrangers, ils l’ont irrité par des abominations ». L’Église a suivi le même chemin.

Au verset 21 de Deutéronome 32, Il dit : « Ils ont excité ma jalousie par ce qui n’est point Elohim, ils m’ont irrité par leurs vaines idoles… ». Elohim déteste que l’on dise des cultes voués aux idoles : voici ton dieu ! Demain, il y aura fête en l’honneur de Yeshua, pour cacher cette idolâtrie.

Et moi aussi je vous déclare, dans le Seigneur, vous ne devez plus marcher comme les païens.

Soyez bénis

Les commentaires sont fermés.